Charles Péguy ou la nouveauté du christianisme face au défi de la modernité

Publié le 21 Jan 2023

Charles Péguy est d’actualité et pas seulement parce que l’on commémore le cent cinquantième anniversaire de sa naissance. Il faut relire ses textes sur le monde moderne, d’une stupéfiante pertinence plus de cent ans après. Une littérature de combat, fustigeant le défaitisme et décrivant le chrétien comme un défenseur du Royaume, par l’écrivain qui perdit la vie à l’automne 1914. En juin 1912, Charles Péguy décrit la situation du christianisme dans le monde moderne : « Notre misère même n’est plus une misère chrétienne. Voilà la vérité. Voilà le nouveau. Tant que les misères, tant que la misère était une misère chrétienne, tant que les bassesses étaient chrétiennes, tant que les vices faisaient des péchés, tant que les crimes faisaient des perditions, pour ainsi dire il y avait du bon. Vous entendez bien, mon ami, comment je le dis, en quel sens. Il y avait du recours ; il y avait quelque chose ; il y avait comme naturellement matière à la grâce. Au lieu qu’aujourd’hui tout est nouveau, tout est autre. Tout est moderne. Voilà ce qu’il faut voir. Voilà ce qu’il faut dire. Voilà ce qu’il ne faut pas nier. Tout est inchrétien, parfaitement déchristianisé ». Celui qui écrit ses lignes est un pur produit de la méritocratie mise en place par la IIIe République. Né à Orléans le 7 janvier 1873, Charles Péguy est issu d’une famille pauvre. Orphelin de père, il est élevé par sa mère et sa grand-mère. En octobre 1885, il obtient une bourse pour étudier au lycée de la ville. Son baccalauréat en poche il gagne Paris pour préparer le concours d’entrée de l’École Normale supérieure. Après deux échecs et son service militaire, il intègre Normale en 1894. Il mène de front ses études et une grande activité militante dans les rangs du socialisme, organisant des collectes d’argent pour soutenir les mineurs en grève, dénonçant le massacre des Arméniens, donnant quelques articles à diverses revues. Durant la même période, il rédige un drame sur Jeanne d’Arc. Mais ces années seront surtout marquées par son engagement dans l’affaire Dreyfus, à la suite de son maître, Lucien Herr, bibliothécaire de l’École normale. Le 1er mai 1898, il ouvre une librairie socialiste et, en janvier 1900, il fonde les Cahiers de la Quinzaine. Jusqu’à sa mort, il en sera le gérant, le directeur et le principal animateur. Il publie des textes qui lui semblent devoir éclairer le moment présent sans…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Père Laurent-Marie Pocquet du Haut-Jussé

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureDoctrine socialeLettre Reconstruire

La Bibliothèque politique et sociale | Aristote : éthique et politique

Reconstruire n°36 | Reconstruire propose une nouvelle rubrique intitulée « La Bibliothèque politique et sociale », pour remplacer les recensions de livre, avec comme premiers titres : l’Éthique à Nicomaque et Les Politiques d'Aristote dans l'édition de Garnier Flammarion. Il existe plusieurs traductions de ces deux ouvrages actuellement sur le marché. Nous recommandons pour notre part la traduction de l’Éthique à Nicomaque de Richard Bodéüs et celle des Politiques par Pierre Pellegrin. Outre le texte d’Aristote, leur intérêt principal réside dans leur exposition de la pensée d’Aristote et de sa compréhension.

+

égalité mythe aristote
A la uneCultureLectures

4 livres d’histoire pour son mois de juin

Recension adulte | Dans notre page culture, nous vous parlons de Pie VII, le pape qui défia Napoléon par Xavier Maréchaux, Jean-Marie Perrot, 12 décembre 1943, un crime communiste d'Yves Mervin, une Nouvelle histoire du Japon de Pierre-François Souyri et enfin une BD sur la bataille de Verdun. Paru dans le n°1808.

+

livre histoire
CultureLectures

Cap sur le Cœur de Jésus : Un joli conte pour se préparer à la Première Communion

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire. Les Petits Allongés de Berck est un joli roman d'Isabelle Davy sur le monde des enfants tuberculeux. Cap sur le Cœur de Jésus permet aux enfants de se préparer à la première communion en neuf chapitres. Le Pardon du Morbihan relate l'histoire d'Élisabeth, engagée comme intendante au manoir de Kervrech en 1915. Paru dans le n°1808.

+

roman jeunesse première communion
CultureLectures

Côté édition : Pénombres, Glanes et approches théologiques

Côté éditions | Malgré une carrière tôt brisée par la mort, Joseph Malègue est l’auteur de ce que certains considèrent comme le plus grand roman du XXe siècle mais d’un seul autre roman. Les éditions de L’Homme Nouveau rééditent un ensemble de quatre textes, parus en 1939 sous le titre Pénombres, dans lesquels l’écrivain manifeste son souci du salut.

+

Piemonte 337 scaled e1715867758849 pénombres
CultureLecturesThéologie

« La Croix de Jésus » de Louis Chardon, une leçon de tendresse divine

Culture | Le dominicain Louis Chardon, théologien et prédicateur du XVIIe siècle aujourd’hui bien oublié, est l’auteur de La Croix de Jésus dont Les Belles Lettres proposent ces temps-ci une réédition, avec une introduction de l’écrivain et philosophe Romain Debluë. Celui-ci éclaire pour nous le mariage de la théologie et de la mystique, de la souffrance et de l’amour chanté par le religieux. Entretien.

+

croix de jésus création