Cinq bonnes raisons de (re)lire Cicéron

Publié le 03 Juil 2023
Cicéron

Marcus Tullius Ciceron (106-43 av. J.-C.

À l’occasion de la réédition par les éditions des Belles Lettres de son traité, De la divination, nous ne pouvions pas laisser passer l’opportunité de vous inviter à découvrir, ou redécouvrir cet auteur incontournable qu’est Cicéron. Avocat, lettré, homme d’État, philosophe, sa vie reste un trésor d’exemples à suivre et son goût de la discussion un modèle pour les esprits de notre époque.

1. C’est un homo novus

Marcus Tullius Cicero est né dans une famille « équestre », c’est-à-dire une famille de chevaliers. Il n’appartient pas à la noblesse romaine et n’est donc a priori pas destiné à une illustre carrière politique. Il complète néanmoins de brillantes études de droit par des voyages en Grèce et des cours de philosophie. Ne pouvant se contenter d’un seul maître à penser, il veut élargir son esprit et ses perspectives en suivant les enseignements de différentes écoles : stoïciens, épicuriens, aristotéliciens. Il se fait remarquer pour ses qualités d’avocat dès 81 av. J.-C. (il n’a que 25 ans) dans l’affaire Pro Quinctio. Questeur puis édile en Sicile, il défend ses habitants contre le précédent édile, Verres, qui a véritablement pillé l’île. Il poursuit ensuite son cursus honorum avant de parvenir, en 63, à la plus haute fonction que peut offrir la République romaine : le consulat. Un self-made man à la romaine, en quelque sorte.

2. Un homme de valeurs

S’il est né un siècle trop tôt pour connaître l’enseignement de l’Église, Cicéron n’en demeure pas moins un défenseur de valeurs que l’on retrouvera dans le christianisme : respect de l’homme, sens de l’engagement, apprentissage du jugement, fidélité dans l’amitié par exemple. Sa pensée sera reprise et christianisée, notamment par saint Augustin. Sur la question de la divinité, Cicéron évoque un principe surhumain, plus qu’humain, seul à même de créer la beauté. Loin de tomber dans le déterminisme païen selon…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Aude Bastit

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureLectures

Augusto del Noce, un penseur pour notre temps

Culture | "Analyse de la déraison", qui vient de paraître en français, permettra-t-il enfin à Augusto Del Noce (1910-1989) d’être reconnu chez nous, comme il l’est en Italie ? Que le lecteur potentiel ne soit pas rebuté par la longueur de cet ouvrage. Il en sera récompensé en découvrant un des penseurs les plus originaux de ce temps.

+

del noce
A la uneCulture

L’exposition : Des samouraïs aux mangas. L’épopée chrétienne au Japon

Les Missions étrangères de Paris proposent jusqu'en juillet une rétrospective de l'évangélisation du Japon depuis le XVIe siècle jusqu'à aujourd'hui. L’histoire de cette « épopée » est présentée de façon chronologique. Soulignant les aspects contrastés de cette évangélisation, le parcours montre dans ces premiers siècles des périodes d’« expansion rapide aux effets bénéfiques » auxquelles succèdent de terribles répressions.

+

japon
CultureEglise de France

Mgr Chappoulie, évêque d’Angers

Carte blanche d'Yves Chiron | La nouvelle biographie Mgr Chappoulie, de Vichy à l’épiscopat d’Angers écrite par l'abbé Serge-Daniel Ekani est parue fin 2023 aux éditions de L'Harmattan. Elle décrit la vie de celui qui fut le lien entre l'Église et l'État français entre 1940 et 1944, et qui œuvra longtemps dans les organismes missionnaires.

+

Mgr Chappoulie