Des condamnés face à la mort

Publié le 21 Nov 2018
Des condamnés face à la mort L'Homme Nouveau

Ils savent qu’ils vont mourir dans peu de temps. C’est le trait commun de tous ces personnages dont François Foucart, ancien chroniqueur judiciaire, a collecté les dernières paroles, les Derniers mots, comme il a titré son dernier livre. 

Face à la mort l’homme se révèle tel qu’il est au plus profond de son être. C’est ce que met en lumière François Foucart dans son livre Derniers mots. De Louis XVI et son magnifique testament à Georges Fesch et son cri vers Dieu, en passant par Landru d’un intérêt faible, nous passons en revue un trombinoscope de condamnés à mort. Beaucoup face à l’inéluctable jugement divin remettent leur âme à Dieu, d’autres font les bravaches. Ici pas de survivants… mais bien souvent de l’espérance.

Si parmi eux une majorité est célèbre, certains noms sont moins connus. Celui d’Hélène Jégago par exemple, une servante bretonne exécutée en 1852 pour avoir eu la désagréable manie d’empoisonner patrons et familles. Elle est aujourd’hui une des plus grandes tueuses en série de France, même si grâce à la prescription d’une majorité des faits, seulement cinq meurtres seront retenus contre elle. Elle était accusée de pas moins de 97 tentatives d’assassinat.

Le livre de François Foucart dénonce les exécutions politiques variants au gré des alternances. Face aux récits de ces mises à mort, le lecteur s’indigne. Que ce soit pour Honoré d’Estienne d’Orves, militaire arrêté à Nantes en 1941 pendant une mission de renseignement, ou pour Robert Brasillach journaliste engagé, jugé pour collaboration lors d’une parodie de procès, les faits incriminés sont liés étroitement à l’époque et la peine démesurée. 

Ce n’est pas en fonction des idées politiques ou des opinions religieuses que l’auteur a choisi sa liste de condamnés, mais c’est à l’aune de ce que pouvait laisser le proscrit à la postérité. Un symbole, une marque d’espérance, d’héroïsme… 

Un personnage, sortant indemne de chaque exécution, est également mis en lumière. C’est le bourreau. Énigmatique, troublant, mystérieux, cet homme dont le métier est de tuer, plus précisément de bien tuer, occupe une place de choix dans le livre de François Foucart. En effet l’auteur s’est entretenu avec un des bourreaux, taiseux habituellement, mais qui souhaitait donner une image plus objective de sa fonction. Une fonction qui demande une part d’empathie et un professionnalisme qui n’a pas de droit à l’erreur. 

Préfacé par Michel de Jaeghere, Derniers mots est un livre qui se pose en témoin. Témoin de tous ces hommes et ces femmes qui eux savaient « le jour et l’heure ». 

Derniers mots,  aux éditions Via Romana, 190 p., 19€

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureLectures

Augusto del Noce, un penseur pour notre temps

Culture | "Analyse de la déraison", qui vient de paraître en français, permettra-t-il enfin à Augusto Del Noce (1910-1989) d’être reconnu chez nous, comme il l’est en Italie ? Que le lecteur potentiel ne soit pas rebuté par la longueur de cet ouvrage. Il en sera récompensé en découvrant un des penseurs les plus originaux de ce temps.

+

del noce
A la uneCulture

L’exposition : Des samouraïs aux mangas. L’épopée chrétienne au Japon

Les Missions étrangères de Paris proposent jusqu'en juillet une rétrospective de l'évangélisation du Japon depuis le XVIe siècle jusqu'à aujourd'hui. L’histoire de cette « épopée » est présentée de façon chronologique. Soulignant les aspects contrastés de cette évangélisation, le parcours montre dans ces premiers siècles des périodes d’« expansion rapide aux effets bénéfiques » auxquelles succèdent de terribles répressions.

+

japon
CultureEglise de France

Mgr Chappoulie, évêque d’Angers

Carte blanche d'Yves Chiron | La nouvelle biographie Mgr Chappoulie, de Vichy à l’épiscopat d’Angers écrite par l'abbé Serge-Daniel Ekani est parue fin 2023 aux éditions de L'Harmattan. Elle décrit la vie de celui qui fut le lien entre l'Église et l'État français entre 1940 et 1944, et qui œuvra longtemps dans les organismes missionnaires.

+

Mgr Chappoulie