Exposition Degas, Valéry en toile de fond

Publié le 15 Déc 2017
Exposition Degas, Valéry en toile de fond L'Homme Nouveau

Edgar Degas est mort il y a 100 ans (1834-1917). Le musée d’Orsay lui rend hommage avec une belle exposition montrant l’admiration de Paul Valéry (1871-1945) pour cet artiste. L’écrivain rédigea, en effet, un livre intitulé Degas, Danse, Dessin qui sert de fil conducteur au parcours. 

Leurs portraits en bronze accueillent le visiteur. D’un côté, on découvre des écrits où apparaissent des dessins de Valéry, de l’autre, des poèmes du peintre, son portrait par Maurice Denis et son Autoportrait (1855) au regard triste et désabusé. 

Dessinateur remarquable, magnifique coloriste, Degas réalise à ses débuts des copies de maîtres du passé et son travail porte l’influence d’Ingres. Contrairement aux impressionnistes, il aime peindre à l‘intérieur avec une prédilection pour le corps féminin. Mais son regard est particulier. Il n’y a chez lui aucune idéalisation. Très observateur, il présente les femmes dans des poses souvent désavantageuses (elles se grattent, baillent, frottent leur pied douloureux…). Étonnamment, il semble les admirer et les détester en même temps. Ses danseuses sont rarement montrées gracieuses mais plutôt dans leurs difficultés ou dans des positions parfois presque vulgaires (Deux danseuses au repos, 1910). Fin d’arabesque (1877) est une exception : le plan coupé, japonisant, est surprenant et superbe, la lumière splendide. Un grand nombre de ses sculptures de danseuses ou de chevaux en mouvement sont également exposées ainsi que ses fameuses Femmes au bain dont Bonnard se rappellera… 

Une occasion unique de voir des pastels de ce maître rarement exposés pour des raisons de fragilité ! 

Jusqu’au 25 février 2018. Musée d’Orsay, 62, rue de Lille, 75007 Paris. Tél. : 01 40 49 48 14. Ouvert tous les jours de 9 h 30 à 18h, jusqu’à 21 h 45 le jeudi. Fermé le lundi et le 25 décembre. 

Ce contenu pourrait vous intéresser

CultureLectures

Cap sur le Cœur de Jésus : Un joli conte pour se préparer à la Première Communion

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire. Les Petits Allongés de Berck est un joli roman d'Isabelle Davy sur le monde des enfants tuberculeux. Cap sur le Cœur de Jésus permet aux enfants de se préparer à la première communion en neuf chapitres. Le Pardon du Morbihan relate l'histoire d'Élisabeth, engagée comme intendante au manoir de Kervrech en 1915. Paru dans le n°1808.

+

roman jeunesse première communion
CultureLectures

Côté édition : Pénombres, Glanes et approches théologiques

Côté éditions | Malgré une carrière tôt brisée par la mort, Joseph Malègue est l’auteur de ce que certains considèrent comme le plus grand roman du XXe siècle mais d’un seul autre roman. Les éditions de L’Homme Nouveau rééditent un ensemble de quatre textes, parus en 1939 sous le titre Pénombres, dans lesquels l’écrivain manifeste son souci du salut.

+

Piemonte 337 scaled e1715867758849 pénombres
CultureLecturesThéologie

« La Croix de Jésus » de Louis Chardon, une leçon de tendresse divine

Culture | Le dominicain Louis Chardon, théologien et prédicateur du XVIIe siècle aujourd’hui bien oublié, est l’auteur de La Croix de Jésus dont Les Belles Lettres proposent ces temps-ci une réédition, avec une introduction de l’écrivain et philosophe Romain Debluë. Celui-ci éclaire pour nous le mariage de la théologie et de la mystique, de la souffrance et de l’amour chanté par le religieux. Entretien.

+

croix de jésus création
CultureLectures

Guerre, propagande et politique

Lectures | Deux livres rédigés par d'anciens militaires et s'intéressant à la propagande dans le contexte de la guerre en Ukraine viennent de paraître. Il s'agit de L’Art de la guerre russe, par Jacques Baud, ancien membre du renseignement stratégique suisse, et de La Guerre en Ukraine, par Jacques Hogard, ancien officier français reconverti dans l’intelligence stratégique.

+

propagande