La Onzième Heure [8/9]

Publié le 24 Août 2018
La Onzième Heure [8/9] L'Homme Nouveau

Les (rares) repas de famille étaient l’occasion de diatribes de l’ancien contre les activités de ses publicitaires de descendants. Sa critique du consumérisme s’articulait en trois points : primo, vous exaltez les vices (l’égoïsme, l’avarice, la gourmandise, l’envie…) contre les vertus (la charité, l’humilité, l’esprit de pauvreté…) ; secundo, vous jouez sur l’irrationnel (les émotions, les sentiments, les désirs, les réflexes…) contre la raison (la réflexion, le sens critique, le jugement…) ; tertio, vous servez le matérialisme (l’homme-objet, l’homme-machine à consommer, la primauté de l’économique…) contre l’humanisme (l’homme-sujet, la primauté de l’intelligence et de la culture). Conclusion : vous fabriquez des esclaves infantiles. Et lorsque, invariablement, ils lui répondaient que les « gens » aimaient la publicité, il leur répondait que des esclaves heureux étaient deux fois esclaves et que lui, homme libre, ne l’aimait pas.

Arrivé à la station Alma-Marceau, il se rendit chez la fleuriste habituelle et ne lésina pas sur la gerbe de lys : centenaire oblige ! Après le Cours Albert-Ier, les passants se firent plus rares et il apprécia cette accalmie, d’autant que comme l’écrivait Montherlant « un homme qui porte des fleurs est toujours ridicule » (même s’il ajoutait finement « un homme qui en offre ne l’est jamais »). L’heure de la mort du « Poilu » (21 h 53 d’après la fiche du régiment, blessé au cours de la journée, il était mort « au bivouac ») approchait. Il descendit vers le port de la Conférence et laissant sur sa gauche l’embarcadère des Bateaux-Mouches, ces chers bateaux à partir desquels son bisaïeul l’avait tant de fois émerveillé des richesses de la capitale, il tourna vers le quai qui permet de s’approcher de la statue du zouave. À mi-voix, il s’entendit dire : « Il y a très exactement cent ans aujourd’hui, l’aspirant Antoine Nérigot mourait pour la France, contribuant par son sacrifice à briser l’offensive de ceux qui depuis quatre longues années cherchaient – de nouveau – à nous envahir. Nous pensons à lui, ainsi qu’à tous ceux qui, comme lui, ont préféré la mort au déshonneur. Nous n’oublions pas non plus en ce jour de sa fête, son fils posthume qui, lui aussi, vingt-deux ans plus tard lutta contre une nouvelle invasion, hélas victorieuse cette fois, de notre cher pays, son échec d’alors n’enlève rien à son mérite car “Dieu… (il chercha les mots exacts de la lettre), notre… (ce possessif lui fit drôle mais il fut finalement heureux de le prononcer), notre Dieu ne demande pas de vaincre mais de combattre”. Antoine le Posthume, pupille de la Nation, combattit tout le reste de sa vie contre l’ignorance et le mensonge, merci, merci à eux, une pensée aussi pour Louise et Jeanne et… pardon pour ceux qui ne sont pas venus, pardon pour ceux qui n’ont pas combattu ». Il lança sa gerbe. 

À suivre…

Lire l’épisode précédent

Ce contenu pourrait vous intéresser

CultureLectures

Le choix de votre quinzaine : Maggie Smith à Lourdes

Recension adultes | Le Club des Miracles raconte le périple jusqu'à Lourdes de quatre irlandaises (dont Maggie Smith), qui aspirent toutes à un miracle. Dans cette page de recension retrouvez aussi des livres de spiritualité, un essai sur Simon Leys, un CD de Lang Lang et quelques autres sélections. Paru dans le n° 1809.

+

Maggie Smith
CultureLectures

Faire découvrir aux enfants sainte Faustine et la Miséricorde Divine

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse, avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire, et autres activités. Le livre Carlo Acutis et les miracles eucharistiques n'est pas une ultime biographie, mais raconte et explique sa grande exposition sur les miracles eucharistiques.Paru dans le n°1809.

+

Carlo Acutis garçon lecture
EgliseLectures

De Fribourg à Rome avec Philippe Chenaux

Carte Blanche d'Yves Chiron | Dans "Un parcours d’historien. Des falaises de la Sarine aux bords du Tibre", Philippe Chenaux, professeur émérite d’histoire de l’Église à l’université pontificale du Latran, propose un retour sur ses travaux et ses rencontres d'historiens. 

+

Philippe Chenaux, professeur émérite d’histoire de l’Église à l’université pontificale du Latran
Culture

L’exposition : Un œil passionné. Douze ans d’acquisitions de Ger Luijten

La Fondation Custodia, un lieu unique dans Paris, un peu confidentiel, où sont présentées des expositions remarquables, rend hommage à son précédent directeur Ger Luijten, disparu prématurément en décembre 2022. Cet homme passionné, érudit et fin connaisseur a toujours cherché à être fidèle à l’esprit du grand collectionneur Frits Lugt (1884-1970) à l’origine de cette Fondation. Pendant douze années il dirigea ce lieu et mena une politique d’acquisition intense. Environ 10 000 œuvres sont entrées dans les collections de ce superbe hôtel particulier. Une sélection de 140 œuvres est proposée au regard du visiteur.

+

Ger Luijten
CultureDoctrine socialeLettre ReconstruirePhilosophie

La Bibliothèque politique et sociale | Aristote : éthique et politique

Reconstruire n°36 | Reconstruire propose une nouvelle rubrique intitulée « La Bibliothèque politique et sociale », pour remplacer les recensions de livre, avec comme premiers titres : l’Éthique à Nicomaque et Les Politiques d'Aristote dans l'édition de Garnier Flammarion. Il existe plusieurs traductions de ces deux ouvrages actuellement sur le marché. Nous recommandons pour notre part la traduction de l’Éthique à Nicomaque de Richard Bodéüs et celle des Politiques par Pierre Pellegrin. Outre le texte d’Aristote, leur intérêt principal réside dans leur exposition de la pensée d’Aristote et de sa compréhension.

+

égalité mythe aristote
CultureLectures

4 livres d’histoire pour son mois de juin

Recension adulte | Dans notre page culture, nous vous parlons de Pie VII, le pape qui défia Napoléon par Xavier Maréchaux, Jean-Marie Perrot, 12 décembre 1943, un crime communiste d'Yves Mervin, une Nouvelle histoire du Japon de Pierre-François Souyri et enfin une BD sur la bataille de Verdun. Paru dans le n°1808.

+

livre histoire