L’éducation à la vie, l’éducation à l’amour

Publié le 31 Déc 2015
L’éducation à la vie, l’éducation à l’amour L'Homme Nouveau

Les parents ont souvent gardé un silence pudique dans le domaine de l’éducation à la vie. Et les établissements scolaires se sont souvent déchaînés avec un programme d’éducation sexuelle sans aucune référence éthique – où les mots « amour » et « mariage » sont absents –, et qui constitue parfois une véritable incitation à la débauche. Nous devons énergiquement empêcher ces « prétendus pédagogues » de pervertir nos enfants. Leur pureté et leur bonheur en dépendent. Le Conseil pontifical pour la famille en 1995 rappelait dans son document « Vérité et signification de la sexualité humaine » : Les parents ont le droit (personne ne peut les en empêcher), l’obligation (ils ne peuvent en être dispensés), et de plus ils sont affectivement à la place privilégiée pour faire l’éducation à la vie, l’éducation à l’amour de leurs enfants. Pouvons-nous ignorer de telles recommandations sous prétexte que nous nous sentons très malhabiles ?

Compter sur la grâce

Nous devons compter sur les grâces d’état pour remplir cette mission indispensable. Nos enfants ont droit à être informés de manière saine et belle par leurs parents, donc nous avons le devoir de remplir notre rôle.

L’essentiel est d’être les premiers à donner des informations dans ce domaine. Les enfants ne seront pas pervertis s’ils ont d’abord entendu de leurs parents, dans un climat de confiance et d’amour, parler de la merveille que constitue le plan d’amour de Dieu sur les hommes et la participation à l’œuvre créatrice de Dieu, qui attend la collaboration des parents pour obtenir de nouvelles vies donc de nouveaux adorateurs par le baptême. Les premières explications à donner concernent d’abord l’émerveillement devant une maman qui attend un enfant et les « mystères » de sa naissance. Les autres informations seront données ensuite progressivement en commençant par tout ce qui est beau et voulu par Dieu dans le mariage, avant d’aborder les « falsifications » de l’amour.

Le rôle du père et de la mère

Quelques conseils peuvent être utiles pour mener à bien cette tâche qui commence dès 2 ou 3 ans et qui se poursuit jusqu’au choix de l’état de vie de nos enfants dans le mariage, la vie consacrée ou le célibat… Souvent c’est la mère qui est la première à parler de la grossesse et de la naissance à son tout-petit, garçon ou fille. Dès 8 ans, il est important que le père prenne la relève pour ses fils et la maman poursuivra les explications pour ses filles. Mais toujours il ou elle parlera au nom des deux parents. Notons au?passage qu’avant le départ en premier camp de louveteaux ou de louvettes, il faudra avoir informé les enfants de la nécessaire pudeur et leur dire que malheureusement, de pauvres enfants n’ont pas eu la chance d’avoir de bonnes explications de leurs parents concernant l’amour et leur corps, et qu’il ne faut pas se laisser entraîner à des conversations ou à des gestes qui salissent l’amour…

Il est maladroit d’attendre les premiers signes de la puberté pour évoquer la biologie de la procréation. Les préadolescents sont beaucoup plus facilement troublés par toutes ces questions alors que quelques années plus tôt, toutes nos explications, avec des mots simples mais précis leur paraissent naturelles et belles.

Les jeunes apprécieront bien sûr d’être prévenus de toutes les transformations qu’ils vont ressentir dans leur corps et dans leur affectivité au cours de l’adolescence et en seront apaisés au lieu de s’en inquiéter.

N’hésitons pas à nous aider de quelques ouvrages pour ne manquer aucune étape !    

Croitreetprogresserensemble.com

Pour les petits jusqu’à 11 ou 12 ans : Catherine et Bernard Scherrer, Les mystères joyeux de la vie. Des parents racontent à leurs enfants…, Transmettre, 96 p., 12 € ou Inès Pélissié du Rausas, S’il te plaît, parle-moi de l’amour, Saint-Paul Éditions religieuses, 334 p., 22,50 €, et Père Noël Barbara, Pour faire l’initiation des petits enfants aux lois de la vie et l’éducation des grands qui s’éveillent à l’amour, Résiac, 68 p., 16 €. Ou des livrets que vous pouvez commander chez Croître et progresser ensemble : 1. Fiches destinées aux parents (De 3 ans à l’âge adulte). 2. Pour toi adolescent. 3. Pour toi adolescente (12 à 16 ans). Commande à faire au prix de 10 e chaque livret à : pierredouvres@gmail.com

Ce contenu pourrait vous intéresser

CultureLectures

Une réédition du Triomphe pour le Prince Éric

Recension jeunesse | Les Éditions du Triomphe ont réédité les deux premiers tomes du Prince Éric cette année avec les illustrations originales. Retrouvez dans cette page culture une sélection de livres jeunesse pour l'été. Paru dans le n° 1812.

+

prince éric
CultureLettre Reconstruire

Le De Regno de saint Thomas d’Aquin

La Bibliothèque politique et sociale | Lettre Reconstruire n° 38 (juillet 2024) | L’un des ouvrages politiques de saint Thomas d’Aquin parmi les plus diffusés fut assurément le De Regno. Malgré quelques difficultés, ce traité expose des principes politiques, et, à ce titre, il reste toujours pertinent de le lire.

+

principes de politique Thomas de Reno
Culture

Le Dernier Homme : un homme nouveau

Carte Blanche de Judith Cabaud | Les livres de l’histoire contemporaine depuis l’époque de la Réforme, sont constellés d’écrits d’esprits forts qui souhaitent, par la raison humaine, un avenir sans Dieu. Des Encyclopédistes au Zarathoustra de Nietzsche, on a donc prophétisé, avec force détails, le nihilisme dans lequel nous baignons aujourd’hui et les comportements humains. Les chrétiens, qui sont les derniers hommes à suivre les pas du Christ ressuscité, seront forcément des hommes nouveaux.

+

huxley orwell homme nouveau
CultureÉducationLectures

Revues et cahiers de vacances pour l’été

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse pour les grandes vacances, avec les cahiers de vacances Jules et Léonie ou bien la revue de La Malle aux Mille Trésors, et d'autres livres. À retrouver dans le n°1811.

+

lecture jeunesse enfant ado vacances