Les moments décisifs de l’Histoire de France – Jacques Bainville

Publié le 13 Déc 2021
Les moments décisifs de l'Histoire de France -  Jacques Bainville L'Homme Nouveau

Christophe Dickès, historien et journaliste, choisit de publier ici un recueil de textes écrits par Jacques Bainville peu de temps avant sa mort, en 1936, et publié à titre posthume un an plus tard dans La Revue Universelle. Au soir de sa vie, il s’agit pour l’historien d’écrire un texte qui exprime l’essentiel. Intitulé Les Moments décisifs de l’histoire de France, nous y trouvons quelques-unes des idées maîtresses de la pensée bainvillienne (l’importance de la romanité dans l’émergence de la civilisation française, le principe héréditaire qui fit la chance des Capétiens, l’impact de la Révolution sur les guerres en Europe), le tout conduit par une mise en garde essentielle : la France, comme toute œuvre, peut se défaire.

L’histoire bainvillienne cherche à décrire les personnages et à comprendre les raisons de leurs actions pour mieux saisir une époque. C’est pourquoi l’historien ajoute à cela les portraits de deux grandes figures historiques qui le fascinent. Richelieu d’abord, qui pour Bainville est l’archétype de l’homme politique qui s’inscrit dans le temps long. Puis Napoléon, qui contrairement à une idée reçue, ne subit pas le jugement strict et décisif que l’on prête à Bainville à cause de sa célèbre formule : « Sauf pour la gloire, sauf pour l’art, il eût probablement mieux valu que Napoléon n’eût pas existé ». Large dans ses analyses, cette rapide biographie cherche d’abord à éclairer le fil conducteur de l’action de l’Empereur, afin de le remettre justement dans les perspectives de son époque.

La réputation de Jacques Bainville n’est plus à faire. Le succès immense de son Histoire de France montre bien que l’historien royaliste fait partie du club très restreint des incontournables. Pourtant son œuvre n’a pas toujours fait l’unanimité : sa manière d’écrire l’histoire a été très fortement critiquée par ses contemporains du milieu universitaire. En 1924 il rédige donc Comment on écrit l’histoire, une manière de répondre à ses détracteurs et d’expliquer avec toute la profondeur de son style que l’histoire ne peut se réduire à une étude de faits isolés. Placé en dernier chapitre de l’ouvrage, le lecteur découvrira dans ce texte l’humilité d’un grand historien qui finira par définir sa discipline, avec toute l’ironie qui le caractérise, comme « l’art d’oublier ».

La réédition de ces textes peu connus de Jacques Bainville est l’opportunité de se replonger dans les récits d’un historien soucieux d’être pédagogique, et qui nous rappelle que l’histoire « est aussi, invinciblement et quoi qu’on en fasse, de la légende et de la poésie ».

Ce contenu pourrait vous intéresser

Culture

Charette revisité

ENTRETIEN | Revenue sur le devant de la scène au moment de la sortie du film Vaincre ou Mourir, la figure de Charette, général de la Vendée militaire, vient de faire l’objet d’une nouvelle biographie par Anne Bernet. Entretien avec l’auteur sur un personnage clé de l’épopée contre-révolutionnaire, passionnant, controversé, héroïque et qui cache encore quelques mystères.

+

charette
CultureLectures

Le choix de votre quinzaine : Maggie Smith à Lourdes

Recension adultes | Le Club des Miracles raconte le périple jusqu'à Lourdes de quatre irlandaises (dont Maggie Smith), qui aspirent toutes à un miracle. Dans cette page de recension retrouvez aussi des livres de spiritualité, un essai sur Simon Leys, un CD de Lang Lang et quelques autres sélections. Paru dans le n° 1809.

+

Maggie Smith
CultureLectures

Faire découvrir aux enfants sainte Faustine et la Miséricorde Divine

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse, avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire, et autres activités. Le livre Carlo Acutis et les miracles eucharistiques n'est pas une ultime biographie, mais raconte et explique sa grande exposition sur les miracles eucharistiques.Paru dans le n°1809.

+

Carlo Acutis garçon lecture
Culture

L’exposition : Un œil passionné. Douze ans d’acquisitions de Ger Luijten

La Fondation Custodia, un lieu unique dans Paris, un peu confidentiel, où sont présentées des expositions remarquables, rend hommage à son précédent directeur Ger Luijten, disparu prématurément en décembre 2022. Cet homme passionné, érudit et fin connaisseur a toujours cherché à être fidèle à l’esprit du grand collectionneur Frits Lugt (1884-1970) à l’origine de cette Fondation. Pendant douze années il dirigea ce lieu et mena une politique d’acquisition intense. Environ 10 000 œuvres sont entrées dans les collections de ce superbe hôtel particulier. Une sélection de 140 œuvres est proposée au regard du visiteur.

+

Ger Luijten
CultureDoctrine socialeLettre ReconstruirePhilosophie

La Bibliothèque politique et sociale | Aristote : éthique et politique

Reconstruire n°36 | Reconstruire propose une nouvelle rubrique intitulée « La Bibliothèque politique et sociale », pour remplacer les recensions de livre, avec comme premiers titres : l’Éthique à Nicomaque et Les Politiques d'Aristote dans l'édition de Garnier Flammarion. Il existe plusieurs traductions de ces deux ouvrages actuellement sur le marché. Nous recommandons pour notre part la traduction de l’Éthique à Nicomaque de Richard Bodéüs et celle des Politiques par Pierre Pellegrin. Outre le texte d’Aristote, leur intérêt principal réside dans leur exposition de la pensée d’Aristote et de sa compréhension.

+

égalité mythe aristote