L’exposition | Des images et des hommes, Bamiyan vingt ans après

Publié le 27 Mar 2021
L'exposition | Des images et des hommes, Bamiyan vingt ans après L'Homme Nouveau

Il y a vingt ans, le 11 mars 2001, en Afghanistan, les Talibans qui avaient pris le pouvoir diffusaient des images de la destruction de deux gigantesques Bouddhas de 38 et 55 m de haut, sculptés dans la roche des hautes falaises de Bamiyan. Par une exposition-dossier, le musée Guimet commémore ce triste anniversaire en présentant des œuvres et des relevés archéologiques issus de ce lieu. C’est aussi l’occasion de rendre hommage aux archéologues qui les réalisèrent : Joseph et Ria Hackin. En effet il y a quatre-vingts ans, ces archéologues de Bamiyan, résistants, disparurent le 24 février 1941 lors du torpillage de leur bateau aux larges des îles Féroé.

Joseph Hackin fut par ailleurs le secrétaire d’Émile Guimet puis conservateur adjoint en 1912 de son musée avant de devenir, en 1923, conservateur en chef. Des photographies le présente avec son épouse, sur ce site. On apprend aussi que les Français furent les premiers à fouiller cette région située au cœur de l’Hindu Kush (chaîne de hautes montagnes située en Afghanistan et au Pakistan, où passait une des routes de la soie).

Ces sculptures monumentales étaient déjà endommagées par l’érosion et différentes exactions humaines avant leur destruction. Les archéologues pensent qu’elles ont été réalisées entre le VIe et VIIe siècle. Derrière celles-ci, un grand nombre de grottes, dont les plans sont exposés, montrent différentes chambres qui furent occupées par des moines bouddhistes. Elles comportaient souvent des peintures murales. Certaines furent relevées par Jean Carl (1900-1941) et sont exposées dans ce parcours (Bodhisattva bleu, Danseuses…), témoignant de la qualité plastique de ces réalisations pleine de délicatesse. Un ensemble panoramique de photographies réalisé par Pascal Convert, montre l’état actuel du site.

Musée national des arts asiatiques Guimet, 6 place d’Iéna, 75116 Paris.

En attendant la réouverture du musée, vous pouvez découvrir en vidéo l’inauguration de l’exposition en présence de Sophie Makariou, présidente du musée, et du photographe Pascal Convert : https://youtu.be/bCs08D5KKSg

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureLectures

4 livres d’histoire pour son mois de juin

Recension adulte | Dans notre page culture, nous vous parlons de Pie VII, le pape qui défia Napoléon par Xavier Maréchaux, Jean-Marie Perrot, 12 décembre 1943, un crime communiste d'Yves Mervin, une Nouvelle histoire du Japon de Pierre-François Souyri et enfin une BD sur la bataille de Verdun. Paru dans le n°1808.

+

livre histoire
CultureLectures

Cap sur le Cœur de Jésus : Un joli conte pour se préparer à la Première Communion

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire. Les Petits Allongés de Berck est un joli roman d'Isabelle Davy sur le monde des enfants tuberculeux. Cap sur le Cœur de Jésus permet aux enfants de se préparer à la première communion en neuf chapitres. Le Pardon du Morbihan relate l'histoire d'Élisabeth, engagée comme intendante au manoir de Kervrech en 1915. Paru dans le n°1808.

+

roman jeunesse première communion
CultureLectures

Côté édition : Pénombres, Glanes et approches théologiques

Côté éditions | Malgré une carrière tôt brisée par la mort, Joseph Malègue est l’auteur de ce que certains considèrent comme le plus grand roman du XXe siècle mais d’un seul autre roman. Les éditions de L’Homme Nouveau rééditent un ensemble de quatre textes, parus en 1939 sous le titre Pénombres, dans lesquels l’écrivain manifeste son souci du salut.

+

Piemonte 337 scaled e1715867758849 pénombres
CultureLecturesThéologie

« La Croix de Jésus » de Louis Chardon, une leçon de tendresse divine

Culture | Le dominicain Louis Chardon, théologien et prédicateur du XVIIe siècle aujourd’hui bien oublié, est l’auteur de La Croix de Jésus dont Les Belles Lettres proposent ces temps-ci une réédition, avec une introduction de l’écrivain et philosophe Romain Debluë. Celui-ci éclaire pour nous le mariage de la théologie et de la mystique, de la souffrance et de l’amour chanté par le religieux. Entretien.

+

croix de jésus création