L’exposition : Pastels. De Millet à Redon

Publié le 21 Avr 2023

Jean-François Millet, Le Bouquet de marguerites (v. 1871). Pastel sur papier beige et châssis entoilé,Musée d’Orsay© RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Jean-.Gilles Berizzi.

Le pastel est à l’honneur au musée d’Orsay. Il faut rappeler qu’il en possède une belle collection (environ 500) dans ses réserves. Pour cette nouvelle exposition, il en dévoile une centaine. On y reconnaît des œuvres déjà montrées lors de sa précédente présentation en 2009 et d’autres que le visiteur ne connaît pas forcément. C’est d’ailleurs toujours un véritable plaisir visuel que de voir et de revoir ces réalisations aux coloris si subtils.

Cette superbe technique apparaît au XVe siècle. Elle a connu son âge d’or au XVIIIe et après une brève éclipse au début du XIXe siècle, elle retrouve des artistes qui l’utilisent avec brio. Ainsi Jean-François Millet (1814-1875) est l’un des premiers à la remettre au goût du jour. Son délicieux Bouquet de marguerite (v. 1871-1874) posé sur le bord d’une fenêtre et derrière lequel se cache sa fille révèle, dans un habile trompe l’œil, sa technique constituée de traits juxtaposés ou croisés.

Des portraits d’Edouard Manet, de Berthe Morisot ou encore d’Odilon Redon avec le poétique profil de sa femme Camille cousant, sont donnés à contempler. Des scènes de la vie quotidienne à la campagne illustrées par Millet (La Femme au puits) ou en ville par Degas (Chez la Modiste ; La Repasseuse) témoignent de l’évolution des sujets.

Couleur pure juxtaposée ou délicatement mêlée à d’autres pigments, le pastel si fragile, ravit notre regard et nous transporte le temps de la visite dans un autre univers.

 

Jusqu’au 2 juillet 2023.

Musée d’Orsay, Esplanade Valéry Giscard d’Estaing, 75007 Paris. Tél. : 01 40 49 48 14. Ouvert tous les jours sauf le lundi de 9h30 à 18h, le jeudi jusqu’à 21h45.

 

Céline Vicq

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureLectures

Cap sur le Cœur de Jésus : Un joli conte pour se préparer à la Première Communion

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire. Les Petits Allongés de Berck est un joli roman d'Isabelle Davy sur le monde des enfants tuberculeux. Cap sur le Cœur de Jésus permet aux enfants de se préparer à la première communion en neuf chapitres. Le Pardon du Morbihan relate l'histoire d'Élisabeth, engagée comme intendante au manoir de Kervrech en 1915. Paru dans le n°1808.

+

roman jeunesse première communion
A la uneCultureLectures

Côté édition : Pénombres, Glanes et approches théologiques

Côté éditions | Malgré une carrière tôt brisée par la mort, Joseph Malègue est l’auteur de ce que certains considèrent comme le plus grand roman du XXe siècle mais d’un seul autre roman. Les éditions de L’Homme Nouveau rééditent un ensemble de quatre textes, parus en 1939 sous le titre Pénombres, dans lesquels l’écrivain manifeste son souci du salut.

+

Piemonte 337 scaled e1715867758849 pénombres
A la uneCultureLecturesThéologie

« La Croix de Jésus » de Louis Chardon, une leçon de tendresse divine

Culture | Le dominicain Louis Chardon, théologien et prédicateur du XVIIe siècle aujourd’hui bien oublié, est l’auteur de La Croix de Jésus dont Les Belles Lettres proposent ces temps-ci une réédition, avec une introduction de l’écrivain et philosophe Romain Debluë. Celui-ci éclaire pour nous le mariage de la théologie et de la mystique, de la souffrance et de l’amour chanté par le religieux. Entretien.

+

croix de jésus création
CultureLectures

Guerre, propagande et politique

Lectures | Deux livres rédigés par d'anciens militaires et s'intéressant à la propagande dans le contexte de la guerre en Ukraine viennent de paraître. Il s'agit de L’Art de la guerre russe, par Jacques Baud, ancien membre du renseignement stratégique suisse, et de La Guerre en Ukraine, par Jacques Hogard, ancien officier français reconverti dans l’intelligence stratégique.

+

propagande