L’Idiot

Publié le 12 Juin 2018
L'Idiot L'Homme Nouveau

L’Idiot de Dostoïevski n’est pas une pièce, mais son adaptation au théâtre ne choque en rien tant les personnages qu’il peint sont pris sur le vif avec un pouvoir d’incarnation peu égalé dans l’écriture dramatique. Plus que jamais, avec cet auteur, le théâtre offre un miroir grossissant de notre humanité. Comment être bon dans un monde qui ne l’est pas et qui se moque de la bonté. Le Prince Mychkine, dont les commentateurs ont dit de nombreuses fois qu’il était une figure christique, porte en lui cette Russie malade qui s’enfonce dans une culture et des mœurs mortifères. Il voudrait contribuer au salut des siens, mais comment semer du bon grain au milieu d’une ivraie qui en étouffe les graines. Sa présence met en lumière des âmes mortes, mais qui gardent au fond d’elles-mêmes quelque chose de cet « infiniment grand » sans lequel toute vie humaine est vouée à sa perte. Regard décapant, mais surtout regard qui vient chercher au fond des gouffres infernaux d’une descente en enfer cette semence salvatrice de l’amour. Peu importe l’échec apparent du Prince, comment pourrait-il en être autrement ? Sa présence, au milieu des catastrophes qu’il déclenche, car la vérité ne triche pas, est un germe de l’espérance que l’être humain est plus grand que la médiocrité et même que la pourriture de ses actes. Thomas le Douarec a rudement bien fait de choisir cet acteur si juste dans ce rôle difficile du Prince en la personne d’Arnaud Denis. Il joue Mychkine sans emphase avec élégance et tact au point qu’on finit à plusieurs reprises par oublier que nous sommes dans un spectacle. Mais autour d’Arnaud Denis, c’est toute une équipe de comédiens déjà présente dans l’excellent spectacle de Dorian Gray qui relève avec brio le défi de cet Idiot.

Théâtre 14, 20 av. Marc Sangnier, Paris XIVe, jusqu’au 30 juin. Représentations lundi à 19 h, mardi, mercredi, jeudi et vendredi à 21 h, matinée samedi à 16 h. Représentation supplémentaire : samedi 23 juin à 21 h. Réservations : 01 45 45 49 77.

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureDoctrine socialeLettre Reconstruire

La Bibliothèque politique et sociale | Aristote : éthique et politique

Reconstruire n°36 | Reconstruire propose une nouvelle rubrique intitulée « La Bibliothèque politique et sociale », pour remplacer les recensions de livre, avec comme premiers titres : l’Éthique à Nicomaque et Les Politiques d'Aristote dans l'édition de Garnier Flammarion. Il existe plusieurs traductions de ces deux ouvrages actuellement sur le marché. Nous recommandons pour notre part la traduction de l’Éthique à Nicomaque de Richard Bodéüs et celle des Politiques par Pierre Pellegrin. Outre le texte d’Aristote, leur intérêt principal réside dans leur exposition de la pensée d’Aristote et de sa compréhension.

+

égalité mythe aristote
A la uneCultureLectures

4 livres d’histoire pour son mois de juin

Recension adulte | Dans notre page culture, nous vous parlons de Pie VII, le pape qui défia Napoléon par Xavier Maréchaux, Jean-Marie Perrot, 12 décembre 1943, un crime communiste d'Yves Mervin, une Nouvelle histoire du Japon de Pierre-François Souyri et enfin une BD sur la bataille de Verdun. Paru dans le n°1808.

+

livre histoire
CultureLectures

Cap sur le Cœur de Jésus : Un joli conte pour se préparer à la Première Communion

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire. Les Petits Allongés de Berck est un joli roman d'Isabelle Davy sur le monde des enfants tuberculeux. Cap sur le Cœur de Jésus permet aux enfants de se préparer à la première communion en neuf chapitres. Le Pardon du Morbihan relate l'histoire d'Élisabeth, engagée comme intendante au manoir de Kervrech en 1915. Paru dans le n°1808.

+

roman jeunesse première communion
CultureLectures

Côté édition : Pénombres, Glanes et approches théologiques

Côté éditions | Malgré une carrière tôt brisée par la mort, Joseph Malègue est l’auteur de ce que certains considèrent comme le plus grand roman du XXe siècle mais d’un seul autre roman. Les éditions de L’Homme Nouveau rééditent un ensemble de quatre textes, parus en 1939 sous le titre Pénombres, dans lesquels l’écrivain manifeste son souci du salut.

+

Piemonte 337 scaled e1715867758849 pénombres
CultureLecturesThéologie

« La Croix de Jésus » de Louis Chardon, une leçon de tendresse divine

Culture | Le dominicain Louis Chardon, théologien et prédicateur du XVIIe siècle aujourd’hui bien oublié, est l’auteur de La Croix de Jésus dont Les Belles Lettres proposent ces temps-ci une réédition, avec une introduction de l’écrivain et philosophe Romain Debluë. Celui-ci éclaire pour nous le mariage de la théologie et de la mystique, de la souffrance et de l’amour chanté par le religieux. Entretien.

+

croix de jésus création