Alléluia du 26 juillet

Publié le 26 Juil 2012
Alléluia du 26 juillet L'Homme Nouveau

La paix du premier mode envahit cette mélodie consacrée à la louange de Dieu à travers la figure du père de la Sainte Vierge. L’art grégorien se révèle dans la libre alternance des différentes montées et descentes par degrés conjoints, toujours très régulières et très fluides, juste entrecoupées çà et là d’intervalles de tierce ou de quarte, et même ici de quinte, qui donnent du relief à la vocalise mais sans jamais rompre la souplesse et la parfaite unité de la ligne mélodique. C’est dans les variations de tempo et d’intensité, comme aussi dans la mise en valeur du rythme qui anime et traverse les neumes, que l’expression va surtout jaillir d’une pièce comme celle-là, dont la paix reste la caractéristique spirituelle dominante. L’alléluia commence piano, monte une première fois jusqu’au fa (*), premier palier, redescend avec douceur sur le do (*), sous-tonique du mode, remonte encore jusqu’au sol (*) cette fois, pour redescendre à nouveau vers le ré (*), après avoir déposé fermement l’accent (*). Puis l’ardeur de l’âme en prière emporte la vocalise vers les hauteurs. Celle-ci culmine, après un beau crescendo, sur le si bémol plein de vénération et d’ardeur, plonge une nouvelle fois vers le grave (*), jaillit à nouveau en un dernier élan, mais moins fort (*), et s’achève enfin dans la contemplation paisible du Père des cieux, dont Joachim est un reflet privilégié pour l’Église, Israël de Dieu : « Ô Saint Joachim, mari d’Anne et père saint de la Vierge, accordez à vos serviteurs le secours nécessaire au salut, alléluia ! ».

Pour entendre cet Alleluia.

Ce billet est extrait du dernier numéro de L’Homme Nouveau que vous pouvez commander à nos bureaux (10 rue Rosenwald, 75015 Paris. Tél. : 01 53 68 99 77, au prix de 4 euros), ou télécharger directement sur ce site en cliquant sur le lien ci-dessous.

Ce contenu pourrait vous intéresser

CultureEglise

Les mémoires du cardinal Consalvi

Carte Blanche d'Yves Chiron | Le cardinal Consalvi, secrétaire d'État du Saint-Siège à partir de 1806, a rédigé ses Mémoires. Celles-ci viennent d'être retraduites et rééditées par Bernard Ardura, le président du Conseil pontifical des Sciences historiques, aux éditions du Cerf, sous le titre Mémoires. Un diplomate dans la bourrasque.

+

Cardinal Consalvi
Culture

Figurer Jeanne d’Arc à Orléans

À l'occasion de la sortie de notre dernier hors-série Jeanne d'Arc, une jeune sainte pour notre temps (n°54-55), nous donnons la parole à Bénédicte Baranger, présidente du comité Jeanne d'Arc d'Orléans, et ancienne Jeanne 1975. Elle nous raconte le rôle de la Jeanne et l'importance de cette figuration pour le public et la jeune fille désignée. La Jeanne 2024 sera présentée le 12 février prochain.

+

jeanne d'arc
CultureSociété

Jeanne d’Arc et les jeux vidéos

À l'occasion de la sortie de notre dernier hors-série Jeanne d'Arc, une jeune sainte pour notre temps (n°54-55), voici une revue des divers jeux vidéos existants autour du personnage de Jeanne d'Arc. Dans la plupart de ces jeux, Jeanne est présentée plus comme chef de combat que comme sainte, et le contexte y est violent.

+

jeanne d'arc jeux vidéo