Au quotidien n° 84

Publié le 05 Nov 2020
Au quotidien n° 84 L'Homme Nouveau

L’attentat meurtrier de Vienne était-il prévisible ? La réponse est oui. La police slovaque avait, en effet, alerté dès juillet son homologue autrichien de la volonté de l’assaillant d’acheter des munitions d’AK-47, comme l’indique un article du Monde (5 novembre 2020). Lequel assaillant était fiché depuis l’âge de 16 ans comme musulman radicalisé. La question qui se pose est bien celle de savoir si les pays européens sont vraiment conscients du danger et s’ils sont vraiment prêts à se battre.

C’est un document accablant pour les services de renseignement autrichiens qui ont été incapables d’empêcher le terroriste Kujtim Fejzulai d’abattre quatre personnes, lundi? 2 novembre à Vienne. Révélé mercredi par le numéro 2 de l’extrême droite autrichienne et ancien ministre de l’intérieur, Herbert Kickl, qui bénéficie visiblement toujours d’informateurs au sein de la police, il retrace comment la police slovaque a alerté, dès le 23 juillet, ses homologues autrichiens que l’assaillant avait essayé d’acheter deux jours plus tôt des munitions d’AK-47 dans un magasin d’armement de Bratislava, à moins d’une heure de route de Vienne, où il habitait. Le jeune Austro-Macédonien de 20 ans venait tout juste de sortir de sa période probatoire après une condamnation à vingt-deux mois de prison pour avoir essayé de rejoindre la Syrie. « Des poursuites ont déjà été engagées contre lui en raison de sa radicalisation. C’est un intégriste et il est favorable aux idées du djihad et de l’Etat islamique », rapporte la police slovaque dans ce document daté du mois d’octobre, après des échanges avec la police autrichienne. La police slovaque donne la plaque d’immatriculation du véhicule – appartenant à sa mère – à bord duquel Kujtim Fejzulai est arrivé au magasin, qui a refusé de lui vendre les munitions, faute de permis.  Qu’ont fait, de leur côté, les autorités autrichiennes de ce signalement ? « Il y a eu un raté dans les échanges d’informations », a dû convenir mercredi l’actuel ministre de l’intérieur, le conservateur Karl Nehammer, en annonçant le lancement d’une « commission d’enquête ». (…) Kujtim Fejzulai avait en effet été repéré dès ses 16 ans, en 2016, pour avoir fréquenté une mosquée radicale de Vienne et entretenait des relations avec des islamistes jusqu’en Suisse. Seize personnes de son entourage ont été arrêtées après l’attentat, dont deux dans la ville suisse de Winterthour. En 2018, il avait d’abord essayé de rejoindre l’Afghanistan, puis la Syrie, avant d’être renvoyé par les autorités turques et condamné en Autriche, en avril 2019.

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneSociété

La destruction progressive de l’instruction en famille (IEF)

La récente annonce d'une nouvelle requête devant la Cour européenne des droits de l'homme, mettant en cause le refus injustifié de l'Éducation nationale d'autoriser l'instruction en famille pour une fillette de 3 ans, met en exergue les enjeux politiques et économiques de l'IEF, surtout à l'approche des élections législatives. 

+

write 8487618 1280 toussaint
A la uneEgliseSociété

Les catholiques et le sport (1/3) | Un dominicain très moderne : le père Didon et les Jeux olympiques

Dossier « Les catholiques et le sport : des patronages aux Jeux olympiques » 1/3 | Entretien | Au moment où vont s’ouvrir les Jeux olympiques de 2024 à Paris, l’historien Yvon Tranvouez publie un ouvrage sur le père Henri Didon, inspirateur de la devise des Jeux et proche du baron de Coubertin. La vie du dominicain est passionnante à plus d’un titre, reflétant les tensions du catholicisme français à son époque et la pénétration de nombre de valeurs modernes dans un milieu antirépublicain.

+

jeux olympique Didon
SociétéSpiritualité

« Joëlettes chantantes » : des joies à partager au-delà du handicap

Entretien | Inspirée par les « routes chantantes » déjà expérimentées pour des personnes valides, une association nouvellement créée a décidé de faire profiter des personnes handicapées de ces séjours mêlant sport, spiritualité et activités musicales pour des jeunes. Une idée audacieuse dont les difficultés n’ont pas arrêté les réalisateurs, grâce entre autres à des véhicules adaptés, les joëlettes.

+

joëlette chantante