Au quotidien n°186 : patrimoine religieux en péril

Publié le 13 Avr 2021
Au quotidien n°186 : patrimoine religieux en péril L'Homme Nouveau

Valeurs actuelles (8 avril 2021) tire la sonnette d’alarme : 5 000 églises sont en péril et certaines sont menacées de destruction. Il est temps de réagir.

Des années que cela dure, des églises en ruine, des édifices voués à la destruction, des bâtisses religieuses transformées en restaurant ou en boîte de nuit, toute une évolution qui traduit l’abandon de la ruralité pour gommer une partie de notre patrimoine, et la perte de sens spirituel. Et puis, d’un coup, une prise de conscience via l’appel de l’Observatoire du patrimoine religieux (OPR) à soutenir le financement de 35 000 édifices dégradés à travers la France, dont 5 000 sont en situation de péril. « Il faut mettre fin à la spirale incessante ; en 2020, plus de 150 édifices sont venus s’ajouter à la liste des monuments en péril. Et 37 de plus, depuis le début de l’année », alerte Édouard de Lamaze, président de l’OPR. « Trop, c’est trop ! »

Plus de cent ans après la loi de 1905 concernant la séparation des Églises et de l’État, tout a changé : l’entretien et la valorisation du patrimoine religieux n’ont pas été réalisés au siècle dernier. À l’image d’une maison de famille qui aurait laissé passer quatre générations sans faire de travaux, et se dégraderait inexorablement. (…)

Dans le même temps, dans l’ombre, les démolitions d’églises se multiplient. Pas moins de 4 édifices sur les trois premiers mois de l’année. À Lille, des pelleteuses sont à l’œuvre malgré le combat acharné pour la sauvegarde de la chapelle Saint-Joseph, qui doit laisser place à un agrandissement du campus de l’école Junia. Dans l’Est, à Vesoul, l’ancien couvent des Annonciades sera bientôt transformé en parking… « (…)

Qu’il s’agisse de financer les restaurations, comme le grand chantier de Notre-Dame, ou de sauver les églises de nos campagnes, les initiatives vont bon train. À preuve, plusieurs think tanks travaillent afin de trouver les ressources économiques nécessaires pour sauvegarder certains bâtiments en déshérence. (…)

Dans une logique de service de l’Église, Pierre-Édouard Stérin, entrepreneur, fondateur de Smartbox, a créé avec Damien Thomas, la société Monasphère pour « rapprocher les particuliers des lieux spirituels par la mise en œuvre de programmes immobiliers ». « La crise du Covid a agi comme un révélateur de tendance de fond de renouveau des zones rurales ; avec Monasphère, l’objectif est de contribuer au rayonnement des lieux chrétiens, en permettant aux urbains de se reconnecter avec la ruralité et la spiritualité », explique Damien Thomas. Plusieurs investisseurs ont ouvert les vannes du crédit. Une dizaine d’abbayes, dont celles de Saint-Wandrille et Fontgombault, ont été approchées. En installant des familles à proximité, l’idée est de donner un nouveau souffle, une nouvelle vie, à ces lieux qui ont forgé notre histoire.

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneSociété

Les Maisons d’Alliance, des béguinages modernes

Initiative chrétienne | Au moment où le projet de loi sur la fin de vie promet de renvoyer les personnes âgées à leur poids financier sur la société, avec la possibilité de les euthanasier, des initiatives se développent pour leur permettre d’avancer sereinement vers la mort en restant autonomes aussi longtemps que possible, reliées aux autres et soutenues spirituellement. Entretien avec Frédéric Zack, directeur général de l’association « Maisons d'Alliance ».

+

maisons d'alliance
SociétéBioéthique

« La loi sur la fin de vie ne fait qu’aggraver le sentiment de culpabilité de certains handicapés. »

Entretien | La proposition de loi sur la fin de vie ayant été adoptée par les députés jeudi 16 mai, elle sera débattue au Sénat à partir du 26. Afin d'alerter sur les enjeux et conséquences de cette loi, l'Office Chrétien des personnes Handicapées (OCH) a publié lundi 13 mai, un communiqué intitulé « Fin de vie : Et les plus fragiles dans tout ça ? » et signé par une quinzaine d'associations et d'organismes du domaine de la santé engagés pour la vie des plus fragiles. Emmanuel Belluteau, président de l'OCH, nous éclaire sur les raisons de cette tribune et les enjeux de la proposition de loi.

+

old patient suffering from parkinson fin de vie
SociétéBioéthique

L’IA générative : rivale ou alliée de l’homme ?

Entretien | Devant les progrès fulgurants de l’intelligence artificielle (IA), la question qui vient d’abord à l’esprit est celle de sa capacité à remplacer l’être humain. Mais au-delà des performances de plus en plus sidérantes des machines, la question reste celle de leur utilisation vertueuse et surtout de la puissance unique de l’intelligence humaine, seule ordonnée à la vérité. Analyse du Doyen de l’IPC, Emmanuel Brochier.

+

IA intelligence artificielle
SociétéLectures

Faire grandir les enfants avec Honoré, l’écureuil et Marceline, l’hirondelle

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse pour ce mois de mai, avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire, et autres activités. Avec les albums Honoré, l’écureuil qui refusait d’aider et Marceline, l’hirondelle qui voulait faire confiance, les enfants retiendront une belle leçon de vie à la lumière de l’Évangile. Paru dans le n°1807.

+

enfant lecture
SociétéBioéthiqueDoctrine sociale

La dimension « politique » de la défense de la loi naturelle

L’avalanche de lois « sociétales » en France depuis plus d’un demi-siècle, toutes étant des atteintes directes à la loi naturelle, a provoqué dans une partie du monde catholique une délégitimation diffuse ou expresse des institutions politiques les ayant édictées, cela au sein du déferlement individualiste de l’après-68 et de cette sorte d’explosion en plein vol de l’Église en état de Concile. Le « mariage » homosexuel et la constitutionnalisation de l’avortement ont porté chez ces mêmes catholiques le climat à l’incandescence. D’où la question : que faire ?

+

loi naturelle