Aux lecteurs et amis de L’Homme Nouveau

Publié le 26 Mar 2020
Aux lecteurs et amis de L'Homme Nouveau L'Homme Nouveau

Chers amis de L’Homme Nouveau,

Depuis que le confinement a été décrété, l’équipe de L’Homme Nouveau a pris les mesures nécessaires pour continuer son activité et préserver son personnel. La semaine dernière a principalement été consacrée à l’organisation du travail et à la réalisation dans des conditions épiques du numéro 1708 alors en bouclage. Le temps est venu maintenant de vous donner des nouvelles et de vous informer des dispositions prises pour continuer à vous assurer le meilleur service possible.

L’équipe de L’Homme Nouveau. L’équipe rédactionnelle continue d’assurer la réalisation de L’Homme Nouveau ainsi que l’alimentation du site Internet par le biais du télétravail, répartie dans plusieurs endroits de France. Il en va de même pour notre jeune collaboratrice chargée des abonnements, même si, étant donné l’absence de courrier, nous avons dû la mettre en chômage partiel. Cette situation génère évidemment des pertes financières importantes puisque les renouvellements d’abonnements et les achats par chèque ne nous parviennent plus.

1708

Votre magazine. Il continue à être conçu et réalisé afin de vous permettre de retrouver ce rendez-vous bimensuel. Notre imprimeur ayant été contraint de fermer ses portes, L’Homme Nouveau n’est plus imprimé. Mais chaque numéro est disponible en PDF que nous pouvons vous faire parvenir (n’hésitez pas à transmettre votre adresse électronique à abonnement@hommenouveau.fr) ou sur le site Calaméo (lien disponible par envoi sur votre adresse électronique à nous faire parvenir à abonnement@hommenouveau.fr). Dès que possible, c’est-à-dire dès que notre imprimeur le pourra et que la Poste assurera dans toute la France la distribution du courrier, nous reprendrons l’envoi normal du magazine imprimé.

L’avenir. Comme l’ensemble des Français et des entreprises françaises, les Éditions de L’Homme Nouveau traversent actuellement une passe difficile. Notre avenir est clairement en jeu. Nous avons donc recouru au chômage partiel pour deux personnes, diminué au maximum nos dépenses, demandé le report des paiements de factures et nous travaillons également à développer une offre numérique à la hauteur pour accompagner nos lecteurs dans ce moment de confinement.

Nous sommes très conscients des difficultés dans lesquelles vous vous trouvez. Nous nous associons à la peine et à la prière de ceux qui ont perdu des êtres proches. Dans la mesure du possible, nous vous demandons malgré tout votre aide, aussi petite soit-elle. Pour ce faire, vous pouvez transmettre vos dons au « Fond de dotation de L’Homme Nouveau », au mieux par virement bancaire (IBAN : FR76 3006 6108 4500 0202 1930 139 ; BIC : CMCIFRPP), ou par carte bancaire (en allant sur le site Helloasso et saisissant Homme Nouveau). Merci de ne pas envoyer de chèque que nous ne pouvons pas recevoir faute de distribution postale.

hallo

Le présent. L’Homme Nouveau vous invite à profiter de cette période de réclusion pour vous décontaminer et vous déconfiner spirituellement et intellectuellement. Outre votre magazine bimensuel, notre boutique en ligne vous propose en offre numérique les anciens numéros de L’Homme Nouveau et nos hors-séries. Nous travaillons actuellement à mettre en téléchargement nos livres pour passer sainement le temps. Là aussi, paiement par carte bancaire.

Le site Internet. Il continue d’être alimenté en articles, de nouvelles rubriques ont été mises en place (dont une Revue de presse quotidienne) ou sont en préparation. Pour l’heure, il s’agit de notre lien privilégié avec nos lecteurs et avec l’extérieur.

Demain se prépare aujourd’hui. C’est notre conviction profonde, aussi bien pour l’avenir de l’Église et de notre pays que plus modestement pour L’Homme Nouveau. Nous ne voulons pas seulement subir la situation, mais en profiter conformément à notre vocation pour préparer l’avenir. Concernant L’Homme Nouveau, nous avons lancé une campagne pour faire connaître votre magazine à un public qui l’ignore et qui trouve aujourd’hui du temps pour lire. Nous proposons donc le temps du confinement de recevoir L’Homme Nouveau gratuitement par courriel. N’hésitez pas à faire connaître cette possibilité autour de vous, même auprès d’anciens abonnés et à la diffuser auprès de vos contacts. Il suffit de se rendre sur cette page Internet pour profiter de cette offre exceptionnelle.

Roch

Prière à saint Roch. Pour terminer cette première lettre du confinement, n’hésitez pas à recourir à saint Roch qu’on évoque dans les situations d’épidémie.

Grand saint Roch, détournez, nous vous en prions de dessus de nos têtes criminelles, les fléaux du Seigneur; préservez par votre intercession, nos corps des dangers de la peste, et plus encore, nos âmes de la contagion des vices et du mauvais exemple; obtenez-nous la salubrité de l’air, mais avant tout la pureté du cœur;

aidez-nous à faire un bon usage de la santé, à supporter les maladies avec

patience, à chercher surtout la guérison de nos langueurs spirituelles,

à vivre comme vous dans les exercices de la pénitence et de la charité,

pour jouir avec vous de la gloire et des délices immortelles que vous ont

méritées vos vertus.

Ainsi soit-il.

Ce contenu pourrait vous intéresser

ÉditorialBioéthiqueDoctrine socialeLettre ReconstruireMagistère

Face à l’avortement et à l’euthanasie

Lettre Reconstruire n°33 - Edito | Le thème de la constitutionnalisation de l’avortement en France et le projet de légalisation de l’euthanasie ont réactivé de manière frappante la question de la légitimité d’un État institutionnalisant ces formes de meurtres. Dans son encyclique Evangelium Vitae (25 mars 1995), le pape Jean-Paul II avait abordé ces deux thèmes en les liant justement à la moralité des lois édictées et à leur légitimité. Comme éditorial, nous proposons plusieurs extraits de cette encyclique, hélas toujours d’actualité. 

+

avortement
ÉditorialSociété

Notre quinzaine : La beauté sauvera nos âmes

Dans le monde actuel, il peut sembler normal de désespérer. Mais c'est justement dans ces moments d'affaiblissement, que la beauté doit pouvoir nous redonner espoir, et sauver nos âmes. Oui, offrir de la beauté autour de nous, devenir ses artisans devient de plus en plus impératif pour tenter de guérir ce monde assoiffé de transcendance.

+

beauté