Exhumation du Cardinal Newman

Publié le 08 Oct 2008

Exhumation du Cardinal Newman : aucune trace de preservation de son corps

Communiqué de Peter Jennings, attaché de presse des Pères de l’Oratoire de Birmingham et de la Cause de la Béatification et de la Canonisation du Cardinal Newman.

Le jeudi 2 octobre 2008, fête des Anges gardiens, le cercueil du Vénérable John Henry Cardinal Newman (1801-1890) a été exhumé avec grand soin. Rappelons que le cardinal Newman est mort le lundi 11 août 1890 et a été enterré au petit cimetière privé de la Maison de l’Oratoire, située à Rednal près de Birmingham, le 19 août 1890. Il a été déclaré Vénérable par le pape Jean-Paul II le 22 janvier 1991.

Au cours de l’exhumation, la plaque en laiton, qui avait été fixée au cercueil en bois dans lequel gisait le Cardinal Newman, a été retrouvée. Elle porte l’inscription:

“Eminent[issimus] et Reverend[issimus] Joannes Henricus Newman Cardinalis Diaconis S Georgii in Velabro Obiit Die XI August. MDCCCXC RIP”

“Le Très Eminent et Très Révérend John Henry Newman Cardinal Diacre de St Georges en Vélabre Décédé le 11 août 1890 RIP”.
Les fouilles ont permis de trouver des objets en laiton, en bois et en tissu provenant du cercueil. Cependant, aucune trace de préservation du corps de John Henry Newman n’a été trouvée. L’affirmation communément répandue selon laquelle il aurait été enterré dans un cercueil en plomb s’avère sans fondement. De l’avis des experts médicaux et des professionnels de la santé alors présents, un corps placé dans un cercueil en bois et enterré dans un site très humide, tel que celui du cimetière de Rednal, explique pleinement ce phénomène de totale décomposition.
L’absence de préservation de tout reste corporel n’a aucune incidence sur le progrès de la Cause de béatification du Cardinal Newman à Rome. L’Oratoire de Birmingham a toujours conservé des souvenirs physiques du Cardinal Newman. Il s’agit de quelques mèches de cheveux. Elles seront déposées dans une urne, avec les objets trouvés dans la tombe, et offerts à la vénération lors de la Vigile de la Réception des reliques du cardinal Newman, le vendredi 31 octobre et le samedi 1er novembre. Cette Virgile sera suivie d’une Messe solennelle en la Fête de Tous les Saints, le dimanche 2 novembre, à 11 heures, au cours de laquelle l’urne sera déposée dans l’église de l’Oratoire à Edgbaston. 

Le Père Paul Chavasse, Prévôt de l’Oratoire de Birmingham et Postulateur de la Cause de béatification de Newman, a déclaré : « L’absence de restes physiques ne diminue en rien notre vénération profonde pour le Cardinal Newman. Les événements de jeudi semblent avoir une signification providentielle. » Le Père Chavasse a ajouté : « Dans Le Songe de Gérontius, le Cardinal Newman, réfléchissant sur l’expérience de la mort, a écrit ces lignes:
“Je m’étais endormi, maintenant je suis reposé.
Etrange repos : car je sens en moi
Une indicible légèreté et un sentiment
De liberté, comme si j’étais enfin moi-même
Et ne l’avais encore jamais été.” »

Monseigneur Vincent Nichols, Archevêque de Birmingham, a déclaré : « La création de ce nouvel emplacement dans l’église de l’Oratoire en vue de notre dernier contact physique avec le Cardinal Newman représente un moment important, que beaucoup de fidèles souhaiteront marquer par des prières d’action de grâces. »

Ce contenu pourrait vous intéresser

Eglise

Le diocèse de Bayonne sous surveillance

Le 27 mai dernier, monseigneur Marc Aillet, évêque du diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron, annonçait dans un communiqué officiel une nouvelle « visite fraternelle » de Mgr Antoine Hérouard, archevêque de Dijon, pour rencontrer l’évêque mais aussi ses collaborateurs clercs et laïcs ainsi que ceux qui exercent des responsabilités diocésaines. Lorsque le Vatican reçoit un certain nombre de plaintes, il peut en effet demander une visite « extraordinaire », « fraternelle » ou bien « apostolique » dans un diocèse. 

+

bayonne
EgliseMagistère

Credo : Un antidote à la confusion doctrinale

Initiatives chrétiennes | Lors d’un récent séjour en France, Mgr Athanasius Schneider, évêque auxiliaire d’Astana au Kazakhstan, est venu présenter l’édition français de son dernier livre, Credo. Compendium de la Foi catholique [1]. Lors de son passage dans les locaux de L’Homme Nouveau, il a expliqué les raisons cruciales de cette publication.

+

credo
EglisePatrimoine

Saint-Saturnin de Merville, une restauration exemplaire

Initiatives chrétiennes | C'est grâce à une association dynamique qu'une église de la région de Toulouse est en train d'achever sa remise en état, avec la restauration d'une grande peinture. Un modèle à suivre, avec des fonds provenant des adhérents mais aussi de généreux dona-teurs, une vraie vie paroissiale, un patrimoine mis en valeur, une communication efficace et des acteurs locaux dévoués. Entretien avec Laurent Toffanello, trésorier-adjoint de l’association « les Amis de Saint-Saturnin » et responsable du suivi de la restauration.

+

saint-saturnin
EgliseLiturgie

Le Grand Sacre d’Angers fête les 10 ans de son renouveau !

Avec une tradition remontant à près de huit siècles, le Grand Sacre rassemblait chaque année des dizaines de milliers de croyants. Des fidèles, des clercs et des personnalités politiques défilaient en procession dans les rues d'Angers pour vénérer le Très Saint Sacrement. Cette ancienne tradition avait été abandonnée après le concile Vatican II, mais en 2013, la Fraternité Saint Pie X l'a relancée.

+

adoration saint sacrement mission grand sacre
EgliseLiturgie

Le temps du Sacré Cœur

L'esprit de la liturgie | Dévotion ancienne, célébrée par saint Jean Eudes, confirmée par les apparitions de sainte Marguerite-Marie, développée et soutenue par les papes, le culte du Sacré Cœur fut finalement officialisé par une fête, célébrée après la fin du Temps pascal.

+

sacré cœur