Face au soleil. Un astre dans les arts

Publié le 02 Déc 2022

Il y a cent ans, au Havre, Claude Monet peignait le lever du soleil. Il n’imaginait pas que son tableau au titre évocateur, Impression, soleil levant, deviendrait si célèbre. Il inspira en effet un critique d’art qui inventa le mot impressionniste couvrant un mouvement amplement connu aujourd’hui. Pour fêter l’anniversaire de cette toile, conservée au musée Marmottan, celui-ci consacre sa nouvelle exposition à la représentation de cet astre dans les arts.

C’est l’occasion de découvrir une centaine de chefs-d’œuvre. À travers l’histoire, le soleil, vital, a toujours fasciné. De l’époque antique à nos jours, cela ne s’est jamais démenti. Bien sûr, le regard a évolué entre dimensions spirituelles et découvertes scientifiques. Partant de représentations égyptiennes (Stèle funéraire cintrée au nom de la dame Tahy, VIIe-VIe siècle av. J.-C.) et grecques (Hélios sur un quadrige, v. 340 av. J.-C.), on traverse le temps pour aller jusqu’à l’époque contemporaine. Et pour y parvenir, le visiteur contemplera de splendides réalisations : une magnifique Vision de Saint Benoît de Giovanni del Biondo (1356-1399), où le saint, debout, protège ses yeux de la Lumière divine resplendissante représentée sous la forme d’un soleil rond aux rayons inscrits sur un fond d’or ; une Adoration de Bergers de Gerrit Van Honthorst (1590-1656) montre l’Enfant Jésus, « Lumière du monde », illuminant les autres personnages du tableau.

De splendides peintures de paysage (Pierre-Paul Rubens [1577-1640], William Turner [1775-1851], Gustave Courbet [1819-1877]…), genre qui devient important à partir du XVIIe siècle, sont aussi à donner à contempler, témoignant de la beauté lumineuse du soleil dans la nature…

Éblouissant !

Jusqu’au 29 janvier 2023. Musée Marmottan Monet, 2, rue Louis-Boilly, 75016 Paris. Tél. : 01 44 96 50 33. Ouvert du mardi au dimanche de 10 h à 18 h, nocturne le jeudi jusqu’à 21 h.

Photo : Maurice Denis, Saint-François recevant les stigmates (1904). Huile sur panneau, 60,5 x 115,5 cm. Paris, Collection particulière © Christian Baraja SLB.

Céline Vicq

Ce contenu pourrait vous intéresser

Culture

L’exposition : Chana Orloff. Sculpter l’époque

Le musée Zadkine (Paris 6) accueille une exposition consacrée à la sculptrice Chana Orloff jusqu'au 31 mars. Cet ancien atelier du sculpteur d’origine russe Ossip Zadkine a été légué par son épouse Valentine Prax, et est devenu un atelier-musée au cœur du quartier artiste de Montparnasse.

+

Chana orloff
CultureEglise

Les mémoires du cardinal Consalvi

Carte Blanche d'Yves Chiron | Le cardinal Consalvi, secrétaire d'État du Saint-Siège à partir de 1806, a rédigé ses Mémoires. Celles-ci viennent d'être retraduites et rééditées par Bernard Ardura, le président du Conseil pontifical des Sciences historiques, aux éditions du Cerf, sous le titre Mémoires. Un diplomate dans la bourrasque.

+

Cardinal Consalvi
Culture

Figurer Jeanne d’Arc à Orléans

À l'occasion de la sortie de notre dernier hors-série Jeanne d'Arc, une jeune sainte pour notre temps (n°54-55), nous donnons la parole à Bénédicte Baranger, présidente du comité Jeanne d'Arc d'Orléans, et ancienne Jeanne 1975. Elle nous raconte le rôle de la Jeanne et l'importance de cette figuration pour le public et la jeune fille désignée. La Jeanne 2024 sera présentée le 12 février prochain.

+

jeanne d'arc