Hexagone : un guide du routard historique

Publié le 12 Déc 2013
Hexagone : un guide du routard historique L'Homme Nouveau

Le dernier ouvrage de Lorànt Deutsch, Hexagone, sur les routes de l’histoire de France, fait débat. Quelques historiens très marqués à gauche s’acharnent sur l’auteur qui n’en demandait pas temps. Accusé de tous les péchés du monde, suspecté de maurrassisme et d’adhérer au choc des civilisations (en raison de sa relation de la bataille de Poitiers en 732), Deutsch est pour ces contempteurs l’un de ces nouveaux « historiens de garde » aux côtés de Jean Sévillia, Dimitri Casali, Franck Ferrand, Max Gallo, Philippe de Villiers ou Stéphane Bern.

Dans la ligne de mire

Ces écrivains, journalistes, essayistes ou comédiens sont accusés par quelque quarteron de falsifier l’Histoire en réinventant le « roman national » cher au républicain Lavisse comme au royaliste Bainville. Comme si l’écriture de l’Histoire était l’apanage de ceux qui avaient étudié cette discipline à l’université et que le plébéien n’avait qu’à se contenter d’essayer de lire et d’approuver la vulgate laborieuse de ces nouveaux censeurs. Dans leur ligne de mire, la cible principale est Lorànt Deutsch qui, depuis la sortie de son livre précédent Métronome, l’histoire de France au rythme du métro parisien, connaît un succès impressionnant. Ce qui lui est reproché est donc de servir au lecteur une « histoire identitaire » de la France, une « histoire bataille » vilipendée par les tenants de la « Nouvelle Histoire » et par les inspecteurs généraux de l’Éducation nationale depuis les années 1970. Et pourtant, on ne cesse de rappeler aux étudiants qui préparent les difficiles concours du CAPES et de l’agrégation que la chronologie est indispensable avant de s’atteler à l’étude de la vie quotidienne, aux mentalités, à l’Histoire religieuse et culturelle, économique et sociale.

Un guide du routard historique

Deutsch n’est pas un historien et ne se revendique pas comme tel. Il n’est pas non plus un chercheur, se contentant de compiler, avec talent, les auteurs qu’il a lus et étudiés afin d’en faire un « digest » à sa façon. Tel est la quintessence de son Hexagone, tenant à la fois du Guide du routard pour le style et des affiches double face de La Maison des instituteurs pour les descriptions des évènements tout en y intégrant les résultats de dernières recherches sur tel ou tel sujet. Hexagone n’est pas exempt d’erreurs (le passage sur les Lumières est naïf), d’omissions, de partis pris et d’idéologie mais quel livre, particulièrement en Histoire, ne l’est pas ? Plutôt que d’étudier Vercingétorix, Clovis, Charles Martel, saint Martin, saint Louis, Louis XIV, Napoléon et Charles De Gaulle, et l’Histoire des Français de leur temps, les concepteurs des programmes actuels, véritables fossoyeurs de la mémoire et de l’Histoire, imposent aux élèves des sujets aussi incongrus que l’Inde des Gupta (programme de 6ème), l’Empire du Monomotapa (programme de 5ème) ou « Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1875 » (programme de Terminale ES et L).

Une belle histoire

L’Hexagone de Lorànt Deutsch est une belle histoire ; celle de la longue procession où se côtoient les rois, les héros, les saints et les peuples qui en vingt-cinq siècles « firent la France ». L’auteur aime à répéter cette sentence :

« Je n’ai qu’un seul défi, un seul combat, c’est de dire du bien de mon pays. »

En lisant son livre, on ne peut que lui donner raison.

Pour aller plus loin : 

//www.youtube.com/embed/9UlR9uLpa5E?rel=0

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCulture

Que la Croix demeure ! Les aventures de SOS Calvaires, et autres récits

Recensions adultes | La Rédaction de L'Homme Nouveau vous propose une page culture, avec un choix de quelques récits comme Que la Croix demeure ! SOS Calvaires au secours du patrimoine ou bien Des gens sans importance. Petits récits du grand âge, ou encore En Provence sur les traces de Marie Madeleine, mais aussi quelques livres religieux, essais, CD ou DVD. Paru dans le n° 1810.

+

livres récit
Culture

Charette revisité

ENTRETIEN | Revenue sur le devant de la scène au moment de la sortie du film Vaincre ou Mourir, la figure de Charette, général de la Vendée militaire, vient de faire l’objet d’une nouvelle biographie par Anne Bernet. Entretien avec l’auteur sur un personnage clé de l’épopée contre-révolutionnaire, passionnant, controversé, héroïque et qui cache encore quelques mystères.

+

charette
CultureLectures

Le choix de votre quinzaine : Maggie Smith à Lourdes

Recension adultes | Le Club des Miracles raconte le périple jusqu'à Lourdes de quatre irlandaises (dont Maggie Smith), qui aspirent toutes à un miracle. Dans cette page de recension retrouvez aussi des livres de spiritualité, un essai sur Simon Leys, un CD de Lang Lang et quelques autres sélections. Paru dans le n° 1809.

+

Maggie Smith
CultureLectures

Faire découvrir aux enfants sainte Faustine et la Miséricorde Divine

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse, avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire, et autres activités. Le livre Carlo Acutis et les miracles eucharistiques n'est pas une ultime biographie, mais raconte et explique sa grande exposition sur les miracles eucharistiques.Paru dans le n°1809.

+

Carlo Acutis garçon lecture
Culture

L’exposition : Un œil passionné. Douze ans d’acquisitions de Ger Luijten

La Fondation Custodia, un lieu unique dans Paris, un peu confidentiel, où sont présentées des expositions remarquables, rend hommage à son précédent directeur Ger Luijten, disparu prématurément en décembre 2022. Cet homme passionné, érudit et fin connaisseur a toujours cherché à être fidèle à l’esprit du grand collectionneur Frits Lugt (1884-1970) à l’origine de cette Fondation. Pendant douze années il dirigea ce lieu et mena une politique d’acquisition intense. Environ 10 000 œuvres sont entrées dans les collections de ce superbe hôtel particulier. Une sélection de 140 œuvres est proposée au regard du visiteur.

+

Ger Luijten