La Légitimité, une réédition au service de l’histoire

Publié le 03 Juin 2023

Le nom d’Antoine Blanc de Saint-Bonnet (1815-1880) est célèbre parce qu’il figure dans toutes les histoires des idées politiques comme un représentant majeur du courant légitimiste et ultramontain au XIXe siècle. Mais ses œuvres sont peu connues et peu lues.

Son grand traité sur L’Infaillibilité, publié en 1861, n’a été réédité qu’une fois, en 1956, précédé d’une longue étude de dom Georges Frénaud, moine de Solesmes. Son autre grand traité politique, La Légitimité, publié en 1873, deux ans après la Commune, est enfin réédité.

L’ouvrage s’articule en 177 courts chapitres. Après avoir longuement exposé non pas l’histoire de la Révolution mais les causes et les effets de la Révolution, Blanc de Saint-Bonnet voit son époque dominée par « une génération » qui « en histoire, ne croit plus à la Providence ; en politique, ne croit plus à l’autorité ; en économique, ne croit plus à l’épargne ; en morale, ne croit plus à la vertu ; en religion, ne croit plus en Dieu ». La nouvelle « aristocratie » qui domine en France se caractérise par sa « cupidité […] son oubli de la foi, sa persistance à écarter Dieu de l’État pour fonder la société sur l’homme ».

On doit à Blanc de Saint-Bonnet la distinction entre « pays légal » et « pays réel ». Il consacre un chapitre à démontrer que « le parlementarisme est l’abolition du pays » parce qu’il « supprime toute représentation sérieuse » et qu’ainsi « le pays réel disparaît ». Vingt ans plus tard, Barrès et Maurras reprendront cette distinction dans leur journal, La Cocarde, puis Maurras et l’Action française en feront un des arguments en faveur de la monarchie décentralisée. Aujourd’hui, des notions comme « la France des périphéries » ou « la France qui se lève tôt » renvoient, sans employer le mot, à…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Yves Chiron

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureLectures

Augusto del Noce, un penseur pour notre temps

Culture | "Analyse de la déraison", qui vient de paraître en français, permettra-t-il enfin à Augusto Del Noce (1910-1989) d’être reconnu chez nous, comme il l’est en Italie ? Que le lecteur potentiel ne soit pas rebuté par la longueur de cet ouvrage. Il en sera récompensé en découvrant un des penseurs les plus originaux de ce temps.

+

del noce
A la uneCulture

L’exposition : Des samouraïs aux mangas. L’épopée chrétienne au Japon

Les Missions étrangères de Paris proposent jusqu'en juillet une rétrospective de l'évangélisation du Japon depuis le XVIe siècle jusqu'à aujourd'hui. L’histoire de cette « épopée » est présentée de façon chronologique. Soulignant les aspects contrastés de cette évangélisation, le parcours montre dans ces premiers siècles des périodes d’« expansion rapide aux effets bénéfiques » auxquelles succèdent de terribles répressions.

+

japon
CultureEglise de France

Mgr Chappoulie, évêque d’Angers

Carte blanche d'Yves Chiron | La nouvelle biographie Mgr Chappoulie, de Vichy à l’épiscopat d’Angers écrite par l'abbé Serge-Daniel Ekani est parue fin 2023 aux éditions de L'Harmattan. Elle décrit la vie de celui qui fut le lien entre l'Église et l'État français entre 1940 et 1944, et qui œuvra longtemps dans les organismes missionnaires.

+

Mgr Chappoulie