La Légitimité, une réédition au service de l’histoire

Publié le 03 Juin 2023

Le nom d’Antoine Blanc de Saint-Bonnet (1815-1880) est célèbre parce qu’il figure dans toutes les histoires des idées politiques comme un représentant majeur du courant légitimiste et ultramontain au XIXe siècle. Mais ses œuvres sont peu connues et peu lues.

Son grand traité sur L’Infaillibilité, publié en 1861, n’a été réédité qu’une fois, en 1956, précédé d’une longue étude de dom Georges Frénaud, moine de Solesmes. Son autre grand traité politique, La Légitimité, publié en 1873, deux ans après la Commune, est enfin réédité.

L’ouvrage s’articule en 177 courts chapitres. Après avoir longuement exposé non pas l’histoire de la Révolution mais les causes et les effets de la Révolution, Blanc de Saint-Bonnet voit son époque dominée par « une génération » qui « en histoire, ne croit plus à la Providence ; en politique, ne croit plus à l’autorité ; en économique, ne croit plus à l’épargne ; en morale, ne croit plus à la vertu ; en religion, ne croit plus en Dieu ». La nouvelle « aristocratie » qui domine en France se caractérise par sa « cupidité […] son oubli de la foi, sa persistance à écarter Dieu de l’État pour fonder la société sur l’homme ».

On doit à Blanc de Saint-Bonnet la distinction entre « pays légal » et « pays réel ». Il consacre un chapitre à démontrer que « le parlementarisme est l’abolition du pays » parce qu’il « supprime toute représentation sérieuse » et qu’ainsi « le pays réel disparaît ». Vingt ans plus tard, Barrès et Maurras reprendront cette distinction dans leur journal, La Cocarde, puis Maurras et l’Action française en feront un des arguments en faveur de la monarchie décentralisée. Aujourd’hui, des notions comme « la France des périphéries » ou « la France qui se lève tôt » renvoient, sans employer le mot, à…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Yves Chiron

Ce contenu pourrait vous intéresser

CultureLectures

Une réédition du Triomphe pour le Prince Éric

Recension jeunesse | Les Éditions du Triomphe ont réédité les deux premiers tomes du Prince Éric cette année avec les illustrations originales. Retrouvez dans cette page culture une sélection de livres jeunesse pour l'été. Paru dans le n° 1812.

+

prince éric
CultureLettre Reconstruire

Le De Regno de saint Thomas d’Aquin

La Bibliothèque politique et sociale | Lettre Reconstruire n° 38 (juillet 2024) | L’un des ouvrages politiques de saint Thomas d’Aquin parmi les plus diffusés fut assurément le De Regno. Malgré quelques difficultés, ce traité expose des principes politiques, et, à ce titre, il reste toujours pertinent de le lire.

+

principes de politique Thomas de Reno
Culture

Le Dernier Homme : un homme nouveau

Carte Blanche de Judith Cabaud | Les livres de l’histoire contemporaine depuis l’époque de la Réforme, sont constellés d’écrits d’esprits forts qui souhaitent, par la raison humaine, un avenir sans Dieu. Des Encyclopédistes au Zarathoustra de Nietzsche, on a donc prophétisé, avec force détails, le nihilisme dans lequel nous baignons aujourd’hui et les comportements humains. Les chrétiens, qui sont les derniers hommes à suivre les pas du Christ ressuscité, seront forcément des hommes nouveaux.

+

huxley orwell homme nouveau
CultureÉducationLectures

Revues et cahiers de vacances pour l’été

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse pour les grandes vacances, avec les cahiers de vacances Jules et Léonie ou bien la revue de La Malle aux Mille Trésors, et d'autres livres. À retrouver dans le n°1811.

+

lecture jeunesse enfant ado vacances