Les Hollandais à Paris, 1789 – 1914

Publié le 28 Mar 2018
Les Hollandais à Paris, 1789 – 1914 L'Homme Nouveau

Qui connaît les artistes hollandais ayant séjourné à Paris entre la Révolution française et la Grande Guerre ? C’est le propos de la nouvelle et passionnante exposition venant d’ouvrir au Petit Palais. Elle présente, en effet, des peintres ayant séjourné à Paris de la fin du XVIIIe siècle à la Grande Guerre, attirés par la capitale, alors haut lieu de la culture européenne, malgré toutes ses mutations. Suivant un parcours chronologique, elle s’organise autour neuf artistes centraux, confrontés à des œuvres d’autres peintres ayant des liens picturaux avec eux. Et si certains sont très connus, Vincent van Gogh, Kees van Dongen ou Piet Mondrian, d’autres sont une vraie découverte pour le visiteur. Il y a Ary Scheffer (1795-1858), ami d’Eugène Delacroix, qui peint à l’aquarelle l’émouvant Théodore Géricault mourant, puis, Jacob Maris (1837-1899) influencé par Corot, et qui utilise si joliment des effets de lumière sur ses Rochers, et surtout Georg Hendrik Breitner (1857-1923), dont le superbe Autoportrait (1882), original et provocateur, défiant l’observateur, ouvre la salle où sont rassemblées quelques-unes de ses toiles et quelles toiles ! Le Cheval de Montmartre (1884), grande peinture au sujet original, montre une pauvre bête blanche, maigre, fatiguée par ses corvées, touchante, dans la nuit. Il utilise le clair-obscur à la manière de Rembrandt pour des sujets quotidiens. Plus loin, un saisissant lumineux Nu allongé (1888), toile de grand format, sur un fond sombre de magnifiques rouges, verts et bruns, jetés à grands coups de brosse rapides mais savamment distribués est donné à voir. Aucune idéalisation mais de la lumière, des couleurs, du génie… Superbe !

Jusqu’au 13 mai 2018. Petit Palais, avenue Winston-Churchill, 75008 Paris. Tél. : 01 53 43 40 00. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h, nocturne le vendredi jusqu’à 21h. Fermé lundi et 1er mai

Ce contenu pourrait vous intéresser

Culture

L’exposition : Chana Orloff. Sculpter l’époque

Le musée Zadkine (Paris 6) accueille une exposition consacrée à la sculptrice Chana Orloff jusqu'au 31 mars. Cet ancien atelier du sculpteur d’origine russe Ossip Zadkine a été légué par son épouse Valentine Prax, et est devenu un atelier-musée au cœur du quartier artiste de Montparnasse.

+

Chana orloff
CultureEglise

Les mémoires du cardinal Consalvi

Carte Blanche d'Yves Chiron | Le cardinal Consalvi, secrétaire d'État du Saint-Siège à partir de 1806, a rédigé ses Mémoires. Celles-ci viennent d'être retraduites et rééditées par Bernard Ardura, le président du Conseil pontifical des Sciences historiques, aux éditions du Cerf, sous le titre Mémoires. Un diplomate dans la bourrasque.

+

Cardinal Consalvi
Culture

Figurer Jeanne d’Arc à Orléans

À l'occasion de la sortie de notre dernier hors-série Jeanne d'Arc, une jeune sainte pour notre temps (n°54-55), nous donnons la parole à Bénédicte Baranger, présidente du comité Jeanne d'Arc d'Orléans, et ancienne Jeanne 1975. Elle nous raconte le rôle de la Jeanne et l'importance de cette figuration pour le public et la jeune fille désignée. La Jeanne 2024 sera présentée le 12 février prochain.

+

jeanne d'arc