L’exposition l Jusqu’au bout du monde, regards missionnaires

Publié le 08 Oct 2021
L'exposition l Jusqu’au bout du monde, regards missionnaires L'Homme Nouveau

Ils avaient la foi et voulaient la transmettre, ils sont partis aux quatre coins du monde pour la faire connaître. Ces religieux et religieuses, issus de différentes congrégations, soutenus par l’Œuvre de la Propagation de la Foi, fondée à Lyon en 1822 par Pauline Jaricot (1799-1862), ont donné leurs vies à cet effet. Ils ont rapporté ou envoyé des objets originaux, parfois offerts par ceux qu’ils évangélisaient, ainsi que des observations géographiques ou scientifiques sur les régions et les sociétés rencontrées.

Au Musée des Confluences de Lyon, qui a la jouissance du dépôt des Œuvres Pontificales missionnaires, c’est le sujet d’une exposition associant un grand nombre de ces pièces rapportées du monde entier aux parcours de vie d’une trentaine de missionnaires qui les ont collectés.

Tous les continents sont représentés. Un magnifique autel funéraire familial butsudan (fin XIXe siècle), fut envoyé en 1898 par Pierre Fage, procureur de la mission de Kobe, après la conversion au christianisme d’une famille japonaise. Des statuettes provenant d’Afrique évoquent les pays où se sont rendus ces missionnaires : l’ikenga (Nigéria) – présentant un personnage avec des cornes, incarnation de la puissance et de la vigueur, fumant la pipe, symbole du pouvoir masculin et qui était censé favoriser le succès des entreprises de son propriétaire – ou encore le nkisi (Congo) – objet magique constitué d’un miroir et d’éléments empruntés au monde animal, végétal et minéral, qui permettait au guérisseur de détecter les intentions et les actes d’agression dans le but de les neutraliser. On découvre aussi sur des photos, des dessins d’Alexandre Le Roy (1854-1938) qui fut le premier français et premier prêtre catholique au sommet du Kilimandjaro… Un bel ouvrage en cuir réalisé par des femmes inuites témoigne de la présence de religieux en Alaska (Père Joseph Bernard [1875-1962], jésuite)… Des textes rédigés par ces religieux, lus par des comédiens et enregistrés, ponctuent le parcours apportant de riches témoignages sur leur quotidien.

Passionnant !

Jusqu’au 8 mai 2022. Musée des Confluences, 86 quai Perrache, 69002 Lyon. Tél. : 04 28 38 12 12. Ouvert du mardi au dimanche de 10 h 30 à 18 h 30.

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureLectures

Augusto del Noce, un penseur pour notre temps

Culture | "Analyse de la déraison", qui vient de paraître en français, permettra-t-il enfin à Augusto Del Noce (1910-1989) d’être reconnu chez nous, comme il l’est en Italie ? Que le lecteur potentiel ne soit pas rebuté par la longueur de cet ouvrage. Il en sera récompensé en découvrant un des penseurs les plus originaux de ce temps.

+

del noce
A la uneCulture

L’exposition : Des samouraïs aux mangas. L’épopée chrétienne au Japon

Les Missions étrangères de Paris proposent jusqu'en juillet une rétrospective de l'évangélisation du Japon depuis le XVIe siècle jusqu'à aujourd'hui. L’histoire de cette « épopée » est présentée de façon chronologique. Soulignant les aspects contrastés de cette évangélisation, le parcours montre dans ces premiers siècles des périodes d’« expansion rapide aux effets bénéfiques » auxquelles succèdent de terribles répressions.

+

japon
CultureEglise de France

Mgr Chappoulie, évêque d’Angers

Carte blanche d'Yves Chiron | La nouvelle biographie Mgr Chappoulie, de Vichy à l’épiscopat d’Angers écrite par l'abbé Serge-Daniel Ekani est parue fin 2023 aux éditions de L'Harmattan. Elle décrit la vie de celui qui fut le lien entre l'Église et l'État français entre 1940 et 1944, et qui œuvra longtemps dans les organismes missionnaires.

+

Mgr Chappoulie