L’exposition : Médecines d’Asie. L’art de l’équilibre

Publié le 30 Juin 2023

Docteur prenant le pouls de sa patiente Felice Beato (1832-1909). Album « Views and costumes of Japan », studio Stillfried & Andersen Japon, Yokohama, 1877-1880. Épreuve à l’albumine sur papier, coloriée. Paris, Musée national des arts asiatiques – Guimet, AP11411. © MNAAG, Paris, dist. RMN-Grand Palais / image musée Guimet.

Vous voulez en savoir davantage sur les origines de certaines médecines dites douces ? Alors rendez vous au musée Guimet qui propose un parcours original sur les traditions médicales de Chine, d’Inde et du Tibet. Pour cela, il faut oublier les frontières du temps et de l’espace. En effet, le visiteur découvre plus de 300 objets, certains très anciens, d’autres contemporains, provenant d’Inde, du Tibet, du Japon, de Chine, de Corée… et aujourd’hui dans les collections ou réserves du musée ou dans celles de généreux prêteurs.

C’est à travers quatre grands thèmes que se déploient cette grande exposition. « Du mythe à l’histoire » évoque les médecines indienne, chinoise et tibétaine. On y contemple de superbes sculptures de divinités et des peintures sur parchemins… La seconde salle intitulée « Diagnostic et soin » présente un bel ensemble de pots de pharmacie contenant des plantes médicinales et de précieuses boites à médicaments. Suit un espace consacré à la « Médecine de l’âme » où l’on montre que l’approche des patients est prise en compte dans sa globalité (physique et spirituelle) car en Extrême Orient, il n’y a pas une sensibilité rationnelle telle que celle de nos contrées. Mais parfois cela peut comporter des risques de superstitions comme le démontrent les touchants vêtements pour jeunes enfants censés les protéger des maladies infantiles réalisés à une époque où l’hygiène était précaire et la vaccination inexistante… Le dernier espace retrace le dialogue médical entre l’Orient et l’Occident qui existe depuis le XVIe siècle avec une vision du monde très différente et pourtant par certains aspects complémentaires.

 

Jusqu’au 18 septembre 2023. Musée Guimet, 6 place d’Iéna, 75116 Paris. Tél. : 01 56 52 54 33. Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h.

 

Céline Vicq

Ce contenu pourrait vous intéresser

CultureLectures

Une réédition du Triomphe pour le Prince Éric

Recension jeunesse | Les Éditions du Triomphe ont réédité les deux premiers tomes du Prince Éric cette année avec les illustrations originales. Retrouvez dans cette page culture une sélection de livres jeunesse pour l'été. Paru dans le n° 1812.

+

prince éric
CultureLettre Reconstruire

Le De Regno de saint Thomas d’Aquin

La Bibliothèque politique et sociale | Lettre Reconstruire n° 38 (juillet 2024) | L’un des ouvrages politiques de saint Thomas d’Aquin parmi les plus diffusés fut assurément le De Regno. Malgré quelques difficultés, ce traité expose des principes politiques, et, à ce titre, il reste toujours pertinent de le lire.

+

principes de politique Thomas de Reno
Culture

Le Dernier Homme : un homme nouveau

Carte Blanche de Judith Cabaud | Les livres de l’histoire contemporaine depuis l’époque de la Réforme, sont constellés d’écrits d’esprits forts qui souhaitent, par la raison humaine, un avenir sans Dieu. Des Encyclopédistes au Zarathoustra de Nietzsche, on a donc prophétisé, avec force détails, le nihilisme dans lequel nous baignons aujourd’hui et les comportements humains. Les chrétiens, qui sont les derniers hommes à suivre les pas du Christ ressuscité, seront forcément des hommes nouveaux.

+

huxley orwell homme nouveau