Palpitations d’une âme urbaine : le récit d’un combat spirituel

Publié le 19 Déc 2022
âme

« Détruire le bélier de la luxure par la tour de la pureté, écrouler la mine de lâcheté par des explosions de courage, combler la brèche de l’avarice par les rochers de la générosité, et surtout, surtout, abattre les dragons de l’orgueil avec les balistes de l’humilité. » Telle est l’ambition de Louis Lecomte dans son roman Palpitations d’une âme urbaine, paru aux éditions Première Partie en novembre 2022.

La voie de la souffrance

Ce récit d’une déambulation dans une ville jamais nommée, à travers avenues, jardins et catacombes n’est rien d’autre que le combat spirituel d’une âme que l’amour a blessée. C’est par la souffrance que notre héros entre dans ce combat spirituel d’une nuit, une lutte acharnée contre les forces du mal qu’incarnent les turpitudes d’une société dévoyée. Le gouffre est immense pour celui qui souffre, attiré qu’il est par ces deux absolus que sont l’infiniment pur, et l’infiniment sale. « L’absolu me hante mais il a deux chemins. Vers le haut et vers le bas ». La polyphonie de la vie spirituelle et l’appel à la sainteté, contre la pornographie mise à portée de tous et les écrans qui empêchent de rêver.

L’auteur-narrateur ne mâche pas ses mots – âmes sensibles s’abstenir, car le combat pour la pureté est réel – et parvient à nous faire comprendre ce qu’il vit intérieurement : la difficile symbiose entre le corps et l’âme. Sans conteste, c’est le Ciel qui l’emporte : « Mon Dieu, mais pourquoi la sainteté est-elle si loin, alors que je la vois si nettement ? »

Une ode à la vie

Moyennant ce combat, la vie peut devenir une véritable œuvre d’art. C’est l’intuition de l’âme d’artiste de l’auteur. Il s’agit d’être « ivre de vertu ». À grand renfort de références bibliques et artistiques, le héros évoque la beauté sous toutes ses formes : le chant, le rêve, la peinture, l’amour. La danse tient une – trop ? – grande place dans cet hymne à la joie, alors que le narrateur se retrouve soudainement dans une boîte de nuit à danser avec une de ses amies. On s’interrogera sur la possibilité de ressentir la présence de Dieu dans une boîte…

Mais ces femmes qui l’entourent ont un rôle de choix : la beauté qui en émane a l’air de le réconcilier avec la vie. « On ne tombe jamais amoureux que des femmes qui se défendent parce qu’aucun trésor n’est laissé à l’air libre ». La femme qui fut un temps aimée laissera place à celle qui s’établira à jamais dans l’âme-cité de notre poète.

Une âme pour cité

La plume ciselée du narrateur nous conduit à travers les méandres de son âme comme dans ceux d’une cité. « Je désirai en voyant ces quartiers, ces rues, ces palais, ces nefs, agir avec bonté, grandeur d’âme, patience, force, parce que chaque acte est représenté dans cette cité qu’est mon âme, par un élément d’urbanisme. » Au fil de ses pérégrinations nocturnes, le narrateur croise successivement une statue, une église, un escalier, une boîte de nuit, un belvédère, … autant d’éléments pour faire évoluer ses réflexions, grandir son désir et aboutir finalement à « la confession d’un enfant du Ciel » : « Ainsi fis-je de mon âme la cité de Dieu ».

La lecture est envoûtante, on se prend à reconnaître ses propres combats dans les intuitions de l’auteur. Car oui, chaque âme est une cité qu’il faut défendre contre l’empire du monde. Il faut le lire pour le comprendre, car tout le monde n’a pas la plume de Louis Lecomte, mais les lecteurs de choix restent les jeunes hommes en quête de liberté intérieure après avoir souffert comme notre héros.

 

Louis Lecomte, Palpitations d’une âme urbaine, Editions Première Partie, 130 pages, 15 euros.

palpitations dune ame urbaine âme
Marguerite Aubry

Marguerite Aubry

Ce contenu pourrait vous intéresser

SociétéLectures

La merveilleuse histoire de La Petite Veilleuse de Jésus

Recension jeunesse | Dans cette page culture, nous vous proposons des livres pour les enfants, notamment la merveilleuse histoire de La Petite Veilleuse de Jésus, racontée par Marija Krebeljainsi et illustrée par Clémence d’Ogny, ainsi que des boites de cartes pour se familiariser avec l'Écriture sainte. Paru dans le n° 1810.

+

enfant histoires
Culture

Charette revisité

ENTRETIEN | Revenue sur le devant de la scène au moment de la sortie du film Vaincre ou Mourir, la figure de Charette, général de la Vendée militaire, vient de faire l’objet d’une nouvelle biographie par Anne Bernet. Entretien avec l’auteur sur un personnage clé de l’épopée contre-révolutionnaire, passionnant, controversé, héroïque et qui cache encore quelques mystères.

+

charette
CultureLectures

Le choix de votre quinzaine : Maggie Smith à Lourdes

Recension adultes | Le Club des Miracles raconte le périple jusqu'à Lourdes de quatre irlandaises (dont Maggie Smith), qui aspirent toutes à un miracle. Dans cette page de recension retrouvez aussi des livres de spiritualité, un essai sur Simon Leys, un CD de Lang Lang et quelques autres sélections. Paru dans le n° 1809.

+

Maggie Smith
CultureLectures

Faire découvrir aux enfants sainte Faustine et la Miséricorde Divine

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse, avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire, et autres activités. Le livre Carlo Acutis et les miracles eucharistiques n'est pas une ultime biographie, mais raconte et explique sa grande exposition sur les miracles eucharistiques.Paru dans le n°1809.

+

Carlo Acutis garçon lecture
EgliseLectures

De Fribourg à Rome avec Philippe Chenaux

Carte Blanche d'Yves Chiron | Dans "Un parcours d’historien. Des falaises de la Sarine aux bords du Tibre", Philippe Chenaux, professeur émérite d’histoire de l’Église à l’université pontificale du Latran, propose un retour sur ses travaux et ses rencontres d'historiens. 

+

Philippe Chenaux, professeur émérite d’histoire de l’Église à l’université pontificale du Latran