Quelques citations de Saint Vincenzo Romano

Publié le 14 Oct 2018
Quelques citations de Saint Vincenzo Romano L'Homme Nouveau

En ce jour où le pape canonise Saint vicenzo Romano, nous vous proposons de découvrir quelques unes de ses ciatations :

« Foi vivante, foi vivante »

« Faites bien le bien »

« Je voudrais avoir un nombre infini de cœurs qui brûlent tous du saint amour. Jésus est tout à moi et moi, je suis tout à Jésus. Jésus seul me suffit! Je ne veux aimer que Jésus et je ne veux rien de plus »

Le sacerdoce

« Le but du sacerdoce, ce sont le bien et le salut du peuple, et non pas la gloire, ni les richesses de ce monde »

« La vie d’un prêtre, ce n’est qu’un exercice continuel de charité envers Dieu et le prochain »

« La perfection, la félicité et la gloire du prêtre, c’est l’imitation de Jésus Christ, suivre les traces de Jésus Christ, se vêtir de Jésus Christ, être une copie vivante de Jésus Christ, faire de soi-même un portrait vivant de Jésus Christ qui vit, parle, agit, souffre, enseigner aux autres à respecter, aimer, imiter Jésus Christ »

« Il faut que Dieu soit toujours dans nos esprits, dans nos cœurs, et devant nos yeux »

« Un prêtre qui ne prie pas ne relève pas de l’Église, qui, Elle, prie sans cesse. Il est un canal à sec, un tuyau sans eau, qui n’est pas capable de féconder le champ de la Sainte Église et d’attirer les bénédictions célestes sur les peuples »

« Après le Très Saint Sacrifice de nos autels, le Sacrifice le plus parfait que l’on puisse offrir à Dieu, c’est l’Office Divin »

« Il faut que le prêtre représente la Personne de Jésus Christ, pas seulement en paroles, mais aussi en actions… les prêtres sont placés par Dieu dans son Église afin qu’ils copient de Son Divin Fils toutes ses vertus les plus belles, et ensuite exhortent les fidèles à les imiter, comme s’ils étaient des modèles proportionnés à la capacité des paroissiens… un prêtre n’ayant pas de zèle n’a aucun droit à la béatitude éternelle, car il ne peut se sanctifier dans le Sacerdoce que s’il sanctifie d’autres fidèles »

« Lorsque Jésus Christ a institué le sacerdoce, il a voulu faire des saints qui œuvrent sans cesse pour faire d’autres saints… Que chaque prêtre soit un modèle de toutes les vertus, sel de la terre, lumière du monde »

« Parmi toutes les vertus qui doivent adorner les ministres de l’autel, il n’y a aucun doute que la chasteté est l’une des plus nécessaires et qui doit être possédée au niveau le plus élevé. Il n’y a d’autre décor, d’autre dignité pour un prêtre que l’ornement, la splendeur, la pureté de la chasteté : s’il est dévot, zélé, humble, vertueux, mais il n’est pas chaste… il n’est rien ! La chasteté, c’est un cristal très clair – un simple souffle le ternit, un lys très blanc – chaque tache le déforme et lui enlève le prestige. Les vases, dans lesquels nous la transportons, sont si fragiles que – à la moindre rencontre – peuvent se casser. C’est par cette vertu que l’on ressemble le plus à Jésus Christ et que l’on lui plaît le plus… aux âmes pures Il fait don d’un amour tout spécial, comme à Saint Jean Évangéliste, auquel Il concéda de reposer sur sa poitrine »

La Parole de Dieu

« La Parole de Dieu, c’est la bonne semence qui produit une bonne vie, une bonne mort, et le paradis. Prêtres, gardez cette source toujours ouverte pour le salut des âmes »

La Vierge Marie

« La gloire de Marie, c’est de nous sauver tous, pauvres pécheurs. Jésus, Il est Roi de Justice et de Miséricorde. Mais Marie, Elle n’est que Reine de Miséricorde ! »

« La vraie dévotion envers Marie, c’est l’imitation de ses vertus »

« Vierge Marie Immaculée, libérez-nous de tout péché »

« La Vierge Marie, c’est la Reine de tout le Paradis, la Mère de tous les vivants, la Trésorière de la Libéralité Divine, la Dispensatrice de la Grâce Divine, la Directrice de la Justice Divine, l’Arbitre du Cœur de Dieu »

Les saints

« Les Saints et les Saintes sont nos frères et nos sœurs bien plus que nos frères et nos sœurs dans la chair, car ils nous sont unis par le lien de charité en Jésus Christ, qui est bien plus étroit et noble »

« La mémoire des saints nous est utile afin de tirer profit de leurs exemples, pour qu’il n’y ait pas de sexe, d’état de vie ou de condition qui ne puisse pas les imiter »

« Il faut fuir le péché comme ils l’ont fait, résister aux tentations jusqu’à saigner – comme Saint François-Xavier, plutôt perdre sa vie – comme les saints Martyrs, garder la pureté – comme les Vierges, c’est bien ça la vraie dévotion aux Saints ! C’est comme ça que nous obtiendrons leur efficace intercession et nous leur serons reconnaissants. Il faut suivre leurs traces. Rappelons-nous de la gloire des Saints, nous aussi, nous la désirons, mais pour cela il nous faut les imiter»

La souffrance et la mort d’un prêtre

« Il faut, mes chers prêtres, que vous regardiez aux tribulations avec les yeux de la foi, et non pas avec la réticence la chair. Si l’on regardait de cette façon aux tribulations qui nous viennent de la main de Dieu, qu’est-ce qu’on serait heureux sur cette terre ! »

« Lorsqu’un prêtre fait son entrée dans la gloire, il ne pourra jamais y rentrer tout seul, mais toujours avec un certain nombre d’âmes sur la base de ses talents. Quelle douleur, pour nous, les prêtres, de nous présenter les mains vides aux Tribunal du Très-Haut ! »

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneEglise

Communautés : oasis ou citadelles ?

L'Essentiel de Joël Hautebert | Tendance de fond ces dernières années, la société paraissant malade ou repoussante à beaucoup, le communautarisme de tout poil prospère. La parution d’un ouvrage de l’abbé Raffray, qui se veut une réponse aux inquiétudes contemporaines, est l'occasion de faire le point sur ce qui pourrait sembler bien tentant à des chrétiens dégoûtés par le monde dans lequel ils vivent et soucieux de se rassembler pour se garder des maladies de l’âme qu’il véhicule.

+

communauté oasis
EgliseLiturgie

La Pause liturgique : Gloria 6, Rex Génitor, (Mémoires des Saints)

Ce Glória est daté du Xe siècle, et il est utilisé, comme le précédent, pour les fêtes des Saints. Les sources manuscrites de ce Glória, assez peu nombreuses, sont toutes françaises, ce qui semble indiquer son lieu d’origine et de composition. Il emprunte sa mélodie au 8e mode, mais il est tout différent du précédent : tandis que le Glória 5 s’envole à chaque verset vers les hauteurs de la quinte du mode authente, celui-ci se cantonne pour l’essentiel à l’intérieur d’une tierce très modeste, Sol-Si. Bien sûr, il se déploie à l’aigu de temps en temps, mais il est beaucoup plus horizontal que son voisin.

+

gloria grégorien
Eglise

La réparation comme démarche spirituelle

Commentaire du Pape | À l'occasion du 350e anniversaire des apparitions du Sacré Cœur de Paray-le-Monial, le Pape a prononcé quelques mots lors du colloque « Réparer l’irréparable », organisé le 4 mai dernier au Vatican. 

+

réparation France sacré cœur roi
A la uneEgliseMagistèreThéologie

Jean Madiran : lecteur critique de Gustave Thibon

Dossier « Jean Madiran et Gustave Thibon, un compagnonnage intellectuel ? » | Considéré par les lecteurs d’Itinéraires comme un collaborateur régulier de la revue, Gustave Thibon n’y donna en réalité qu’épisodiquement des articles, marquant toujours une certaine réserve par rapport au contenu. Directeur de la revue, Jean Madiran le sollicita à de nombreuses reprises mais s’éloigna de plus en plus du philosophe. Retour sur la rencontre de deux grandes figures qui évoluèrent différemment.

+

gustave thibon jean madiran