Spécial mi-carême : de la crêpe et de ses déclinaisons

Publié le 11 Mar 2021
Spécial mi-carême : de la crêpe et de ses déclinaisons L'Homme Nouveau

Ronde, dorée, solaire en un mot, la crêpe, en Occident, salue le retour du soleil à la mi-carême et les jours qui, enfin, rallongent. Ce n’est pas pour rien qu’elle apparaît sur les tables le 2 février, époque où, souvent, l’hiver faiblit. Facile à faire, et peu coûteuse, elle constituait, lorsque les soudures alimentaires devenaient difficiles, un repas de fête roboratif.

De nos jours, l’on en mange toute l’année, parce que, partout, les crêperies bretonnes l’ont popularisée, et, qu’elle soit de blé noir ou de froment, transformée en repas complet. Mais, le savez-vous, la recette de base et la forme de ce plat sont quasi universelles et, si en cette veille de Mardi Gras ou à l’approche de la Mi-Carême, vous êtes fatigué des crêpes de grand-mère, Le grand livre des crêpes et des galettes, gros ouvrage collectif (Ouest-France, 350 p., 21 €) vous donnera cent façons de vous renouveler.

Voici en effet incontestablement de quoi faire le bonheur des gourmands à longueur d’année. Voici un festival de recettes, classiques ou inédites, mettant à l’honneur la galette de sarrasin et la crêpe de froment bretonnes, mais aussi toutes leurs cousines françaises et étrangères : crapiau morvandiau, taloak basque, ficelle picarde, panisses et socca provençaux, matefaim lyonnais, boulaigou limousin, tourtous corrézien, naan indien, kisra algérienne, arepas colombien, tortillas et quesallidas mexicaines, rouleaux de printemps chinois, okonomiyaki japonais, bahn xéo vietnamiens, blini russes, pancakes et crumpets anglais, blintz israéliens.

De la traditionnelle galette saucisse, complète, Guéméné, noix de saint-Jacques, antiboise, aux étonnantes galichonettes de légumes à la crème épaisse de curry, des ravioles au crabe au millefeuilles de blé noir au crabe, des galichons aux timbales de blé noir aux ris de veau et herbes du jardin, en passant par des wraps à toutes les sauces, des crêpes Suzette, citron, chocolat, caramel, flambées aux pommes jusqu’aux raffinées aumônières de pommes au coulis de cidre, tulipes de crêpes croustillantes à la mousse de framboise, crêpes à la farine de châtaigne flambées au whisky, café crêpes, bûche de crêpes aux marrons, roulés de froment au café, c’est un prodigieux défilé de gourmandises sucrées et salées à savourer chaque jour et à consommer sans modération !

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureLectures

Le génocide vendéen : la preuve par les colonnes infernales

ENTRETIEN | Haut fonctionnaire aux Affaires étrangères, juriste spécialiste de droit pénal international, Jacques Villemain poursuit ses recherches avec, après Vendée 1793-1794 (2017) et Génocide en Vendée (2020), un nouvel ouvrage en deux volumes, Histoire politique des colonnes infernales. Avant et après le 9 Thermidor et Papiers et Rapports. Il y poursuit sa démonstration du caractère génocidaire de ce qui s’est passé dans ce département.

+

Vendée
Culture

L’exposition : Chana Orloff. Sculpter l’époque

Le musée Zadkine (Paris 6) accueille une exposition consacrée à la sculptrice Chana Orloff jusqu'au 31 mars. Cet ancien atelier du sculpteur d’origine russe Ossip Zadkine a été légué par son épouse Valentine Prax, et est devenu un atelier-musée au cœur du quartier artiste de Montparnasse.

+

Chana orloff
ÉditorialCarême

Notre quinzaine : La gratuité ou l’amour à l’état pur

Edito du Père Danziec | La correspondance de dates entre la Saint-Valentin le 14 février et le mercredi des Cendres permet de lever le voile sur l’un des défis majeurs de notre époque. Disons-le sans détours : notre monde crève de dureté, de froideur, d’inclémence et d’impiété. Nos contemporains suffoquent chaque jour un peu plus de manque d’amour. Et pourquoi donc ? Parce qu’il réside au fond du cœur de l’homme un immense besoin d’amour. Parce qu’à l’image de Dieu, d’un Dieu qui est amour, l’homme est constitutivement fait pour l’amour.

+

carême amour gratuité
CultureEglise

Les mémoires du cardinal Consalvi

Carte Blanche d'Yves Chiron | Le cardinal Consalvi, secrétaire d'État du Saint-Siège à partir de 1806, a rédigé ses Mémoires. Celles-ci viennent d'être retraduites et rééditées par Bernard Ardura, le président du Conseil pontifical des Sciences historiques, aux éditions du Cerf, sous le titre Mémoires. Un diplomate dans la bourrasque.

+

Cardinal Consalvi