Tristan Corbière, parmi les maudits

Publié le 04 Fév 2023

Mort prématurément, passé à côté de la célébrité, excentrique et souffreteux, la destinée de Tristan Corbière (1845-1875) avait tout pour exciter les imaginations romantiques. Mais sans Verlaine qui le découvrit dix ans après sa disparition et lui donna une certaine gloire posthume, le poète breton n’aurait laissé aucune trace dans la mémoire collective.

Lorsqu’en avril 1884 Verlaine publie chez Léon Vanier une plaquette rendant hommage à des poètes qu’il appelle « maudits », le grand public découvre trois noms – Tristan Corbière, Arthur Rimbaud et Stéphane Mallarmé – qui lui sont à peu près inconnus et pour lesquels l’auteur de Sagesse exige attention et réparation. Quatre ans plus tard, dans une édition augmentée, il lui en livrera trois autres : Marceline Desbordes-Valmore, Auguste Villiers de l’Isle-Adam et le Pauvre Lélian qui n’est autre que l’anagramme de Paul Verlaine. La postérité lui a donné raison. La gloire de ces six noms, qui a rejeté définitivement dans l’ombre bien des figures établies de son époque, est désormais acceptée de tous. Mais elle ne les illumine pas semblablement. Qui peut prétendre en effet que Marceline Desbordes-Valmore ou Tristan Corbière en sont honorés comme les autres ? Je dirais même que Tristan est plus obscur aujourd’hui à nos contemporains que la poétesse des « Roses de Saadi ». Marceline, femme de lettres au temps du romantisme, jouit en effet d’une reconnaissance qui ne cessera de grandir, portée ainsi par l’évolution de notre société qui s’attache de plus en plus à la place des femmes, alors que le poète breton n’est presque plus lu et ne bénéficie depuis longtemps d’aucune publicité ni de grands travaux universitaires. Pourtant Corbière brille d’un éclat singulier et son œuvre, où se mêlent tous les styles, est un rare exemple, à qui veut bien la lire, d’une ironie faussement détachée qui fait place progressivement à une compassion profonde de la misère humaine. Qui était donc cet homme, mort à seulement 30 ans après une triste vie, faite de maladie, de solitude et d’échec, sans avoir pu donner le meilleur de lui-même et que notre monde a quasiment oublié ? Répondre à cette question est difficile car on sait peu de choses sur Tristan Corbière. Les informations que l’on connaît, auxquelles il faut rattacher le témoignage de Verlaine, malheureusement trop court et écrit près de dix ans après sa mort, ne nous donneront pas un…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Olivier de Boisboissel

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureLectures

Cap sur le Cœur de Jésus : Un joli conte pour se préparer à la Première Communion

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire. Les Petits Allongés de Berck est un joli roman d'Isabelle Davy sur le monde des enfants tuberculeux. Cap sur le Cœur de Jésus permet aux enfants de se préparer à la première communion en neuf chapitres. Le Pardon du Morbihan relate l'histoire d'Élisabeth, engagée comme intendante au manoir de Kervrech en 1915. Paru dans le n°1808.

+

roman jeunesse première communion
A la uneCultureLectures

Côté édition : Pénombres, Glanes et approches théologiques

Côté éditions | Malgré une carrière tôt brisée par la mort, Joseph Malègue est l’auteur de ce que certains considèrent comme le plus grand roman du XXe siècle mais d’un seul autre roman. Les éditions de L’Homme Nouveau rééditent un ensemble de quatre textes, parus en 1939 sous le titre Pénombres, dans lesquels l’écrivain manifeste son souci du salut.

+

Piemonte 337 scaled e1715867758849 pénombres
A la uneCultureLecturesThéologie

« La Croix de Jésus » de Louis Chardon, une leçon de tendresse divine

Culture | Le dominicain Louis Chardon, théologien et prédicateur du XVIIe siècle aujourd’hui bien oublié, est l’auteur de La Croix de Jésus dont Les Belles Lettres proposent ces temps-ci une réédition, avec une introduction de l’écrivain et philosophe Romain Debluë. Celui-ci éclaire pour nous le mariage de la théologie et de la mystique, de la souffrance et de l’amour chanté par le religieux. Entretien.

+

croix de jésus création
CultureLectures

Guerre, propagande et politique

Lectures | Deux livres rédigés par d'anciens militaires et s'intéressant à la propagande dans le contexte de la guerre en Ukraine viennent de paraître. Il s'agit de L’Art de la guerre russe, par Jacques Baud, ancien membre du renseignement stratégique suisse, et de La Guerre en Ukraine, par Jacques Hogard, ancien officier français reconverti dans l’intelligence stratégique.

+

propagande