Au quotidien n°175 : le français en accusation

Publié le 24 Mar 2021
Au quotidien n°348 : le modèle canadien de contrôle social L'Homme Nouveau

Au Canada, il ne fait pas bon parler français comme l’explique un récent article publié dans le quotidien Présent (23 mars 2021) alors même qu’une partie de la population – héritière du Canada français – utilise quotidiennement cette langue. Mais est-elle prête à la défendre ?

Les Canadiens français, peuple fondateur de Canada, seraient-ils désormais de trop dans la mosaïque imaginée par Trudeau père ? C’est ce que laisse sous-entendre une récente publicité mise en ligne par l’agence MDC, qui en faisant une courte description des avantages et désavantages de venir s’installer au Canada mentionne qu’un de ces inconvénients, après le froid et le coût des vols, serait que « de nombreuses personnes parlent français ». Le message est fort : de par leur langue – et on imagine aussi leur culture – les Québécois gâcheraient en quelque sorte ce « pays progressiste, sécuritaire et multiculturel » qu’est le Canada et qu’on cherche à enrichir avec des néo-Canadiens venus des quatre coins du monde. (…) L’agence MDC Canada à l’origine de cette publicité francophobe est basée à Vancouver, Colombie-Britannique, où ironiquement le bilinguisme fait des avancées rapides. Mais que personne ne se plaigne ou ne s’inquiète : ce n’est pas le français qui s’impose comme langue seconde, mais bien le mandarin, poussé par cette minorité chinoise qui ne restera pas longtemps minoritaire.

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneSociétéBioéthique

« Les Survivants » : lutter sans renforcer le système ?

La récente action d’éclat du collectif anti-avortement « Les Survivants » a eu essentiellement comme effet la fermeture de son site Internet. Reposant sur un « coup de com », elle pourrait coûter cher à certains militants. L’occasion de se poser la question des moyens, des fins et des résultats de la lutte contre l'avortement de ces cinquante dernières années.

+

survivants
A la uneChroniquesSociété

Providence, conversion et nature politique

L'Essentiel de Joël Hautebert | Ainsi que le disait Jeanne d’Arc elle-même, « les hommes d’armes combattent et Dieu donne la victoire », nous exhortant par là à résister à la décadence contemporaine sans attendre de miracle ni espérer de renversement immédiatement visible. Car c’est ainsi que fonctionnent la nature et la grâce, dans les individus comme dans les civilisations.

+

providence nature politique
SociétéÉducation

L’Institut Saint-Joseph : éduquer les enfants, épauler les parents

Initiatives chrétiennes | S’appuyant sur les principes de l’éducation intégrale, un nouveau collège a vu le jour en Provence en septembre. Ses fondateurs ont la volonté de développer la personne dans toutes ses dimensions, en particulier spirituelle, et de se faire les relais de l’éducation familiale. Entretien avec Louis et Sophie Olivier, fondateurs de l’Institut Saint-Joseph au Barroux.

+

institut saint-joseph école