Au quotidien n°219 : théorie du complot : il faut sauver le soldat Karl Marx

Publié le 02 Juin 2021
Au quotidien n°219 : théorie du complot : il faut sauver le soldat Karl Marx L'Homme Nouveau

Face à la montée des critiques du système, une partie de la gauche s’inquiète car elle se sent flouée de son bébé et dénonce, comme dans cet article de L’Humanité (1er juin) ce qu’elle nomme les dérives complotistes. Et elle en appelle à Marx !

Bill Gates, vaccins, 5G, nouvel ordre mondial… La crise sanitaire liée au Covid-19 a fait gonfler l’audience de certaines théories du complot et de contrevérités, de plus en plus difficiles à déconstruire, en raison notamment de la confusion scientifique et même politique qui continue d’accompagner l’épidémie. Des thèses qui se nourrissent d’indignations légitimes, de questionnements nécessaires autour des privations de liberté et d’une gestion autoritaire de la crise, parfois qualifiée de « dictature sanitaire », ou encore du poids de Big Pharma et des autres profiteurs de la crise. Le tout dans un contexte d’accroissement des inégalités sociales.

Mais à partir de ces constats, les conclusions hasardeuses, voire dangereuses, se sont multipliées ces derniers mois avec la vaccination massive et le passe sanitaire. (…)

Sur Facebook, dans des groupes « contre le passe sanitaire » ou « anti-masques », dont certains rassemblent jusqu’à 10 000 personnes, les conclusions conspirationnistes font florès : « Qu’auraient pu faire les Gafam et Big Pharma pour s’enrichir davantage en un an ? interroge un membre du groupe “Non à la dictature sanitaire”. Pour Google, Amazon et Apple, il fallait un confinement planétaire pour écraser la concurrence, Facebook profite du passe sanitaire pour récupérer nos données. Les gouvernements sont à leur botte alors ils acceptent. Et le vaccin va assurer à Big Pharma un avenir radieux. Tout a été calculé, mais est-ce qu’on a le droit de le dire ? » De leur côté, les médias – renommés « merdias » –, censés vérifier factuellement ces positions, sont automatiquement disqualifiés, en raison notamment de leur concentration entre quelques mains – ce qui là encore repose sur une dénonciation légitime : « À qui appartiennent les merdias ? (…)

Dès lors, il devient plus compliqué d’émettre une critique argumentée de ces mêmes médias dominants, du gouvernement, de la cupidité des grandes multinationales. (…)

Sur le vaccin et Big Pharma, il y a l’idée que tout ce qui vient de certains groupes est nécessairement mauvais. » « Le complotisme suggère qu’il suffirait de neutraliser une petite poignée d’individus malveillants pour se débarrasser de l’exploitation de l’homme par l’homme », ajoute Rudy Reichstadt, fondateur de l’Observatoire du conspirationnisme. Ce qui s’oppose à la vision marxiste, matérialiste, s’attachant aux rapports de classes et de production, à la dynamique des profits, aux mécanismes impersonnels qui contraignent la vie des individus.

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneChroniquesSociété

D’où vient l’autorité que l’on invoque aujourd’hui ?

C'est logique de François-marie Portes | Réagissant à une série de violences graves caractéristiques de la société française contemporaine, Gabriel Attal tentait récemment, sous l’œil des caméras, de démontrer son autorité devant des jeunes promis à un séjour en internat. Un exercice qui n’a pas enté couronné de succès. La notion claire de ce qu’est l’autorité permet de comprendre pourquoi. 

+

autorité auctoritas
A la uneSociété

Les Maisons d’Alliance, des béguinages modernes

Initiative chrétienne | Au moment où le projet de loi sur la fin de vie promet de renvoyer les personnes âgées à leur poids financier sur la société, avec la possibilité de les euthanasier, des initiatives se développent pour leur permettre d’avancer sereinement vers la mort en restant autonomes aussi longtemps que possible, reliées aux autres et soutenues spirituellement. Entretien avec Frédéric Zack, directeur général de l’association « Maisons d'Alliance ».

+

maisons d'alliance
SociétéBioéthique

« La loi sur la fin de vie ne fait qu’aggraver le sentiment de culpabilité de certains handicapés. »

Entretien | La proposition de loi sur la fin de vie ayant été adoptée par les députés jeudi 16 mai, elle sera débattue au Sénat à partir du 26. Afin d'alerter sur les enjeux et conséquences de cette loi, l'Office Chrétien des personnes Handicapées (OCH) a publié lundi 13 mai, un communiqué intitulé « Fin de vie : Et les plus fragiles dans tout ça ? » et signé par une quinzaine d'associations et d'organismes du domaine de la santé engagés pour la vie des plus fragiles. Emmanuel Belluteau, président de l'OCH, nous éclaire sur les raisons de cette tribune et les enjeux de la proposition de loi.

+

old patient suffering from parkinson fin de vie
SociétéBioéthique

L’IA générative : rivale ou alliée de l’homme ?

Entretien | Devant les progrès fulgurants de l’intelligence artificielle (IA), la question qui vient d’abord à l’esprit est celle de sa capacité à remplacer l’être humain. Mais au-delà des performances de plus en plus sidérantes des machines, la question reste celle de leur utilisation vertueuse et surtout de la puissance unique de l’intelligence humaine, seule ordonnée à la vérité. Analyse du Doyen de l’IPC, Emmanuel Brochier.

+

IA intelligence artificielle
SociétéLectures

Faire grandir les enfants avec Honoré, l’écureuil et Marceline, l’hirondelle

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse pour ce mois de mai, avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire, et autres activités. Avec les albums Honoré, l’écureuil qui refusait d’aider et Marceline, l’hirondelle qui voulait faire confiance, les enfants retiendront une belle leçon de vie à la lumière de l’Évangile. Paru dans le n°1807.

+

enfant lecture