Au quotidien n°279 : réseaux sociaux et disparition de la vie intérieure

Publié le 28 Oct 2021
Au quotidien n°279 : réseaux sociaux et disparition de la vie intérieure L'Homme Nouveau

À l’occasion de la parution du dernier essai du philosophe Robert Redeker, Réseaux sociaux : la guerre des Léviathans (éditions de Rocher), La Revue des deux-mondes (octobre 2021)  s’est penchée sur le phénomène de la disparition de… l’âme.

Le 4 octobre dernier, la terre s’arrêtait presque de tourner. Facebook, Instagram et WhatsApp subissaient une panne de sept heures plongeant une partie de l’humanité dans un état de manque et d’affolement similaires à ceux qu’éprouvent les toxicos privés de leur came. Mark Zuckerberg perdait six milliards de dollars, la presse évoquait « le crash du siècle » et les plus accros se demandaient combien de temps encore ils allaient tenir le coup. On mesurait la place que les réseaux sociaux occupaient dans nos vies, combien ils avaient bouleversé notre rapport au monde, modifié nos besoins et amorcé ce que les esprits distingués appellent une révolution anthropologique. Justement dans Réseaux sociaux : la guerre des Léviathans (éditions de Rocher), le philosophe Robert Redeker s’interroge sur les prétentions de ce nouveau pouvoir.

(…)

Le philosophe s’émeut de la disparition de l’« intériorité » chez l’être moderne. « L’homme sans intériorité, nous voulons dire, l’homme qui ne sait plus qu’il a une âme. Qui oublie le mot d’âme. L’intériorité de l’homme est l’âme », écrit-il. Redeker s’étrangle de la superficialité qui accompagne le règne de la transparence. Pour lui, l’homme contemporain est « une vitre » à travers laquelle on peut tout voir, sans profondeur ni aspérité un « homme aplati » qui ignore tout de cet essentiel invisible pour les yeux que chérissait Saint Exupéry. Le culte de la transparence a anéanti cet espace jusque-là inviolable, ces « obscurs replis » qui existaient en nous et qui permettaient d’être paradoxal, pluriel, « multidimensionnel ». La digitalisation du monde accélérée par les réseaux sociaux a fait sauter la frontière entre le privé et le public, la maison et le travail, le rapport à soi en faisant naître un « homme déprivatisé » mais aussi le rapport au prochain, dont le corps et le visage se réduisent de plus en plus souvent « à une image numérique » sur un écran.

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneChroniquesSociété

D’où vient l’autorité que l’on invoque aujourd’hui ?

C'est logique de François-marie Portes | Réagissant à une série de violences graves caractéristiques de la société française contemporaine, Gabriel Attal tentait récemment, sous l’œil des caméras, de démontrer son autorité devant des jeunes promis à un séjour en internat. Un exercice qui n’a pas enté couronné de succès. La notion claire de ce qu’est l’autorité permet de comprendre pourquoi. 

+

autorité auctoritas
A la uneSociété

Les Maisons d’Alliance, des béguinages modernes

Initiative chrétienne | Au moment où le projet de loi sur la fin de vie promet de renvoyer les personnes âgées à leur poids financier sur la société, avec la possibilité de les euthanasier, des initiatives se développent pour leur permettre d’avancer sereinement vers la mort en restant autonomes aussi longtemps que possible, reliées aux autres et soutenues spirituellement. Entretien avec Frédéric Zack, directeur général de l’association « Maisons d'Alliance ».

+

maisons d'alliance
SociétéBioéthique

« La loi sur la fin de vie ne fait qu’aggraver le sentiment de culpabilité de certains handicapés. »

Entretien | La proposition de loi sur la fin de vie ayant été adoptée par les députés jeudi 16 mai, elle sera débattue au Sénat à partir du 26. Afin d'alerter sur les enjeux et conséquences de cette loi, l'Office Chrétien des personnes Handicapées (OCH) a publié lundi 13 mai, un communiqué intitulé « Fin de vie : Et les plus fragiles dans tout ça ? » et signé par une quinzaine d'associations et d'organismes du domaine de la santé engagés pour la vie des plus fragiles. Emmanuel Belluteau, président de l'OCH, nous éclaire sur les raisons de cette tribune et les enjeux de la proposition de loi.

+

old patient suffering from parkinson fin de vie
SociétéBioéthique

L’IA générative : rivale ou alliée de l’homme ?

Entretien | Devant les progrès fulgurants de l’intelligence artificielle (IA), la question qui vient d’abord à l’esprit est celle de sa capacité à remplacer l’être humain. Mais au-delà des performances de plus en plus sidérantes des machines, la question reste celle de leur utilisation vertueuse et surtout de la puissance unique de l’intelligence humaine, seule ordonnée à la vérité. Analyse du Doyen de l’IPC, Emmanuel Brochier.

+

IA intelligence artificielle
SociétéLectures

Faire grandir les enfants avec Honoré, l’écureuil et Marceline, l’hirondelle

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse pour ce mois de mai, avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire, et autres activités. Avec les albums Honoré, l’écureuil qui refusait d’aider et Marceline, l’hirondelle qui voulait faire confiance, les enfants retiendront une belle leçon de vie à la lumière de l’Évangile. Paru dans le n°1807.

+

enfant lecture