Au quotidien n°89 : un hommage qui est une insulte

Publié le 12 Nov 2020
Au quotidien n°89 : un hommage qui est une insulte L'Homme Nouveau

Le ministre de l’Intérieur français s’est rendu en Algérie en visite officielle et a rendu hommages aux « martyrs du FLN » dans leur lutte contre… la France. Une visite qui a scandalisé le quotidien Présent (12 novembre) qui rappelle la réalité des faits, et notamment l’insulte qui est ainsi faite aux soldats morts pour la France, aux Harkis, aux Pieds-Noirs et aux musulmans qui avaient pris le parti de la France.

Malgré l’incroyable veulerie de tous ceux qui les ont précédés, les dirigeants de ce quinquennat, qui est encore loin, hélas, d’être terminé, resteront peut-être dans notre histoire comme ceux qui se seront roulés le plus souvent, et avec le plus de complaisance, dans la fange de la repentance et de la haine de notre pays. Ainsi, après Macron osant qualifier honteusement l’œuvre française en Algérie de « crime contre l’humanité » ou demander lamentablement « pardon » à la veuve du communiste pro-FLN Audin, c’est le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin qui, en visite dimanche à Alger, a osé rendre un hommage scandaleux aux prétendus « martyrs du FLN » en déposant une gerbe aux couleurs françaises et en se recueillant devant le « Maqam E’chahid » ! Un monument qui, contrairement à ce que laissent entendre aujourd’hui la plupart des grands médias français, n’est nullement dédié à la mémoire de « toutes les victimes de guerre d’Algérie » mais, comme son nom arabe l’indique, exclusivement à celle des « chahids ». C’est-à-dire de ces terroristes du FLN et autres groupes qui ont torturé, mutilé, égorgé, bref assassiné avec la pire des sauvageries soldats et civils français, pieds-noirs et harkis, hommes, femmes, et enfants ! Souvent même, malgré une idéologie se réclamant officiellement du marxisme, au nom du djihad contre les Français qualifiés d’infidèles et les harkis considérés comme des traîtres à l’islam. Bref, pour un ministre de l’Intérieur français dont la mission officielle était d’évoquer avec ses homologues algériens la lutte internationale contre le terrorisme, on ne pouvait guère faire mieux en matière de symbole…

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneSociété

Un avenir politique voilé de dangereuses incertitudes

Décryptage | Le résultat des élections européennes et la dissolution surprise de l’Assemblée nationale par Emmanuel Macron ouvrent la perspective de scénarios politiques inquiétants dans un contexte déjà très tendu : élection présidentielle anticipée, chaos social, graves difficultés financières, promesse d’émeutes, pays ingouvernable ? Un tableau sombre auquel ne manque pas la possibilité de retournements imprévisibles.

+

politique émeutes
SociétéLectures

La merveilleuse histoire de La Petite Veilleuse de Jésus

Recension jeunesse | Dans cette page culture, nous vous proposons des livres pour les enfants, notamment la merveilleuse histoire de La Petite Veilleuse de Jésus, racontée par Marija Krebeljainsi et illustrée par Clémence d’Ogny, ainsi que des boites de cartes pour se familiariser avec l'Écriture sainte. Paru dans le n° 1810.

+

enfant histoires
SociétéPhilosophie

La tradition primordiale, de René Guénon à Julius Evola

L'Essentiel de Joël Hautebert | Les doctrines de René Guénon et Julius Evola, deux auteurs pourtant fondamentalement antichrétiens, bénéficient d’une image positive chez certains catholiques. À la faveur d’une confusion autour du mot "tradition", d’un refus commun de la modernité, de la séduction de l’ésotérisme ou d’une certaine vision de l’Histoire. 

+

tradition