Réunion de la commission mixte franco-algérienne : un espoir de faire la lumière sur notre histoire commune ?

Publié le 21 Déc 2023
secours de France Algérie commission mixte
Une commission mixte d’historiens français et algériens s’est tenue à Constantine le 22 novembre. Rédacteur en chef du bulletin de Secours de France – association fondée en 1961 qui vient en aide aux populations victimes de l’abandon de l’Algérie et lutte pour la vérité historique sur cette période – Patrice Boissy nous explique l’événement et ses conséquences probables.

 

Ambiance chaleureuse et esprit constructif, mais… 

Après un premier contact en visioconférence, en avril dernier et une rencontre en « présentiel », peu concluante, en juin, à Paris, la Commission mixte d’historiens français et algériens, destinée à favoriser « la réconciliation des mémoires » s’est réunie le 22 novembre dernier à Constantine.  Côté français, la délégation, conduite par Benjamin Stora, comprenait Florence Hudowicz, Jacques Frémeaux, Jean-Jacques Jordi et Tramor Quemeneur. Leurs homologues algériens étaient Mohamed Lahcen Zighidi, président, Idir Hachi, Abdelaziz Filali, Djamel Yahiaoui et Mohamed El Korso, absent de cette réunion pour raisons de santé.   

Un souci commun de réciprocité 

De l’avis général des participants, la réunion s’est déroulée « dans une ambiance chaleureuse et un esprit constructif, avec un souci commun de réciprocité ». Certes, si le programme d’étude de la Commission porte sur la « période coloniale », dans son ensemble, l’alimentation de la chronologie et la « remise en perspective historique », selon les termes de Benjamin Stora, dans les domaines militaire, politique, économique, social et culturel, ont essentiellement porté, dans un premier temps, sur des périodes allant de 1830 à 1914, voire 1930.  Un mémorandum en 11 points, paraphé par les « coordinateurs » des deux délégations, a été établi qui définit le programme de travail des autorités et administrations compétentes dans les deux pays, pour l’année à venir.  Ainsi, la question des archives concernant l’Algérie : autant la France a pu conserver les archives militaires ou, d’une manière générale, celles touchant à la sécurité, mais également partiellement la justice ou la santé, autant les informations communales algériennes d’état civil (naissances, unions, décès) restent incomplètes, enfermées dans des registres, stockées et inexploitées. Leur mise au jour permettrait de raconter l’histoire de ces familles, d’origines diverses qui se sont côtoyées, et parfois unies, durant cent trente ans. Dans cet esprit, il a été convenu de mettre en œuvre un programme d’échanges et de coopération avec le recrutement d’une quinzaine de doctorants et de chercheurs français, chargés de ces inventaires d’archives algériennes, et d’autant de chercheurs algériens travaillant sur…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Patrice Boissy

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneChroniquesSociété

D’où vient l’autorité que l’on invoque aujourd’hui ?

C'est logique de François-marie Portes | Réagissant à une série de violences graves caractéristiques de la société française contemporaine, Gabriel Attal tentait récemment, sous l’œil des caméras, de démontrer son autorité devant des jeunes promis à un séjour en internat. Un exercice qui n’a pas enté couronné de succès. La notion claire de ce qu’est l’autorité permet de comprendre pourquoi. 

+

autorité auctoritas
Société

Les Maisons d’Alliance, des béguinages modernes

Initiative chrétienne | Au moment où le projet de loi sur la fin de vie promet de renvoyer les personnes âgées à leur poids financier sur la société, avec la possibilité de les euthanasier, des initiatives se développent pour leur permettre d’avancer sereinement vers la mort en restant autonomes aussi longtemps que possible, reliées aux autres et soutenues spirituellement. Entretien avec Frédéric Zack, directeur général de l’association « Maisons d'Alliance ».

+

maisons d'alliance
SociétéBioéthique

« La loi sur la fin de vie ne fait qu’aggraver le sentiment de culpabilité de certains handicapés. »

Entretien | La proposition de loi sur la fin de vie ayant été adoptée par les députés jeudi 16 mai, elle sera débattue au Sénat à partir du 26. Afin d'alerter sur les enjeux et conséquences de cette loi, l'Office Chrétien des personnes Handicapées (OCH) a publié lundi 13 mai, un communiqué intitulé « Fin de vie : Et les plus fragiles dans tout ça ? » et signé par une quinzaine d'associations et d'organismes du domaine de la santé engagés pour la vie des plus fragiles. Emmanuel Belluteau, président de l'OCH, nous éclaire sur les raisons de cette tribune et les enjeux de la proposition de loi.

+

old patient suffering from parkinson fin de vie
SociétéBioéthique

L’IA générative : rivale ou alliée de l’homme ?

Entretien | Devant les progrès fulgurants de l’intelligence artificielle (IA), la question qui vient d’abord à l’esprit est celle de sa capacité à remplacer l’être humain. Mais au-delà des performances de plus en plus sidérantes des machines, la question reste celle de leur utilisation vertueuse et surtout de la puissance unique de l’intelligence humaine, seule ordonnée à la vérité. Analyse du Doyen de l’IPC, Emmanuel Brochier.

+

IA intelligence artificielle
SociétéLectures

Faire grandir les enfants avec Honoré, l’écureuil et Marceline, l’hirondelle

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse pour ce mois de mai, avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire, et autres activités. Avec les albums Honoré, l’écureuil qui refusait d’aider et Marceline, l’hirondelle qui voulait faire confiance, les enfants retiendront une belle leçon de vie à la lumière de l’Évangile. Paru dans le n°1807.

+

enfant lecture