Des Vélib’ pro-vie à Paris

Publié le 25 Mai 2023
Vélib'

Dans la nuit du mercredi 24 au jeudi 25 mai, les militants pro-vie étaient de sortie, avec un objectif : donner de nouvelles couleurs aux vélib’ parisiens.

 

Les cyclistes ont découvert ce matin leur moyen de locomotion préféré recouvert d’un autocollant représentant différentes étapes de la vie : embryon, fœtus, bébé, puis enfant sur un vélo, avec ce message : « Et si vous l’aviez laissé vivre ? »

Thomas, 19 ans, raconte sa soirée : « Nous nous sommes retrouvés avec les militants mercredi soir vers 23h30, par groupe de trois et nous sommes partis vers différents arrondissements de Paris pour aller repérer les stations vélib’. Les différents arrondissements étaient partagés entre plusieurs équipes et chacune avait un nombre de stations à couvrir. Nous posions rapidement les autocollants sur chaque vélib’ avant de passer à la station suivante. Cette action a duré à peu près jusqu’à deux heures du matin. »

L’action a été revendiquée par Les Survivants, dont l’url du site apparaît sur les autocollants. Les plus curieux ont ainsi pu trouver le communiqué qui explique leur opération :

« Souvenez-vous de la première fois où – le cœur battant, la boule au ventre – il nous a fallu décoller nos petits pieds d’enfant du sol, pour amorcer notre premier tour de pédale, puis le second, pour enfin gagner assez de vitesse en gardant l’équilibre : vous qui prenez ce Velib’, ne vous souvenez-vous pas de toutes ces fois où, comme l’enfant qui apprend à faire du vélo, vous avez osé l’aventure ? L’aventure, c’est bien celle de la vie : tel un défi, on y rencontre l’imprévu car le risque 0 demeure une utopie. (…) Donnons à tout enfant à naître sa chance d’être heureux : devant la complexité d’une situation, attaquons-nous aux déterminismes. Laissons-le tenter l’aventure de la vie ! »

Selon les organisateurs, près de 1300 vélib’ ont ainsi été décorés aux couleurs de la vie par plus de 100 militants, dans tout Paris, mais aussi à Neuilly, Issy et Boulogne. Si toutes les stations n’ont pas pu être couvertes, tous les arrondissements ont été parcourus.

L’action a eu son petit effet, puisque ce jeudi matin, BFM TV titrait sur ces « messages anti-avortement collés sur des vélib’ » en précisant qu’une plainte allait être déposée par le prestataire de Vélib’. Il paraîtrait même que certains cyclistes aient été pris de haut-le-cœur en enfourchant leur vélo ce matin. Le haut-le-cœur, ce sont plutôt ces jeunes militants qui l’éprouvent, à l’heure où l’avortement est en passe d’être inscrit dans la Constitution…

 

A lire également : Fin de vie : l’opposition à l’euthanasie et au suicide assisté s’organise

Marguerite Aubry

Marguerite Aubry

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneChroniquesSociété

D’où vient l’autorité que l’on invoque aujourd’hui ?

C'est logique de François-marie Portes | Réagissant à une série de violences graves caractéristiques de la société française contemporaine, Gabriel Attal tentait récemment, sous l’œil des caméras, de démontrer son autorité devant des jeunes promis à un séjour en internat. Un exercice qui n’a pas enté couronné de succès. La notion claire de ce qu’est l’autorité permet de comprendre pourquoi. 

+

autorité auctoritas
Société

Les Maisons d’Alliance, des béguinages modernes

Initiative chrétienne | Au moment où le projet de loi sur la fin de vie promet de renvoyer les personnes âgées à leur poids financier sur la société, avec la possibilité de les euthanasier, des initiatives se développent pour leur permettre d’avancer sereinement vers la mort en restant autonomes aussi longtemps que possible, reliées aux autres et soutenues spirituellement. Entretien avec Frédéric Zack, directeur général de l’association « Maisons d'Alliance ».

+

maisons d'alliance
SociétéBioéthique

« La loi sur la fin de vie ne fait qu’aggraver le sentiment de culpabilité de certains handicapés. »

Entretien | La proposition de loi sur la fin de vie ayant été adoptée par les députés jeudi 16 mai, elle sera débattue au Sénat à partir du 26. Afin d'alerter sur les enjeux et conséquences de cette loi, l'Office Chrétien des personnes Handicapées (OCH) a publié lundi 13 mai, un communiqué intitulé « Fin de vie : Et les plus fragiles dans tout ça ? » et signé par une quinzaine d'associations et d'organismes du domaine de la santé engagés pour la vie des plus fragiles. Emmanuel Belluteau, président de l'OCH, nous éclaire sur les raisons de cette tribune et les enjeux de la proposition de loi.

+

old patient suffering from parkinson projet de loi fin de vie
SociétéBioéthique

L’IA générative : rivale ou alliée de l’homme ?

Entretien | Devant les progrès fulgurants de l’intelligence artificielle (IA), la question qui vient d’abord à l’esprit est celle de sa capacité à remplacer l’être humain. Mais au-delà des performances de plus en plus sidérantes des machines, la question reste celle de leur utilisation vertueuse et surtout de la puissance unique de l’intelligence humaine, seule ordonnée à la vérité. Analyse du Doyen de l’IPC, Emmanuel Brochier.

+

IA intelligence artificielle