Doudou sécurité maximum

Publié le 24 Nov 2017
Doudou sécurité maximum L'Homme Nouveau

De loin, il aperçoit la haute clôture qui l’enfermera et le séparant du monde. Inéluctablement, l’angoisse grandit à la vitesse du véhicule qui s’avance vers le lieu de sa peine. Pourtant, ce n’est pas la première fois. Il est un habitué, un vétéran, un dur. Mais pourtant, sans qu’il ne le montre, la blessure est profonde. Pour revenir si souvent, c’est qu’il doit être un récidiviste.

Récidiviste, il l’est. À chaque retour la contrition grandit. Pour qu’on le ramène si souvent ici, derrière ces grilles, c’est qu’il doit avoir fait quelque chose de mal.

Il regrette son crime, bien qu’il ne sache pas exactement en quoi il consiste. Un bon avocat l’aurait probablement sauvé en plaidant la non-responsabilité criminelle car il ne comprend pas bien les notions de bien et de mal. Mais personne ne pensera à plaider pour lui.

Il sent qu’il dérange

Au fond, bien que confusément, il sent qu’il dérange, qu’il n’est pas en phase avec le monde qui l’entoure. Il est en dépendance et fait obstacle à liberté.

Cette femme qu’il aime de tout son cœur… Il ne voulait pas lui faire de mal… Il ne voulait pas être un boulet. Il sait qu’il lui a pourri la vie et il faut qu’il paye.

Les chefs d’accusations, bien qu’implicites, pourrait se résumer ainsi :

Le prévenu, François, a fait souffrir Marie, cette femme qu’il aime. Il lui a causé des sévices physiques, freiné son indépendance, limité son émancipation et nuit gravement à son autonomie financière.

La société a tout arrangé pour punir pareil coupable et permettre à la victime de retrouver son égalité mis à mal.

Encore ce matin, on amène le petit François, deux ans, faire son temps à la crèche.

Ce contenu pourrait vous intéresser

ChroniquesPhilosophie

Nietzsche : Généalogie historique ou continuités illusoires ?

IDÉES | Philosophie nietzschéenne 4 | L’une des thèses principales du philosophe allemand prétend établir des filiations historiques et morales entre Rome, la Renaissance et Napoléon, la Judée, la Réforme et la Révolution française. Interprétation simplistes, ces continuités ne résistent pas à l’examen. Quatrième volet de notre présentation de la philosophie nietzschéenne.

+

Friederich Nietzsche
ChroniquesPhilosophie

L’antichristianisme de Nietzsche : haine, mystifications et confusion (2)

IDÉES | Philosophie nietzschéenne 3 | Dans un curieux retournement de ses aspirations de jeunesse, le philosophe Friedrich Nietzsche déclare la guerre au christianisme, l’accusant d’inviter à la fuite du monde réel, de promouvoir une compassion débilitante, de déviriliser les hommes. Accusations non étayées et particulièrement injustes qu’il faut démonter. Deuxième volet de notre présentation de la philosophie nietzschéenne.Faisant un mauvais procès au christianisme, Nietzsche l’accuse d’être une religion de failles, accusation démontée par la vie même du Christ, celle de saint Paul et celle que mènent les moines. Troisième volet de notre présentation de la philosophie nitzschéenne (article 1 et article 2 à retrouver sur notre site).

+

Friederich Nietzsche
ChroniquesSociétéPhilosophie

D’où vient l’autorité que l’on invoque aujourd’hui ?

C'est logique de François-marie Portes | Réagissant à une série de violences graves caractéristiques de la société française contemporaine, Gabriel Attal tentait récemment, sous l’œil des caméras, de démontrer son autorité devant des jeunes promis à un séjour en internat. Un exercice qui n’a pas enté couronné de succès. La notion claire de ce qu’est l’autorité permet de comprendre pourquoi. 

+

autorité auctoritas
ChroniquesPhilosophie

L’antichristianisme de Nietzsche : haine, mystifications et confusion (1)

IDÉES | Philosophie nietzschéenne 2 | Dans un curieux retournement de ses aspirations de jeunesse, le philosophe Friedrich Nietzsche déclare la guerre au christianisme, l’accusant d’inviter à la fuite du monde réel, de promouvoir une compassion débilitante, de déviriliser les hommes. Accusations non étayées et particulièrement injustes qu’il faut démonter. Deuxième volet de notre présentation de la philosophie nietzschéenne.

+

Friederich Nietzsche
Chroniques

L’amour doit remplacer le culte de la Raison

Carte blanche de Judith Cabaud | Depuis le Dieu de l’Ancien Testament qui dicta sa loi humaine et divine à Moïse, les hommes ont trouvé le moyen d’interpréter ces commandements à leur guise. Par des procédés légalistes et juridiques, ils se sont emparés du contrôle de la vie de leurs semblables des mains du Créateur. Cependant, on découvre que tout n’est pas explicable par la raison. À l’heure actuelle, la plus grande qualité de l’Église catholique reste l’humilité et la charité.

+

maires pour le bien commun principes de politique raison
ChroniquesCulture

L’exposition : Revoir Van Eyck, La Vierge du Chancelier Rolin

La Vierge du Chancelier Rolin de Van Eyck, seul tableau du peintre à être conservé au Louvre, sort tout juste de restauration. Le musée lui consacre jusqu'en juin une exposition exceptionnelle, entouré de six autres œuvres de Van Eyck jamais présentées en France, et pour certaines prêtées pour la première fois. 

+

Revoir Van Eyck, La Vierge du Chancelier Rolin