Éducation sexuelle en Écosse : menace sur la liberté de l’enseignement catholique

Publié le 18 Jan 2024
écosse éducation sexuelle

Humza Yousaf, le Premier ministre écossais, musulman d'origine indo-pakistanaise, poursuit la ligne progressiste du gouvernement.

En Écosse, l’éducation sexuelle scolaire a fait l’objet d’une consultation en ligne durant l’été dernier. Cela a mené à un nouveau projet du gouvernement à appliquer dans les écoles, projet qui supprime la protection et la liberté dont bénéficiaient jusque-là les écoles catholiques.

  Le gouvernement écossais a entamé l’été dernier une consultation nationale afin de définir les nouvelles directives concernant l’éducation sexuelle dans les établissements scolaires. Il a publié un nouveau projet de lignes directrices sur l’enseignement des relations, de la santé sexuelle et de la parentalité à appliquer dans les écoles écossaises. Ces nouvelles lignes directrices, publiées en vertu de l’article 56 de la loi de 2000 sur les normes dans les écoles écossaises, sont conçues pour remplacer les lignes directrices antérieures, publiées en 2014. La suppression des paragraphes 38 à 41, concernant la partie « Éducation confessionnelle » et qui protègent explicitement le droit des écoles catholiques à dispenser une éducation sexuelle conforme à l’enseignement catholique, est particulièrement préoccupante. Les évêques écossais ont donc réagi publiquement face à cette omission le 8 novembre dernier : « La Conférence des évêques d’Écosse est à la fois déçue et atterrée par la décision du gouvernement de supprimer toute référence aux écoles catholiques dans son document Guidance on the Delivery of Relationships, Sexual Health and Parenthood (RSHP) Education in Scottish Schools. » Ils ont réclamé « la réinsertion des paragraphes relatifs à l’éducation confessionnelle qui reflétaient précédemment à la fois la protection juridique des écoles à caractère religieux, et le soutien initial du gouvernement écossais à l’enseignement catholique ».  

Invitation à se manifester

L’épiscopat écossais avait aussi invité les différents membres de la communauté éducative catholique à se manifester massivement lors de la consultation en ligne lancée par le gouvernement écossais. Les évêques ont diffusé un certain nombre de documents pour insister sur la liberté des programmes scolaires dans l’enseignement catholique. En Écosse, l’enseignement catholique fait partie intégrante du système éducatif public, mais les écoles catholiques avaient jusqu’à maintenant la possibilité de maîtriser leurs propres enseignements en garantissant des programmes scolaires en accord avec l’enseignement de l’Église, particulièrement sur les questions morales. Mais cette indépendance n’est plus évoquée parmi les dernières propositions du gouvernement. Le projet défendu indique même que « les écoles ont un rôle-clé à jouer pour offrir aux élèves une éducation inclusive, et cela, quelles que soient les croyances ou les valeurs qu’elles professent ».  

Une éducation…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Marie Etcheverry 

Ce contenu pourrait vous intéresser

CultureÉducationLectures

Revues et cahiers de vacances pour l’été

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse pour les grandes vacances, avec les cahiers de vacances Jules et Léonie ou bien la revue de La Malle aux Mille Trésors, et d'autres livres. À retrouver dans le n°1811.

+

lecture jeunesse enfant ado vacances
SociétéÉducation

La destruction progressive de l’instruction en famille

La récente annonce d'une nouvelle requête devant la Cour européenne des droits de l'homme, mettant en cause le refus injustifié de l'Éducation nationale d'autoriser l'instruction en famille pour une fillette de 3 ans, met en exergue les enjeux politiques et économiques de l'IEF, surtout à l'approche des élections législatives. 

+

instruction
International

L’Iran : un preneur d’otages non déclaré

Le jeudi 13 juin, le Français Louis Arnaud était libéré des prisons iraniennes et rentrait en France. Son nom ne dit pas grand-chose au public. Touriste de passage en terre perse, il était pourtant détenu depuis deux ans par le régime iranien, arrêté avec des compagnons de voyage européens sous le prétexte qu’ils auraient participé à des manifestations de l’opposition locale.

+

iran otage
International

L’Afrique du Sud entre passion et raison

Les élections générales en Afrique du Sud avaient lieu fin mai. L'African National Congress, parti historique de Nelson Mandela et au pouvoir depuis 1994, reste premier, mais avec seulement 40 % des voix. Le deuxième parti est dirigé par un Blanc, et le troisième par Jacob Zuma, ancien président du pays.

+

Afrique du Sud