Étudiants et retraités, la colocation, c’est la solution !

Publié le 28 Oct 2023
colocations e2g ensemble2générations

Valéria en compagnie d'André, qui l'héberge avec sa femme Françoise.

Fondée il y a presque vingt ans et maintenant installée dans toute la France, l’association Ensemble2générations organise des colocations entre des jeunes dont les moyens modestes sont un frein aux études et des seniors qui craignent l’isolement. Deux problèmes, une solution commune et un succès notable.

  « J’aime vivre en famille. Ici, je me sens comme avec mes grands-parents. » Valéria, étudiante de 23 ans en master de logistique, revient sur son expérience de colocation avec André et Françoise, un couple accueillant des jeunes dans le cadre des colocations d’Ensemble2générations (E2G). Fondée en juin 2006, l’association met en relation des seniors, à partir de 60 ans, ayant une chambre disponible, avec des étudiants ou jeunes professionnels de 18 à 30 ans à la recherche d’un logement. Un projet ingénieux permettant de répondre dans le même temps à l’isolement croissant des aînés et à la précarité du logement pour ceux qui démarrent dans la vie.   

Le coût de la solitude

Une réponse au sentiment de solitude des personnes âgées souhaitant rester dans leur domicile. Une large majorité de Français désirent aujourd’hui vieillir chez eux mais sont souvent freinés par la peur de se retrouver seuls. Le maintien à domicile représente pourtant un coût conséquent : sans compter les aides de jour, une présence de nuit coûte entre 1 300 et 1 800 euros par mois contre une retraite moyenne de 1 503 euros brut. Un aménagement souvent inaccessible financièrement pour les aînés et leurs familles.  La raréfaction des places en maison de retraite, dont les services sont souvent en sous-effectif en termes de personnel soignant – une infirmière pour 60 résidents –, soulève également des difficultés. D’après le ministère de la Santé et des Solidarités, 4 millions de Français accompagnent un proche âgé dépendant, soit environ 20 % de salariés. Cet engagement nécessaire peut s’avérer particulièrement lourd pour les familles aidantes dépourvues de moyens supplémentaires, et affecte leur vie sociale, professionnelle et également leur santé.  Les jeunes étudiants sont de leur côté 67 % à quitter le domicile familial alors que, selon l’Insee, en 2021, une famille sur deux n’a pas les moyens de financer ce logement. Obligeant ainsi les étudiants à travailler en parallèle de leurs études, et augmentant le risque d’échec universitaire. Le travail salarié d’un étudiant tourne en moyenne autour de quinze heures par semaine, contre trente heures de cours, et représente actuellement…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Marie Etcheverry

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneChroniquesSociété

D’où vient l’autorité que l’on invoque aujourd’hui ?

C'est logique de François-marie Portes | Réagissant à une série de violences graves caractéristiques de la société française contemporaine, Gabriel Attal tentait récemment, sous l’œil des caméras, de démontrer son autorité devant des jeunes promis à un séjour en internat. Un exercice qui n’a pas enté couronné de succès. La notion claire de ce qu’est l’autorité permet de comprendre pourquoi. 

+

autorité auctoritas
Société

Les Maisons d’Alliance, des béguinages modernes

Initiative chrétienne | Au moment où le projet de loi sur la fin de vie promet de renvoyer les personnes âgées à leur poids financier sur la société, avec la possibilité de les euthanasier, des initiatives se développent pour leur permettre d’avancer sereinement vers la mort en restant autonomes aussi longtemps que possible, reliées aux autres et soutenues spirituellement. Entretien avec Frédéric Zack, directeur général de l’association « Maisons d'Alliance ».

+

maisons d'alliance
SociétéBioéthique

« La loi sur la fin de vie ne fait qu’aggraver le sentiment de culpabilité de certains handicapés. »

Entretien | La proposition de loi sur la fin de vie ayant été adoptée par les députés jeudi 16 mai, elle sera débattue au Sénat à partir du 26. Afin d'alerter sur les enjeux et conséquences de cette loi, l'Office Chrétien des personnes Handicapées (OCH) a publié lundi 13 mai, un communiqué intitulé « Fin de vie : Et les plus fragiles dans tout ça ? » et signé par une quinzaine d'associations et d'organismes du domaine de la santé engagés pour la vie des plus fragiles. Emmanuel Belluteau, président de l'OCH, nous éclaire sur les raisons de cette tribune et les enjeux de la proposition de loi.

+

old patient suffering from parkinson fin de vie
SociétéBioéthique

L’IA générative : rivale ou alliée de l’homme ?

Entretien | Devant les progrès fulgurants de l’intelligence artificielle (IA), la question qui vient d’abord à l’esprit est celle de sa capacité à remplacer l’être humain. Mais au-delà des performances de plus en plus sidérantes des machines, la question reste celle de leur utilisation vertueuse et surtout de la puissance unique de l’intelligence humaine, seule ordonnée à la vérité. Analyse du Doyen de l’IPC, Emmanuel Brochier.

+

IA intelligence artificielle
SociétéLectures

Faire grandir les enfants avec Honoré, l’écureuil et Marceline, l’hirondelle

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse pour ce mois de mai, avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire, et autres activités. Avec les albums Honoré, l’écureuil qui refusait d’aider et Marceline, l’hirondelle qui voulait faire confiance, les enfants retiendront une belle leçon de vie à la lumière de l’Évangile. Paru dans le n°1807.

+

enfant lecture