Fête des mères : Journée nationale pour la vie

Publié le 04 Juin 2023
Fête des mères

Nous fêtons aujourd’hui les mères. En France, le conseil permanent de l’épiscopat français, à la demande de Saint Jean-Paul II, choisit aussi comme jour la fête des mères pour célébrer la vie. De nombreuses associations catholiques s’organisent pour sensibiliser à la protection de la vie dans un contexte de constitutionnalisation de l’avortement.  

Avec saint Jean-Paul II, la fête des mères est aussi devenue l’occasion de célébrer la vie. Le 25 mars 1995 dans son encyclique Evangelium vitae, le saint pape « propose que soit célébrée, tous les ans, dans les différents pays, une Journée pour la Vie. » A la demande du cardinal Angelo Sodano, secrétaire d’Etat au Vatican, le conseil permanent de l’épiscopat français propose que la journée de la fête des mères soit aussi le jour dédié à la vie. Une attention spéciale est portée sur l’avortement et l’euthanasie. A travers la maternité, l’Eglise œuvre à la reconnaissance du sens et de la valeur de la vie humaine.  

Pour la 23e année, l’association Choisir la Vie s’allie avec la Confédération Nationale des Associations Familiales Catholiques (CNAFC), la Famille missionnaire-l’Evangile de la Vie (EDV) et les Veillées pour la Vie. Toutes mettent en place des actions pour promouvoir cette journée. Dans chaque département, des tracs ont été distribués, des affiches collées, des lâchés de ballons préparés et des veillées pour la vie sont prévues. Chaque paroisse est encouragée à organiser ses propres actions. Le collectif « Va, vis, prie » organise un chapelet sur le parvis de Notre Dame. Un des objectifs de cette journée est de susciter chez les chrétiens un véritable engagement au service de la vie humaine.  

Légalement la date de la fête des mères a été fixée au dernier week-end de mai. Excepté si la Pentecôte prend la place. Certains pourraient considérer ce comme un pur hasard. Pour les catholiques, le mois de Mai étant aussi le mois de la Vierge Marie, fêter les mères à ce moment-là revêt un sens particulier. La maternité est intimement liée à l’histoire du Salut. La rédemption des hommes vient d’une naissance, « A l’aube du Salut, il y a la naissance d’un enfant » (Evangelium Vitae 1), porté par la Sainte Vierge. Chaque femme est donc le reflet d’une petite rédemption. Comme le rappelle la lettre apostolique Mulieris dignitatem de saint Jean Paul II, le mystère de la maternité est sanctifiant à la fois pour la femme enceinte mais aussi pour ceux qui l’entourent car en elle s’exprime la profonde « écoute de la parole du Dieu vivant » (Jn 6, 68).

Saint Jean Paul II établit un lien entre la joie ressentie à la naissance d’un enfant et la joie des apôtres au moment de la Résurrection du Christ. De même que la femme qui a accouché « ne se souvient plus de ses douleurs, dans la joie qu’un homme soit venu au monde » (Jn 16, 21), de même le Christ dit aux apôtres « mais je vous verrai de nouveau et votre cœur sera dans la joie, et votre joie, nul ne vous l’enlèvera » (Jn 16, 22). Choisir de célébrer la vie et les mères durant la même journée reflète avec profondeur la joie de la Résurrection. Les débats actuels sur la constitutionnalisation de l’avortement rendent cette journée d’autant plus importante.  

 

Domitille de Brü

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneSociétéBioéthique

« Les Survivants » : lutter sans renforcer le système ?

La récente action d’éclat du collectif anti-avortement « Les Survivants » a eu essentiellement comme effet la fermeture de son site Internet. Reposant sur un « coup de com », elle pourrait coûter cher à certains militants. L’occasion de se poser la question des moyens, des fins et des résultats de la lutte contre l'avortement de ces cinquante dernières années.

+

survivants
A la uneChroniquesSociété

Providence, conversion et nature politique

L'Essentiel de Joël Hautebert | Ainsi que le disait Jeanne d’Arc elle-même, « les hommes d’armes combattent et Dieu donne la victoire », nous exhortant par là à résister à la décadence contemporaine sans attendre de miracle ni espérer de renversement immédiatement visible. Car c’est ainsi que fonctionnent la nature et la grâce, dans les individus comme dans les civilisations.

+

providence nature politique
SociétéÉducation

L’Institut Saint-Joseph : éduquer les enfants, épauler les parents

Initiatives chrétiennes | S’appuyant sur les principes de l’éducation intégrale, un nouveau collège a vu le jour en Provence en septembre. Ses fondateurs ont la volonté de développer la personne dans toutes ses dimensions, en particulier spirituelle, et de se faire les relais de l’éducation familiale. Entretien avec Louis et Sophie Olivier, fondateurs de l’Institut Saint-Joseph au Barroux.

+

institut saint-joseph école