Fiducia supplicans : L’Église copte orthodoxe suspend son dialogue avec l’Église catholique

Publié le 27 Mar 2024
église copte orthodoxe

Tawadros II © Jflynn2356, CC BY-SA 4.0

Dans un communiqué daté du 7 mars, l’Église copte orthodoxe a annoncé suspendre le dialogue théologique avec l’Église catholique, et rappelle son rejet de toute perversion sexuelle, parmi lesquelles l’homosexualité.  

 

Le dialogue théologique entre l’Église copte orthodoxe et l’Église catholique a subit un coup d’arrêt. Dans un communiqué publié le 7 mars 2024, l’Église copte orthodoxe annonce qu’elle « suspend le dialogue théologique avec l’Église catholique » et réaffirme son rejet de l’homosexualité en la qualifiant de « perversion sexuelle ». Cette décision survient près de trois mois après la publication de Fiducia supplicans, une déclaration autorisant les prêtres catholiques à accorder des bénédictions non liturgiques aux couples homosexuels.

Dialogue compromis avec l’église copte orthodoxe

À l’issue de la réunion des 133 membres du Saint-Synode au Monastère Saint-Bishoy en Égypte, lieu de résidence du patriarche d’Alexandrie Tawadros II, chef de l’Église copte orthodoxe, un communiqué a été rendu public. Le Saint-Synode, entité gouvernant cette Église autocéphale depuis le concile de Chalcédoine en 451, a décidé de suspendre le dialogue théologique avec l’Église catholique. Cette décision vise à réévaluer les résultats obtenus depuis le début du dialogue en 2004, en vue d’établir de nouvelles normes et mécanismes pour son futur déroulement. Elle a été prise après consultation des églises sœurs de la famille orthodoxe orientale, telles que les églises orthodoxes éthiopienne, érythréenne, syriaque, assyrienne et arménienne.

Cette annonce intervient peu de temps après la célébration du 20e anniversaire de la fondation de la Commission mixte internationale de dialogue théologique entre l’Église catholique et les Églises orthodoxes orientales, marquée par une cérémonie à l’Université Pontificale Saint Thomas d’Aquin à Rome le 23 janvier dernier.

De plus, le 15 février, le cardinal Kurt Koch, président du Dicastère pour la promotion de l’unité des chrétiens, a présidé une prière œcuménique dans la basilique Saint-Pierre pour commémorer les 21 martyrs chrétiens de Libye, canonisés par l’Église catholique le 11 mai précédent suite à une visite de Tawadros II au Vatican. Il s’agissait des premiers saints reconnus par les deux Églises depuis leur séparation au Ve siècle.

 

Le rejet de Fiducia Supplicans

La suspension du dialogue théologique semble découler d’un désaccord lié à la publication par Rome de la déclaration Fiducia supplicans le 18 décembre dernier. Dans son communiqué, le Saint Synode copte émet une note sur les « convictions de l’Église orthodoxe concernant l’homosexualité », qui pourrait être une réponse à l’autorisation catholique des bénédictions non liturgiques pour les couples homosexuels.

Le Saint-Synode copte souligne dans sa note que la Bible « condamne, met en garde et interdit les pratiques sexuelles entre deux personnes du même sexe ». On peut donc lire que « l’Eglise copte orthodoxe rejette ce que l’on appelle la perversion sexuelle dans son sens général, ainsi que toutes les formes de pratiques sexuelles en dehors du cadre sacré du mariage ».

 

>> à lire également : La Grande Semaine : les jours les plus saints de notre histoire

Solène Grange

Ce contenu pourrait vous intéresser

EgliseSpiritualité

Lourdes : se plonger dans l’eau vivifiante

Les piscines de Lourdes, dont l'accès avait été interdit au temps du COVID, vont enfin ré-ouvrir, après que les autorités du sanctuaire en ont profité pour en rénover l'accès et l'utilisation. Voilà qui offre l'occasion d'inviter les pèlerins à entrer dans une riche symbolique qui s'inscrit dans la révélation biblique et le quotidien de la vie chrétienne.

+

lourdes eau
ChroniquesEgliseLiturgie

Célébrations pascales

L'esprit de la liturgie | Au commencement de ce temps pascal, l’Église célèbre la Résurrection de son Seigneur huit jours durant : c’est l’octave de Pâques. Les jours consacrés à la commémoration de la Résurrection sont remplis de coutumes et de célébrations, passées et actuelles, évoquant la blancheur des âmes des baptisé, le lait et le miel de la Terre promise, la foi de Thomas et, depuis l’an 2000, la miséricorde du Seigneur envers les pécheurs.

+

célébrations pascales thomas