Jean Breton n’en pense pas moins | Antigone a bon dos

Publié le 20 Sep 2021
Jean Breton n'en pense pas moins | Antigone a bon dos L'Homme Nouveau

La gent catholique connaît l’illégalité. Sans remonter à Néron, au début du XX ème siècle nos aïeux engagés tenaient les parvis, luttaient contre les inventaires, et n’hésitaient pas à considérer comme rien moins qu’illégitimes les ordres qui venaient du pouvoir jacobin. Soufflait un vent de fronde, plein d’une juste colère, certes, mais probablement alimenté aussi par un esprit de rébellion presque potache. La guerre des boutons, format sabre contre goupillon.

Leurs descendants ont eu leur souvenir en tête quand le premier confinement a vu l’interdiction du culte public, et quand la République ne tolérait la messe qu’audiovisuelle. Les quelques célébrations clandestines étaient emplies d’un esprit de résistance, qui écartait parfois les fidèles des objectifs premiers de leur présence illicite. L’excitation du maquis s’était invitée dans les buts du Saint-Sacrifice.

Ainsi, il n’y a pas de problème théorique à l’idée de reconnaître que quelque chose ou Quelqu’Un transcende l’État. Et que ce n’est que par un « contrat social » que nous adhérons à quelques-unes de ses règles, que nous en acceptons la plupart. Ceci nous permet de ne pas avoir de réel dilemme moral à braver un couvre-feu, à accepter le risque d’une amende, pour certains cas où nous le jugeons légitime.

Néanmoins 1901 avait du bon. L’hostilité du pouvoir était moins sournoise, plus ouverte. Ça clarifiait aussi les oppositions, on délimitait le champ de bataille, pour préserver la société : la pratique du culte et l’enseignement, le reste tenant encore à peu près bon.

Aujourd’hui les attaques sont moins frontales. Plus disséminées, on a l’impression qu’elles recouvrent une bonne partie du spectre de la vie sociale et privée. Inutile d’en refaire la litanie. Une chose est néanmoins sûre, les Français ne sont pas tous d’affreux anticléricaux souhaitant notre disparition ; toutes les lois ne sont pas faites pour nous pousser au choix entre le péché et le martyre. Si par exemple les évêques avaient été sommés d’exiger le passe sanitaire à l’entrée des églises, cela n’aurait pas pour autant délivré le sacristain de son devoir de respecter le code de la route.

Alors oui, Antigone, Créon, tout ça. Oui, on ne rend à César que ce qui est à César. Mais « frauder » les gestes barrières en allant communier, ou prier pour entraver l’avortement, je vois mal comment ça légitime de mentir à un patron de bistrot pour qu’il scanne le code de notre grand-père. Le choix – incroyable pour nos contemporains – de considérer légitime l’illégal n’est qu’exceptionnel. Ou alors proposez-nous un système complet totalement nouveau, et bonne révolution à vous !

Ce contenu pourrait vous intéresser

ChroniquesPhilosophie

Nietzsche : Généalogie historique ou continuités illusoires ?

IDÉES | Philosophie nietzschéenne 4 | L’une des thèses principales du philosophe allemand prétend établir des filiations historiques et morales entre Rome, la Renaissance et Napoléon, la Judée, la Réforme et la Révolution française. Interprétation simplistes, ces continuités ne résistent pas à l’examen. Quatrième volet de notre présentation de la philosophie nietzschéenne.

+

Friederich Nietzsche
ChroniquesPhilosophie

L’antichristianisme de Nietzsche : haine, mystifications et confusion (2)

IDÉES | Philosophie nietzschéenne 3 | Dans un curieux retournement de ses aspirations de jeunesse, le philosophe Friedrich Nietzsche déclare la guerre au christianisme, l’accusant d’inviter à la fuite du monde réel, de promouvoir une compassion débilitante, de déviriliser les hommes. Accusations non étayées et particulièrement injustes qu’il faut démonter. Deuxième volet de notre présentation de la philosophie nietzschéenne.Faisant un mauvais procès au christianisme, Nietzsche l’accuse d’être une religion de failles, accusation démontée par la vie même du Christ, celle de saint Paul et celle que mènent les moines. Troisième volet de notre présentation de la philosophie nitzschéenne (article 1 et article 2 à retrouver sur notre site).

+

Friederich Nietzsche
ChroniquesSociétéPhilosophie

D’où vient l’autorité que l’on invoque aujourd’hui ?

C'est logique de François-Marie Portes | Réagissant à une série de violences graves caractéristiques de la société française contemporaine, Gabriel Attal tentait récemment, sous l’œil des caméras, de démontrer son autorité devant des jeunes promis à un séjour en internat. Un exercice qui n’a pas enté couronné de succès. La notion claire de ce qu’est l’autorité permet de comprendre pourquoi. 

+

autorité auctoritas
ChroniquesPhilosophie

L’antichristianisme de Nietzsche : haine, mystifications et confusion (1)

IDÉES | Philosophie nietzschéenne 2 | Dans un curieux retournement de ses aspirations de jeunesse, le philosophe Friedrich Nietzsche déclare la guerre au christianisme, l’accusant d’inviter à la fuite du monde réel, de promouvoir une compassion débilitante, de déviriliser les hommes. Accusations non étayées et particulièrement injustes qu’il faut démonter. Deuxième volet de notre présentation de la philosophie nietzschéenne.

+

Friederich Nietzsche
Chroniques

L’amour doit remplacer le culte de la Raison

Carte blanche de Judith Cabaud | Depuis le Dieu de l’Ancien Testament qui dicta sa loi humaine et divine à Moïse, les hommes ont trouvé le moyen d’interpréter ces commandements à leur guise. Par des procédés légalistes et juridiques, ils se sont emparés du contrôle de la vie de leurs semblables des mains du Créateur. Cependant, on découvre que tout n’est pas explicable par la raison. À l’heure actuelle, la plus grande qualité de l’Église catholique reste l’humilité et la charité.

+

maires pour le bien commun principes de politique raison
ChroniquesCulture

L’exposition : Revoir Van Eyck, La Vierge du Chancelier Rolin

La Vierge du Chancelier Rolin de Van Eyck, seul tableau du peintre à être conservé au Louvre, sort tout juste de restauration. Le musée lui consacre jusqu'en juin une exposition exceptionnelle, entouré de six autres œuvres de Van Eyck jamais présentées en France, et pour certaines prêtées pour la première fois. 

+

Revoir Van Eyck, La Vierge du Chancelier Rolin