Jean Breton n’en pense pas moins | Décoder les décodeurs

Publié le 18 Fév 2021
Jean Breton n'en pense pas moins | Décoder les décodeurs L'Homme Nouveau

La magie du Web, c’est qu’un illustre anonyme peut donner son avis à une audience excessivement large. Mais les gens manquent souvent de sens critique, c’est pourquoi des organismes neutres s’attachent à mettre en perspective les diverses informations issues de sources parallèles, pour en vérifier les sources ou mettre en garde contre les erreurs de logique. C’est beau, c’est louable, c’est républicain, j’en pleurerais presque.

Mais c’est aussi totalement faux. Le manque de sens critique ? on en a déjà parlé avec l’infantilisation : ce n’est pas en nous prémâchant une pseudo-analyse que nous redeviendrons concitoyens de Descartes. Anonyme ? voire ! les algorithmes des géants de l’Internet sont techniquement bien assez vicieux pour mettre en avant certaines choses et pas d’autres. L’organisme assez neutre ? biais cognitif déjà dépassé, la valeur quasi-institutionnelle des organes de presse commence à disparaître – pas assez vite il est vrai.

Reste que le principe de chercher à mettre un peu d’objectivité sur un buzz reste éminemment intéressant. Que la vérification soit payée par Le Monde ou Le Figaro, quelle importance ? La recherche de la vérité est l’un des piliers du journalisme, non ? Sur le cas particulier des « décodeurs », il faut pousser plus loin.

Les propriétaires de ces temples de l’esprit critique ont tous un idéal ou une idéologie ; difficile de leur en vouloir si les buzz « déconstruits » sont uniquement ceux qui vont à l’encontre de la doctrine à promouvoir. On peut même déterminer la ligne d’un journal, en creux, comme étant exactement l’adversaire des « révélations » soigneusement démolies. Immigration, culture de mort, restrictions sanitaires, pro ou anti Raoult selon le sens du vent gouvernemental, séparatisme catholique… Sans préjuger de la qualité de la « vérification », on constate déjà que statistiquement, les grand-prêtres de l’objectivité ont l’anathème sélectif.

Le contenu même est douteux, parce qu’il suit systématiquement un schéma : soit un appel à des données scientifiques « à la source » ou prétendant l’être, absolument incompréhensibles pour le commun des mortels, et qu’ils se chargent, grands princes, de décrypter, avec la bonne foi d’un assureur. Soit un procès d’intention, citant un passage et décidant de la pensée de son auteur, faisant preuve d’autant d’imagination morbide que Lovecraft.

Enfin, les tournures de phrases employées sont une insulte à l’intelligence et au sens critique qu’elles prétendent promouvoir. Un ton paternaliste, des généralisations à outrance, l’introduction de mots-clés issus du « Dictionnaire de la diabolisation », au choix : complotisme, appel à la haine, à l’intolérance religieuse… Ce qu’on appelle l’émancipation de la pensée, je suppose.

Le principe de mettre à disposition des éléments pour forger son jugement est sain, mais dès qu’on l’applique, on en perd l’objectivité. En sciences, on cherche à démontrer une intuition ou une conjecture, on ne met pas des équations au pif ! De même, le chevalier blanc du Web sauvage ne cherchera les éléments à charge qu’en fonction de ses convictions. Convictions qui seraient alors légitimées par une prétendue objectivité. Le tour est joué !

Le vrai problème des Décodeurs, c’est que « les gens manquent de sens critique »… Heureusement que je suis là pour les décoder… en toute objectivité !

Ce contenu pourrait vous intéresser

ChroniquesPhilosophie

Nietzsche : Généalogie historique ou continuités illusoires ?

IDÉES | Philosophie nietzschéenne 4 | L’une des thèses principales du philosophe allemand prétend établir des filiations historiques et morales entre Rome, la Renaissance et Napoléon, la Judée, la Réforme et la Révolution française. Interprétation simplistes, ces continuités ne résistent pas à l’examen. Quatrième volet de notre présentation de la philosophie nietzschéenne.

+

Friederich Nietzsche
ChroniquesPhilosophie

L’antichristianisme de Nietzsche : haine, mystifications et confusion (2)

IDÉES | Philosophie nietzschéenne 3 | Dans un curieux retournement de ses aspirations de jeunesse, le philosophe Friedrich Nietzsche déclare la guerre au christianisme, l’accusant d’inviter à la fuite du monde réel, de promouvoir une compassion débilitante, de déviriliser les hommes. Accusations non étayées et particulièrement injustes qu’il faut démonter. Deuxième volet de notre présentation de la philosophie nietzschéenne.Faisant un mauvais procès au christianisme, Nietzsche l’accuse d’être une religion de failles, accusation démontée par la vie même du Christ, celle de saint Paul et celle que mènent les moines. Troisième volet de notre présentation de la philosophie nitzschéenne (article 1 et article 2 à retrouver sur notre site).

+

Friederich Nietzsche
ChroniquesSociétéPhilosophie

D’où vient l’autorité que l’on invoque aujourd’hui ?

C'est logique de François-Marie Portes | Réagissant à une série de violences graves caractéristiques de la société française contemporaine, Gabriel Attal tentait récemment, sous l’œil des caméras, de démontrer son autorité devant des jeunes promis à un séjour en internat. Un exercice qui n’a pas enté couronné de succès. La notion claire de ce qu’est l’autorité permet de comprendre pourquoi. 

+

autorité auctoritas
ChroniquesPhilosophie

L’antichristianisme de Nietzsche : haine, mystifications et confusion (1)

IDÉES | Philosophie nietzschéenne 2 | Dans un curieux retournement de ses aspirations de jeunesse, le philosophe Friedrich Nietzsche déclare la guerre au christianisme, l’accusant d’inviter à la fuite du monde réel, de promouvoir une compassion débilitante, de déviriliser les hommes. Accusations non étayées et particulièrement injustes qu’il faut démonter. Deuxième volet de notre présentation de la philosophie nietzschéenne.

+

Friederich Nietzsche
Chroniques

L’amour doit remplacer le culte de la Raison

Carte blanche de Judith Cabaud | Depuis le Dieu de l’Ancien Testament qui dicta sa loi humaine et divine à Moïse, les hommes ont trouvé le moyen d’interpréter ces commandements à leur guise. Par des procédés légalistes et juridiques, ils se sont emparés du contrôle de la vie de leurs semblables des mains du Créateur. Cependant, on découvre que tout n’est pas explicable par la raison. À l’heure actuelle, la plus grande qualité de l’Église catholique reste l’humilité et la charité.

+

maires pour le bien commun principes de politique raison
ChroniquesCulture

L’exposition : Revoir Van Eyck, La Vierge du Chancelier Rolin

La Vierge du Chancelier Rolin de Van Eyck, seul tableau du peintre à être conservé au Louvre, sort tout juste de restauration. Le musée lui consacre jusqu'en juin une exposition exceptionnelle, entouré de six autres œuvres de Van Eyck jamais présentées en France, et pour certaines prêtées pour la première fois. 

+

Revoir Van Eyck, La Vierge du Chancelier Rolin