« La Jarre de Sarepta » : des familles confiées à la Providence

Publié le 29 Avr 2024
la jarre de sarepta

À l’image de la veuve de Sarepta qui nourrit Élie en dépit de sa pauvreté, les membres de « La Jarre de Sarepta » aident les familles avec confiance. © Abraham van Dijck / CC BY-SA4.0,Octave444

Après le décès brutal d’un père de famille et pour aider sa veuve et ses enfants à faire face à de grosses difficultés financières, un groupe d’amis de la région parisienne fonde, il y a douze ans, l’association « La Jarre de Sarepta ». Depuis, celle-ci a pu venir en aide moralement, financièrement et spirituellement à une cinquantaine d’autres familles éprouvées. Après la région parisienne, une antenne vient de se monter à Lyon. Entretien avec Hubert Pillet, relais de l’association à Lyon. 

 

| « La Jarre de Sarepta » a été lancée en région parisienne. Aujourd’hui, vous êtes implantés à Lyon. Pourquoi vous être installés là-bas ?

La Jarre de Sarepta est une association nationale qui n’a pas de lieu d’accueil précis. Notre mission est d’aider les familles proches de nous qui vivent ou ont vécu un drame, comme un décès, une maladie, un divorce, par exemple, pour les soutenir jusqu’à ce qu’elles rebondissent. Si l’association a commencé en région parisienne, c’est parce que les fondateurs de l’association et la première famille soutenue y habitent. Mais nous souhaitons aider toutes les familles qui le demanderaient. C’est ainsi que « La Jarre de Sarepta » a essaimé à Lyon en accompagnant une famille installée là-bas. Un suivi a été possible grâce à une personne relais sur place et des membres de la région parisienne à distance. Il est important pour « La Jarre de Sarepta » que cet accompagnement des familles se fasse en binôme pour aider au discernement de la situation dans laquelle elles se trouvent et partager la charge mentale. De fil en aiguille, nous nous sommes rapprochés de l’église Saint-Georges à Lyon. Aujourd’hui, cinq familles lyonnaises sont suivies, et nous sommes deux bénévoles. Le retour d’expérience de « La Jarre de Sarepta » est qu’un essaimage réussi passe fondamentalement par un relais sur place et l’appui d’une paroisse.

| En quelle occasion « La Jarre de Sarepta » a-t-elle été créée ? 

jarre de Sarepta la jarre de sareptaL’association a été fondée en 2012 par un groupe d’amis de la paroisse de Bailly-Noisy-le-Roi (78). À la suite du décès d’un père de famille de la paroisse, sa famille s’est retrouvée en grande difficulté financière, ne pouvant pas faire face à l’éducation des enfants. Ces amis ont créé une association pour la soutenir dans cette épreuve, en ayant l’intuition que…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Aymeric Rabany 

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureDoctrine socialeLettre Reconstruire

La Bibliothèque politique et sociale | Aristote : éthique et politique

Reconstruire n°36 | Reconstruire propose une nouvelle rubrique intitulée « La Bibliothèque politique et sociale », pour remplacer les recensions de livre, avec comme premiers titres : l’Éthique à Nicomaque et Les Politiques d'Aristote dans l'édition de Garnier Flammarion. Il existe plusieurs traductions de ces deux ouvrages actuellement sur le marché. Nous recommandons pour notre part la traduction de l’Éthique à Nicomaque de Richard Bodéüs et celle des Politiques par Pierre Pellegrin. Outre le texte d’Aristote, leur intérêt principal réside dans leur exposition de la pensée d’Aristote et de sa compréhension.

+

égalité mythe aristote
A la uneChroniquesSociété

D’où vient l’autorité que l’on invoque aujourd’hui ?

C'est logique de François-marie Portes | Réagissant à une série de violences graves caractéristiques de la société française contemporaine, Gabriel Attal tentait récemment, sous l’œil des caméras, de démontrer son autorité devant des jeunes promis à un séjour en internat. Un exercice qui n’a pas enté couronné de succès. La notion claire de ce qu’est l’autorité permet de comprendre pourquoi. 

+

autorité auctoritas
Société

Les Maisons d’Alliance, des béguinages modernes

Initiative chrétienne | Au moment où le projet de loi sur la fin de vie promet de renvoyer les personnes âgées à leur poids financier sur la société, avec la possibilité de les euthanasier, des initiatives se développent pour leur permettre d’avancer sereinement vers la mort en restant autonomes aussi longtemps que possible, reliées aux autres et soutenues spirituellement. Entretien avec Frédéric Zack, directeur général de l’association « Maisons d'Alliance ».

+

maisons d'alliance
SociétéBioéthique

« La loi sur la fin de vie ne fait qu’aggraver le sentiment de culpabilité de certains handicapés. »

Entretien | La proposition de loi sur la fin de vie ayant été adoptée par les députés jeudi 16 mai, elle sera débattue au Sénat à partir du 26. Afin d'alerter sur les enjeux et conséquences de cette loi, l'Office Chrétien des personnes Handicapées (OCH) a publié lundi 13 mai, un communiqué intitulé « Fin de vie : Et les plus fragiles dans tout ça ? » et signé par une quinzaine d'associations et d'organismes du domaine de la santé engagés pour la vie des plus fragiles. Emmanuel Belluteau, président de l'OCH, nous éclaire sur les raisons de cette tribune et les enjeux de la proposition de loi.

+

old patient suffering from parkinson la jarre de sarepta