La juste place des grands-parents dans l’éducation

Publié le 24 Jan 2023
grands-parents

Qu’attendent les petits-enfants de leurs grands-parents ? Cette question mérite d’être posée car on peut en tirer des enseignements sur les rôles respectifs des générations dont la confusion engendre conflits et éloignement. L’éducation revient d’abord aux parents et ce que la génération du dessus a à donner est bien différent…   Rédaction d’un enfant d’une dizaine d’années dont le sujet est « les grands-mères ». « Les grands-mères sont des personnes qui n’ont pas d’enfants ; c’est pour cela qu’elles s’occupent des enfants des autres. Elles ont toujours le temps de lire des histoires et n’ont rien contre, quand on leur demande de lire plusieurs fois la même. Elles sont d’accord pour donner une part de gâteau plus grande et encore une nouvelle fois. Quand on se promène, elles ne disent jamais « avance plus vite ». Elles ne marchent pas sur les escargots et ramassent avec nous des fleurs ou de belles feuilles. Elles sont un peu grosses, mais pas trop, pour pouvoir attacher nos chaussures. Elles ont des lunettes et peuvent aussi enlever leurs dents. Elles ne sont pas aussi fragiles qu’elles le disent, même si elles meurent plus souvent que nous. Chacun devrait essayer d’avoir une grand-mère, surtout ceux qui n’ont pas la télévision. » Tirons donc les conclusions de cette brillante analyse ! Qu’attendent les petits-enfants de leur grand-mère ? de leurs grands-parents ? – D’abord d’être là. – De ne pas avoir d’autre ambition que de faire plaisir, de rendre heureux, de donner du temps et de la tendresse. – De respecter le rythme de chacun, les goûts de chacun, les capacités de chacun. – De ne pas faire « la morale », juste de sourire et de comprendre. Ce rôle privilégié des grands-parents s’explique par le fait qu’ils n’ont pas en charge premièrement l’éducation de leurs petits-enfants. Certes, il n’est pas question de désavouer les parents d’aucune manière car cela irait contre le principe de subsidiarité, règle d’or de la vie sociale, mais ils ont autre chose à donner. Une anecdote illustrera ces propos : une petite fille avait écrit une belle lettre de vœux à sa grand-mère. Celle-ci, croyant probablement bien faire, s’est empressée de renvoyer la lettre en question avec toutes les fautes d’orthographe et de grammaire soulignées en rouge et corrigées scrupuleusement. En soi, nous sommes bien tous convaincus que l’orthographe et la grammaire sont importantes et même très importantes. Néanmoins…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Marc et Maryvonne Pierre

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneChroniquesSociété

D’où vient l’autorité que l’on invoque aujourd’hui ?

C'est logique de François-marie Portes | Réagissant à une série de violences graves caractéristiques de la société française contemporaine, Gabriel Attal tentait récemment, sous l’œil des caméras, de démontrer son autorité devant des jeunes promis à un séjour en internat. Un exercice qui n’a pas enté couronné de succès. La notion claire de ce qu’est l’autorité permet de comprendre pourquoi. 

+

autorité auctoritas
A la uneSociété

Les Maisons d’Alliance, des béguinages modernes

Initiative chrétienne | Au moment où le projet de loi sur la fin de vie promet de renvoyer les personnes âgées à leur poids financier sur la société, avec la possibilité de les euthanasier, des initiatives se développent pour leur permettre d’avancer sereinement vers la mort en restant autonomes aussi longtemps que possible, reliées aux autres et soutenues spirituellement. Entretien avec Frédéric Zack, directeur général de l’association « Maisons d'Alliance ».

+

maisons d'alliance
SociétéBioéthique

« La loi sur la fin de vie ne fait qu’aggraver le sentiment de culpabilité de certains handicapés. »

Entretien | La proposition de loi sur la fin de vie ayant été adoptée par les députés jeudi 16 mai, elle sera débattue au Sénat à partir du 26. Afin d'alerter sur les enjeux et conséquences de cette loi, l'Office Chrétien des personnes Handicapées (OCH) a publié lundi 13 mai, un communiqué intitulé « Fin de vie : Et les plus fragiles dans tout ça ? » et signé par une quinzaine d'associations et d'organismes du domaine de la santé engagés pour la vie des plus fragiles. Emmanuel Belluteau, président de l'OCH, nous éclaire sur les raisons de cette tribune et les enjeux de la proposition de loi.

+

old patient suffering from parkinson fin de vie
SociétéBioéthique

L’IA générative : rivale ou alliée de l’homme ?

Entretien | Devant les progrès fulgurants de l’intelligence artificielle (IA), la question qui vient d’abord à l’esprit est celle de sa capacité à remplacer l’être humain. Mais au-delà des performances de plus en plus sidérantes des machines, la question reste celle de leur utilisation vertueuse et surtout de la puissance unique de l’intelligence humaine, seule ordonnée à la vérité. Analyse du Doyen de l’IPC, Emmanuel Brochier.

+

IA intelligence artificielle
SociétéLectures

Faire grandir les enfants avec Honoré, l’écureuil et Marceline, l’hirondelle

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse pour ce mois de mai, avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire, et autres activités. Avec les albums Honoré, l’écureuil qui refusait d’aider et Marceline, l’hirondelle qui voulait faire confiance, les enfants retiendront une belle leçon de vie à la lumière de l’Évangile. Paru dans le n°1807.

+

enfant lecture