La liberté de l’esprit

Publié le 19 Juil 2023
liberté

Vu de l’extérieur, les Goums semblent ouvrir les portes d’une liberté sans limite. Mais en fait, ils permettent d’atteindre la seule liberté qui soit, celle de faire le bien, de tendre vers le beau. Dans un goum, tout se fait dans le calme et la souplesse car ces Goumiers sont profondément libres. Et donc la charité est en eux.   Goût de la liberté : le raid a toujours été un grand exercice de liberté. Il consiste à « flotter » en silence sur ces océans qui s’élargissent jusqu’à l’infini, en suivant l’azimut. La boussole oblige mais elle ne contrarie jamais cette liberté. Au contraire, elle la développe en indiquant le bon chemin. Il faut la tenir fermement. Parce que le Goumier, vrai avec la nature, avec sa boussole et avec lui-même, est libre : « Si vous demeurez dans ma parole, vous serez vraiment mes disciples. Vous connaîtrez alors la vérité et la vérité vous fera libre. » (Jn 8, 32). Mais au juste, qu’est-ce que la liberté ? La possibilité de pouvoir faire n’importe quoi ? Ne connaître aucun assujettissement ? Échapper à toute contrainte, comme l’oiseau qui s’évade de la cage ? Refuser de choisir ? Mais avec le risque de laisser traîner sa liberté dans le doute et l’indétermination. Défendre une propriété privée : « Ta liberté s’arrête où commence la mienne ? »  NON ! Ce serait faire de la liberté un absolu, une fin. Et on retomberait dans les lacets de l’esclavage ! « Agissez en hommes libres, et non en hommes qui font de la liberté un voile sur leur malice, mais en serviteurs de Dieu. » (1 Pierre 2, 16). Au contraire, la liberté est un moyen donné à l’homme pour choisir intelligemment le bien, le bien durable. « La vraie liberté est dans l’homme un signe privilégié de l’image divine, car Dieu a voulu le laisser à son propre conseil pour qu’il puisse de lui-même chercher son Créateur et, en adhérant librement à lui, s’achever dans une bienheureuse plénitude » (Veritatis Splendor). Il n’y a pas de perfection pour la liberté qui ne passe d’abord par l’obéissance à la vérité : vérité de Dieu et de l’homme, vérité de sa vocation. Donc seule la liberté qui se soumet à la vérité conduit l’homme à son vrai bien. Jésus est clair à ce sujet : « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous fera libres » (Jn 8,…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Père Étienne Roze

Ce contenu pourrait vous intéresser

CultureEglise

Les mémoires du cardinal Consalvi

Carte Blanche d'Yves Chiron | Le cardinal Consalvi, secrétaire d'État du Saint-Siège à partir de 1806, a rédigé ses Mémoires. Celles-ci viennent d'être retraduites et rééditées par Bernard Ardura, le président du Conseil pontifical des Sciences historiques, aux éditions du Cerf, sous le titre Mémoires. Un diplomate dans la bourrasque.

+

Cardinal Consalvi
Culture

Figurer Jeanne d’Arc à Orléans

À l'occasion de la sortie de notre dernier hors-série Jeanne d'Arc, une jeune sainte pour notre temps (n°54-55), nous donnons la parole à Bénédicte Baranger, présidente du comité Jeanne d'Arc d'Orléans, et ancienne Jeanne 1975. Elle nous raconte le rôle de la Jeanne et l'importance de cette figuration pour le public et la jeune fille désignée. La Jeanne 2024 sera présentée le 12 février prochain.

+

jeanne d'arc
CultureSociété

Jeanne d’Arc et les jeux vidéos

À l'occasion de la sortie de notre dernier hors-série Jeanne d'Arc, une jeune sainte pour notre temps (n°54-55), voici une revue des divers jeux vidéos existants autour du personnage de Jeanne d'Arc. Dans la plupart de ces jeux, Jeanne est présentée plus comme chef de combat que comme sainte, et le contexte y est violent.

+

jeanne d'arc jeux vidéo