La liberté de l’esprit

Publié le 19 Juil 2023
liberté

Vu de l’extérieur, les Goums semblent ouvrir les portes d’une liberté sans limite. Mais en fait, ils permettent d’atteindre la seule liberté qui soit, celle de faire le bien, de tendre vers le beau. Dans un goum, tout se fait dans le calme et la souplesse car ces Goumiers sont profondément libres. Et donc la charité est en eux.   Goût de la liberté : le raid a toujours été un grand exercice de liberté. Il consiste à « flotter » en silence sur ces océans qui s’élargissent jusqu’à l’infini, en suivant l’azimut. La boussole oblige mais elle ne contrarie jamais cette liberté. Au contraire, elle la développe en indiquant le bon chemin. Il faut la tenir fermement. Parce que le Goumier, vrai avec la nature, avec sa boussole et avec lui-même, est libre : « Si vous demeurez dans ma parole, vous serez vraiment mes disciples. Vous connaîtrez alors la vérité et la vérité vous fera libre. » (Jn 8, 32). Mais au juste, qu’est-ce que la liberté ? La possibilité de pouvoir faire n’importe quoi ? Ne connaître aucun assujettissement ? Échapper à toute contrainte, comme l’oiseau qui s’évade de la cage ? Refuser de choisir ? Mais avec le risque de laisser traîner sa liberté dans le doute et l’indétermination. Défendre une propriété privée : « Ta liberté s’arrête où commence la mienne ? »  NON ! Ce serait faire de la liberté un absolu, une fin. Et on retomberait dans les lacets de l’esclavage ! « Agissez en hommes libres, et non en hommes qui font de la liberté un voile sur leur malice, mais en serviteurs de Dieu. » (1 Pierre 2, 16). Au contraire, la liberté est un moyen donné à l’homme pour choisir intelligemment le bien, le bien durable. « La vraie liberté est dans l’homme un signe privilégié de l’image divine, car Dieu a voulu le laisser à son propre conseil pour qu’il puisse de lui-même chercher son Créateur et, en adhérant librement à lui, s’achever dans une bienheureuse plénitude » (Veritatis Splendor). Il n’y a pas de perfection pour la liberté qui ne passe d’abord par l’obéissance à la vérité : vérité de Dieu et de l’homme, vérité de sa vocation. Donc seule la liberté qui se soumet à la vérité conduit l’homme à son vrai bien. Jésus est clair à ce sujet : « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous fera libres » (Jn 8,…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Père Étienne Roze

Ce contenu pourrait vous intéresser

CultureLectures

Une réédition du Triomphe pour le Prince Éric

Recension jeunesse | Les Éditions du Triomphe ont réédité les deux premiers tomes du Prince Éric cette année avec les illustrations originales. Retrouvez dans cette page culture une sélection de livres jeunesse pour l'été. Paru dans le n° 1812.

+

prince éric
CultureLettre Reconstruire

Le De Regno de saint Thomas d’Aquin

La Bibliothèque politique et sociale | Lettre Reconstruire n° 38 (juillet 2024) | L’un des ouvrages politiques de saint Thomas d’Aquin parmi les plus diffusés fut assurément le De Regno. Malgré quelques difficultés, ce traité expose des principes politiques, et, à ce titre, il reste toujours pertinent de le lire.

+

principes de politique Thomas de Reno
Culture

Le Dernier Homme : un homme nouveau

Carte Blanche de Judith Cabaud | Les livres de l’histoire contemporaine depuis l’époque de la Réforme, sont constellés d’écrits d’esprits forts qui souhaitent, par la raison humaine, un avenir sans Dieu. Des Encyclopédistes au Zarathoustra de Nietzsche, on a donc prophétisé, avec force détails, le nihilisme dans lequel nous baignons aujourd’hui et les comportements humains. Les chrétiens, qui sont les derniers hommes à suivre les pas du Christ ressuscité, seront forcément des hommes nouveaux.

+

huxley orwell homme nouveau