Démographie européenne : La population italienne est-elle en voie d’extinction ? (2/4)

Publié le 04 Mai 2023
La population italienne est-elle en voie d’extinction ? 

Pour provocatrice qu’elle soit, la question est pour l’Italie et par extension pour l’Europe entière d’une importance cruciale. Où il est question, au fond, de survie de civilisation.   Les chiffres sont effarants, le compte à rebours s’affole et le renversement de tendance démographique devient un objectif chaque jour plus difficile à atteindre. Si rien n’est fait, selon un rapport publié en 2017 par la Cour des comptes et Bankitalia, en 2060 l’Italie aura perdu 9 millions d’habitants. En 2044, elle sera déficitaire de 8 millions d’Italiens de moins de 54 ans, et comptera en plus 6 millions d’Italiens au-dessus de 65 ans.  

En Italie, on parle d’hiver ou de piège démographique.

Pour en évaluer les enjeux et le caractère d’extrême urgence, rien de mieux que se plonger dans les chiffres et la prospective. Les chiffres de l’Istat (l’Insee italienne) sont tombés le 7 avril dernier : l’Italie compte 58,851 millions habitants. On recense, pour l’année 2022, 713 000 décès pour seulement 393 000 naissances, soit un solde naturel de la population de moins 320 000 personnes. La pyramide des âges s’inverse inexorablement, le nombre de centenaires, 22 000, a triplé en vingt ans. Enfin, l’indice conjoncturel de fécondité (ICF) est pour 2022 de 1,24 enfants par femme. Chaque année, un triste record minimal est battu… À titre de comparaison, en 1964, on comptait plus d’un million de naissances, pour un solde naturel positif de 526 070 personnes. Toujours selon l’Istat, en 2022 le nombre de nouveau-nés est descendu pour la première fois depuis l’unité de l’Italie (1861) en dessous du seuil de 400 000. Ainsi, depuis 2008, dernière année d’augmentation des naissances, la baisse est d’environ 184 000 naissances, dont 27 000 depuis 2019. Les habitants italiens se répartissent ainsi : la population jeune ne représente que 12,32 %, soit 7 260 000 habitants, la population active est de 37 394 000 (63,43 %) et la population âgée représente 24,26 % (14 300 000). Selon les projections, on évalue pour 2032 la population en âge de travailler à moins de 60 % de la population totale tandis que la population âgée représentera plus du double de la population jeune dès 2024. Enfin, en 2050, la population âgée équivaudra à 37,09 % de la population totale de l’Italie. C’est évidemment tout le système économique mais aussi social (les retraites notamment) qui se retrouve mis en grand danger.   Comment l’Italie du…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Marie d’Armagnac 

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneSociétéBioéthique

« La loi sur la fin de vie ne fait qu’aggraver le sentiment de culpabilité de certains handicapés. »

Entretien | La proposition de loi sur la fin de vie ayant été adoptée par les députés jeudi 16 mai, elle sera débattue au Sénat à partir du 26. Afin d'alerter sur les enjeux et conséquences de cette loi, l'Office Chrétien des personnes Handicapées (OCH) a publié lundi 13 mai, un communiqué intitulé « Fin de vie : Et les plus fragiles dans tout ça ? » et signé par une quinzaine d'associations et d'organismes du domaine de la santé engagés pour la vie des plus fragiles. Emmanuel Belluteau, président de l'OCH, nous éclaire sur les raisons de cette tribune et les enjeux de la proposition de loi.

+

old patient suffering from parkinson fin de vie
SociétéBioéthique

L’IA générative : rivale ou alliée de l’homme ?

Entretien | Devant les progrès fulgurants de l’intelligence artificielle (IA), la question qui vient d’abord à l’esprit est celle de sa capacité à remplacer l’être humain. Mais au-delà des performances de plus en plus sidérantes des machines, la question reste celle de leur utilisation vertueuse et surtout de la puissance unique de l’intelligence humaine, seule ordonnée à la vérité. Analyse du Doyen de l’IPC, Emmanuel Brochier.

+

IA intelligence artificielle
SociétéLectures

Faire grandir les enfants avec Honoré, l’écureuil et Marceline, l’hirondelle

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse pour ce mois de mai, avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire, et autres activités. Avec les albums Honoré, l’écureuil qui refusait d’aider et Marceline, l’hirondelle qui voulait faire confiance, les enfants retiendront une belle leçon de vie à la lumière de l’Évangile. Paru dans le n°1807.

+

enfant lecture
SociétéBioéthiqueDoctrine sociale

La dimension « politique » de la défense de la loi naturelle

L’avalanche de lois « sociétales » en France depuis plus d’un demi-siècle, toutes étant des atteintes directes à la loi naturelle, a provoqué dans une partie du monde catholique une délégitimation diffuse ou expresse des institutions politiques les ayant édictées, cela au sein du déferlement individualiste de l’après-68 et de cette sorte d’explosion en plein vol de l’Église en état de Concile. Le « mariage » homosexuel et la constitutionnalisation de l’avortement ont porté chez ces mêmes catholiques le climat à l’incandescence. D’où la question : que faire ?

+

loi naturelle