Le délégué général : un nouvel office diocésain 

Publié le 08 Jan 2024
délégué général

Mgr Percerou, évêque de Nantes, a créé un nouvel office mais sans cadre précis.

Dans un mouvement qui concerne un certain nombre de diocèses, les évêques français ont depuis un an nommé des « délégués généraux » laïcs. Les pouvoirs de ces nouveaux membres des équipes épiscopales, généralement des femmes, s’appuient sur une ecclésiologie synodale qui semble en contradiction avec la sacramentalité de l’épiscopat défendue à Vatican II et par certains canonistes. L’Abbé Thierry Blot est Docteur in utroque jure (en droit canonique et droit civil).

  Le 1er septembre 2022, Mgr Laurent Percerou, évêque de Nantes, instituait le nouvel office de délégué général (1) dans son diocèse qu’il présentait comme une mission effectuée « aux côtés des vicaires généraux », sans être sous leur autorité, ; afin de prêter « son concours à l’évêque dans le gouvernement du diocèse ». Françoise Coquereau, une laïque, en est la première titulaire pour une période de cinq ans, renouvelable. L’évêque explique que cette mesure est née d’une « intuition » qu’il a eue après son installation sur le siège nantais, en septembre 2020 : il avait constaté « que l’équipe épiscopale avait besoin d’être étoffée » mais « qu’il nous fallait disposer d’un acteur pastoral “autrement situé” qu’un prêtre diocésain ».  

Le délégué général, un acteur nouveau

L’office est confié à Mme Coquereau « au titre de son baptême et de sa confirmation ». Mgr Percerou précise qu’« il ne s’agit pas d’un troisième vicaire général ou d’un laïc qui en tiendrait lieu et qui viendrait simplement alléger la charge des deux autres, mais d’un acteur nouveau, capable d’apporter son charisme propre à l’équipe épiscopale afin de l’aider à engager les conversions nécessaires au vu des défis qui se présentent à l’Église ». Mariée et mère de quatre enfants adultes, la nouvelle déléguée générale est aussi diplômée en pastorale catéchétique à l’Institut catholique de Paris. Après avoir été en mission dans le diocèse depuis plus de vingt ans, elle assume désormais sa charge comme salariée à plein temps. Elle se réjouit de cette initiative et y voit le signe d’« une Église qui ose avancer ». Après une première année d’expérience, elle reconnaît l’absence de cadre canonique de cette nouvelle fonction, admettant qu’il faut « accepter d’avancer un peu à vue ». Une difficulté qu’Odile Grebille, à Grenoble, occupant le même poste depuis quelques mois, soulève également. Elle est confrontée à de nombreuses réticences dans l’exercice de ses fonctions car – et elle le reconnaît explicitement –, cette fonction…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Abbé Thierry Blot 

Ce contenu pourrait vous intéresser

Eglise

Le diocèse de Bayonne sous surveillance

Le 27 mai dernier, monseigneur Marc Aillet, évêque du diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron, annonçait dans un communiqué officiel une nouvelle « visite fraternelle » de Mgr Antoine Hérouard, archevêque de Dijon, pour rencontrer l’évêque mais aussi ses collaborateurs clercs et laïcs ainsi que ceux qui exercent des responsabilités diocésaines. Lorsque le Vatican reçoit un certain nombre de plaintes, il peut en effet demander une visite « extraordinaire », « fraternelle » ou bien « apostolique » dans un diocèse. 

+

bayonne
EgliseMagistère

Credo : Un antidote à la confusion doctrinale

Initiatives chrétiennes | Lors d’un récent séjour en France, Mgr Athanasius Schneider, évêque auxiliaire d’Astana au Kazakhstan, est venu présenter l’édition français de son dernier livre, Credo. Compendium de la Foi catholique [1]. Lors de son passage dans les locaux de L’Homme Nouveau, il a expliqué les raisons cruciales de cette publication.

+

credo
EglisePatrimoine

Saint-Saturnin de Merville, une restauration exemplaire

Initiatives chrétiennes | C'est grâce à une association dynamique qu'une église de la région de Toulouse est en train d'achever sa remise en état, avec la restauration d'une grande peinture. Un modèle à suivre, avec des fonds provenant des adhérents mais aussi de généreux dona-teurs, une vraie vie paroissiale, un patrimoine mis en valeur, une communication efficace et des acteurs locaux dévoués. Entretien avec Laurent Toffanello, trésorier-adjoint de l’association « les Amis de Saint-Saturnin » et responsable du suivi de la restauration.

+

saint-saturnin
EgliseLiturgie

Le Grand Sacre d’Angers fête les 10 ans de son renouveau !

Avec une tradition remontant à près de huit siècles, le Grand Sacre rassemblait chaque année des dizaines de milliers de croyants. Des fidèles, des clercs et des personnalités politiques défilaient en procession dans les rues d'Angers pour vénérer le Très Saint Sacrement. Cette ancienne tradition avait été abandonnée après le concile Vatican II, mais en 2013, la Fraternité Saint Pie X l'a relancée.

+

adoration saint sacrement mission grand sacre
EgliseLiturgie

Le temps du Sacré Cœur

L'esprit de la liturgie | Dévotion ancienne, célébrée par saint Jean Eudes, confirmée par les apparitions de sainte Marguerite-Marie, développée et soutenue par les papes, le culte du Sacré Cœur fut finalement officialisé par une fête, célébrée après la fin du Temps pascal.

+

sacré cœur