Le fond de partage « Éducation et dialogue » : la finance au service de l’éducation

Publié le 08 Oct 2021
Le fond de partage « Éducation et dialogue » : la finance au service de l’éducation L'Homme Nouveau

Donner du sens à son investissement ? C’est ce que s’attelle à proposer la banque privée Cholet Dupont en lançant le Fonds de partage « Éducation et Dialogue ». En s’alliant avec la Fondation Don Bosco, dont elle partage les valeurs chrétiennes, elle permet à de nombreux acteurs d’avoir un impact social positif.

Xavier Verchere 0

« Nous voyons que les acteurs privés prennent conscience de leur utilité sociale et veulent faire de l’impact social au-delà des résultats purement financiers », affirme le père Xavier de Verchère, trésorier de la Fondation Don Bosco, au micro de RCF. Avoir un impact social, c’est en effet l’objectif que s’est fixé la banque privée Cholet Dupont, une des plus vieilles sociétés financières de Paris, en lançant le fond de partage « Éducation et dialogue », en partenariat avec la Fondation Don Bosco.

A l’inverse d’un don, quand un investisseur place des capitaux dans un fonds de partage, il ne se dépossède pas de son capital. Il choisit plutôt de donner une partie des gains de la gestion de son épargne à une cause qu’il soutient.

Les investisseurs peuvent ainsi choisir de reverser tout ou partie de la plus-value de leur dividende, bénéficiant alors d’une réduction d’impôt. De son côté, la banque choisit de reverser la moitié des frais de gestion du fond directement à la fondation.

fondation don bosco

Déjà 6 millions d’euros récoltés

Preuve de son succès, le Fonds « Éducation et Dialogue » de partage a déjà récoltés plus de 6 millions d’euros d’investissement, et vise les 10 millions d’ici la fin de l’année. La Fondation Don Bosco Éducation dispose alors de revenus réguliers destinés à soutenir ses projets éducatifs, principalement en France, mais aussi dans plus de 130 pays.

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneSociétéBioéthique

« La loi sur la fin de vie ne fait qu’aggraver le sentiment de culpabilité de certains handicapés. »

Entretien | La proposition de loi sur la fin de vie ayant été adoptée par les députés jeudi 16 mai, elle sera débattue au Sénat à partir du 26. Afin d'alerter sur les enjeux et conséquences de cette loi, l'Office Chrétien des personnes Handicapées (OCH) a publié lundi 13 mai, un communiqué intitulé « Fin de vie : Et les plus fragiles dans tout ça ? » et signé par une quinzaine d'associations et d'organismes du domaine de la santé engagés pour la vie des plus fragiles. Emmanuel Belluteau, président de l'OCH, nous éclaire sur les raisons de cette tribune et les enjeux de la proposition de loi.

+

old patient suffering from parkinson
SociétéBioéthique

L’IA générative : rivale ou alliée de l’homme ?

Entretien | Devant les progrès fulgurants de l’intelligence artificielle (IA), la question qui vient d’abord à l’esprit est celle de sa capacité à remplacer l’être humain. Mais au-delà des performances de plus en plus sidérantes des machines, la question reste celle de leur utilisation vertueuse et surtout de la puissance unique de l’intelligence humaine, seule ordonnée à la vérité. Analyse du Doyen de l’IPC, Emmanuel Brochier.

+

IA intelligence artificielle
SociétéLectures

Faire grandir les enfants avec Honoré, l’écureuil et Marceline, l’hirondelle

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse pour ce mois de mai, avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire, et autres activités. Avec les albums Honoré, l’écureuil qui refusait d’aider et Marceline, l’hirondelle qui voulait faire confiance, les enfants retiendront une belle leçon de vie à la lumière de l’Évangile. Paru dans le n°1807.

+

enfant lecture
SociétéBioéthiqueDoctrine sociale

La dimension « politique » de la défense de la loi naturelle

L’avalanche de lois « sociétales » en France depuis plus d’un demi-siècle, toutes étant des atteintes directes à la loi naturelle, a provoqué dans une partie du monde catholique une délégitimation diffuse ou expresse des institutions politiques les ayant édictées, cela au sein du déferlement individualiste de l’après-68 et de cette sorte d’explosion en plein vol de l’Église en état de Concile. Le « mariage » homosexuel et la constitutionnalisation de l’avortement ont porté chez ces mêmes catholiques le climat à l’incandescence. D’où la question : que faire ?

+

loi naturelle