Le patriarche maronite libanais en France : résorber la crise politique

Publié le 07 Juin 2023
liban

Crédit : SOS Chrétiens d'Orient

Le patriarche maronite libanais Béchara Raï a rencontré mardi 30 mai, à Paris, le président de la République Emmanuel Macron, pour résoudre la situation politique libanaise Entretien avec Arthur Lanternier, chef de mission au Liban pour SOS Chrétiens d’Orient depuis trois ans et demi.    Mardi 30 mai, le patriarche maronite Béchara Raï s’est entretenu avec Emmanuel Macron. Que signifie cette rencontre pour les Libanais? Cette rencontre est importante pour le camp chrétien. Le mandat du président de la République précédent, Michel Aoun, ayant expiré le 31 octobre 2022, Mgr Raï a annoncé que les différents partis chrétiens s’étaient mis d’accord sur le nom d’un candidat, sans préciser lequel. Il semblerait que deux noms circulent, ceux de Jihad Azour et Sleiman Frangié. Le premier a surtout le soutien du parti de l’ancien président, le Courant patriotique libre, malgré quelques divisions qui subsistent au sein de ce camp. Le patriarche souhaitait avant tout convaincre la France de ne pas soutenir Sleiman Frangié (parti de la Brigade Marada) répondant aux intérêts du tandem chiite et pro-syrien. Il a beau être maronite, il ne fait pas l’unanimité au sein du camp chrétien. Pour la France, cependant, Sleiman Frangié est le seul candidat tangible. Emmanuel Macron veut surtout pouvoir mettre en place des réformes qui ne peuvent être faites sans président. Le rôle politique du patriarche maronite est-il réel ou simplement symbolique? Au Liban, religion et politique restent liées. Tout représentant communautaire a un rôle et une parole politiques. L’influence du patriarcat n’est pas énorme non plus. Cependant au cours de l’histoire libanaise, ses prises de position sont prises en considération. Aller en France et vouloir accélérer la procédure politique est un geste fort de sa part. La situation actuelle s’enlise. Cela fait plus de onze fois que les députés libanais se retrouvent au Parlement pour un piètre résultat, et depuis sept mois la situation n’a pas bougé. Les partis politiques pensent plus à leurs intérêts propres et à ceux de leur communauté qu’à l’intérêt de la nation. Quelles sont les attentes vis-à-vis de la France ? Emmanuel Macron a toujours montré son soutien au Liban. Il s’est rendu sur place dans les jours qui ont suivi l’explosion tragique du port de Beyrouth du 4 août 2020. Cette visite a redonné de l’espoir aux Libanais. La France a beaucoup aidé par des subventions, de l’aide humanitaire, notamment pour les écoles chrétiennes.…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Propos recueillis par Domitille de Brü

Ce contenu pourrait vous intéresser

EgliseChrétiens dans le monde

Construire son église, le projet audacieux d’une paroisse gabonaise

Initiatives chrétiennes | Le village de Bissobilam, au Gabon, se lance dans la construction d’une église. Portée par les jeunes paroissiens et soutenue par les prêtres du Christ Roi (ICRSP), l’initiative souligne les liens privilégiés du pays avec l’Institut, qui dessert depuis vingt ans une grande paroisse à Libreville et s’est vu confier cette région par l’archevêque il y a une dizaine d’années. Retour sur un défi enthousiasmant. Entretien avec le chanoine Bertrand Bergerot, curé de la paroisse Notre-Dame de Lourdes à Libreville. 

+

gabon église
International

L’Iran : un preneur d’otages non déclaré

Le jeudi 13 juin, le Français Louis Arnaud était libéré des prisons iraniennes et rentrait en France. Son nom ne dit pas grand-chose au public. Touriste de passage en terre perse, il était pourtant détenu depuis deux ans par le régime iranien, arrêté avec des compagnons de voyage européens sous le prétexte qu’ils auraient participé à des manifestations de l’opposition locale.

+

iran otage
International

L’Afrique du Sud entre passion et raison

Les élections générales en Afrique du Sud avaient lieu fin mai. L'African National Congress, parti historique de Nelson Mandela et au pouvoir depuis 1994, reste premier, mais avec seulement 40 % des voix. Le deuxième parti est dirigé par un Blanc, et le troisième par Jacob Zuma, ancien président du pays.

+

Afrique du Sud
EgliseChrétiens dans le monde

Le problème fondamental de l’Église en Chine : la liberté 

Le 21 mai dernier s’est tenue à Rome une conférence internationale intitulée « 100 ans après le Concile pour la Chine : entre l’histoire et le présent », organisée par l’Université pontificale urbanienne en collaboration avec l’agence de presse Fides et la Commission pastorale pour la Chine. Cette grande conférence a réuni, pour la première fois au Vatican, des autorités de l’Église et des représentants officiels de la République populaire de Chine.

+

concile chine
International

Le nouveau pacte européen sur la migration et l’asile

Décryptage | Le 10 avril, le Parlement européen adoptait un nouveau règlement pour gérer l’immigration : « le Pacte sur la migration et l’asile » dans l’Union européenne. Le 14 mai, les chefs d’État de l’Union le validaient en grande pompe. Sans être complètement mauvais, on peut douter que le pacte suffise à gérer la pression démographique exercée sur l’Union européenne. Simplement parce qu’il ne comble pas, ou mal, les failles du dispositif législatif en vigueur. Néanmoins, la vraie nouveauté est l’installation d’un système de filtrage aux frontières extérieures de l’Europe, y compris dans les aéroports.

+

Hongrie migration