Le trésor des Randols : la sagesse en héritage 

Publié le 31 Déc 2023
Randol trésor

© CC BY-SA 3.0, Olivier de M.

L’abbaye de Randol a publié un fort volume sous le titre Le Trésor des Randols. Le lecteur s’attend à découvrir le trésor des moines et il découvre, étonné, la vie d’un village à travers la mémoire d’une habitante. Une sagesse, un message qui fut transmis de mère en fille… puis aux moines de l’abbaye Notre-Dame. Entretien avec un moine de Randol.

 

Le titre du livre intrigue. De quoi s’agit-il exactement ?

Comment expliquer ce qui est fait des choses de tous les jours, de tous les temps ? Le « Trésor des Randols », c’est un patrimoine oral enrichi par plusieurs générations, qui touche à tous les aspects de la vie du corps et de l’âme. Ou encore une somme sur ce que représente une chrétienté, dans un village, comme il y en avait tant en France jusqu’avant la Seconde Guerre mondiale. En soi rien d’extraordinaire, sinon que ce patrimoine a été tiré de l’oubli, alors que bien souvent cette sagesse ancestrale n’a pas été transmise. Que ce Trésor ait été sauvegardé a quelque chose de providentiel.  

Qui était Marguerite Guittard ?

C’était la dernière mémoire vivante de ce village. Celle qui avait reçu la tradition que l’on se transmettait de génération en génération. Depuis on ne sait combien de temps. Pour l’essentiel depuis le début du XIXe siècle, avec un fond de sagesse et de savoirs beaucoup plus ancien. Sa grand-mère, Marie, était née en 1843, et elle-même avait appris de sa grand-mère ! et ainsi de suite. Ce trésor a toujours été confié à une fille, parce que c’est plus disponible, et la femme reste au village. C’est ainsi que madame Guittard, née en 1907, a commencé à apprendre le trésor de sa grand-mère Marie, dès l’âge de 9 ans.  

Comment s’est effectué le passage de témoin entre madame Guittard et les moines de l’abbaye ? Il semble que les habitants étaient conscients qu’il faudrait un jour savoir donner leur trésor pour sauver le village.

En effet, madame Guittard avait à transmettre ce trésor, pour que Randol continue. Comme si les deux allaient ensemble, le village et le « trésor ». Et c’est ce qui s’est passé. Mais lorsque les…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Philippe Maxence

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureLectures

4 livres d’histoire pour son mois de juin

Recension adulte | Dans notre page culture, nous vous parlons de Pie VII, le pape qui défia Napoléon par Xavier Maréchaux, Jean-Marie Perrot, 12 décembre 1943, un crime communiste d'Yves Mervin, une Nouvelle histoire du Japon de Pierre-François Souyri et enfin une BD sur la bataille de Verdun. Paru dans le n°1808.

+

livre histoire
CultureLectures

Cap sur le Cœur de Jésus : Un joli conte pour se préparer à la Première Communion

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire. Les Petits Allongés de Berck est un joli roman d'Isabelle Davy sur le monde des enfants tuberculeux. Cap sur le Cœur de Jésus permet aux enfants de se préparer à la première communion en neuf chapitres. Le Pardon du Morbihan relate l'histoire d'Élisabeth, engagée comme intendante au manoir de Kervrech en 1915. Paru dans le n°1808.

+

roman jeunesse première communion
CultureLectures

Côté édition : Pénombres, Glanes et approches théologiques

Côté éditions | Malgré une carrière tôt brisée par la mort, Joseph Malègue est l’auteur de ce que certains considèrent comme le plus grand roman du XXe siècle mais d’un seul autre roman. Les éditions de L’Homme Nouveau rééditent un ensemble de quatre textes, parus en 1939 sous le titre Pénombres, dans lesquels l’écrivain manifeste son souci du salut.

+

Piemonte 337 scaled e1715867758849 pénombres
CultureLecturesThéologie

« La Croix de Jésus » de Louis Chardon, une leçon de tendresse divine

Culture | Le dominicain Louis Chardon, théologien et prédicateur du XVIIe siècle aujourd’hui bien oublié, est l’auteur de La Croix de Jésus dont Les Belles Lettres proposent ces temps-ci une réédition, avec une introduction de l’écrivain et philosophe Romain Debluë. Celui-ci éclaire pour nous le mariage de la théologie et de la mystique, de la souffrance et de l’amour chanté par le religieux. Entretien.

+

croix de jésus création