L’Église face au capitalisme

Publié le 04 Déc 2023
capitalisme
Lettre n°30 de Reconstruire (novembre 2023) — Extrait de El Orden natural de Carlos Sacheri
Nous continuons la publication de El Orden natural du philosophe catholique argentin, Carlos Sacheri. Ce livre publié en 1975 est une introduction à la doctrine sociale de l’Église, à travers des chapitres courts et synthétiques. L’auteur aborde ici le regard de l’Église sur le capitalisme.

  L’une des grandes questions qui préoccupent l’humanité aujourd’hui est le système appelé « capitalisme » ou économie capitaliste. Face à tant d’injustices, notamment sur le plan économique, se pose la question de la légitimité du capitalisme et, par conséquent, celle de savoir si la solution à ces désordres réside dans la modification ou même dans la destruction du système socio-économique capitaliste actuel. La gravité de ces questions exige un examen attentif du problème à la lumière des principaux documents du Magistère de l’Église.  

Distinctions antérieures

Dans un domaine aussi controversé, la confusion et les malentendus sur les concepts de base sont fréquents. C’est le cas en ce qui concerne le capitalisme. Tout d’abord, il convient de rappeler qu’au sens strict, le terme « capital » n’est pas simplement synonyme d’argent. La science économique définit le capital comme « un bien destiné à la production d’autres biens économiques ». Ainsi, par exemple, le « capital » est l’ensemble des machines utilisées dans l’industrie pour la production de divers biens (textiles, automobiles, meubles, etc.). Le « bien d’équipement » s’oppose au « bien de consommation », c’est-à-dire aux biens directement destinés à satisfaire les besoins primaires de l’homme. L’argent, dans ce contexte, n’est « capital » que dans la mesure où il implique la possibilité d’acquérir des biens d’équipement. Mais le plus grand malentendu réside dans le concept même de capitalisme. Dans son sens courant, le capitalisme désigne l’économie actuelle ; de nombreux abus dans la vie quotidienne sont imputés au capitalisme et, par conséquent, certains en concluent que le capitalisme est en soi un système injuste, oppressif et inhumain. Il y a là une part de vérité, mais aussi une profonde confusion, car on ignore que…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

La Rédaction de Reconstruire

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneSociété

La destruction progressive de l’instruction en famille (IEF)

La récente annonce d'une nouvelle requête devant la Cour européenne des droits de l'homme, mettant en cause le refus injustifié de l'Éducation nationale d'autoriser l'instruction en famille pour une fillette de 3 ans, met en exergue les enjeux politiques et économiques de l'IEF, surtout à l'approche des élections législatives. 

+

write 8487618 1280 toussaint
A la uneEgliseSociété

Les catholiques et le sport (1/3) | Un dominicain très moderne : le père Didon et les Jeux olympiques

Dossier « Les catholiques et le sport : des patronages aux Jeux olympiques » 1/3 | Entretien | Au moment où vont s’ouvrir les Jeux olympiques de 2024 à Paris, l’historien Yvon Tranvouez publie un ouvrage sur le père Henri Didon, inspirateur de la devise des Jeux et proche du baron de Coubertin. La vie du dominicain est passionnante à plus d’un titre, reflétant les tensions du catholicisme français à son époque et la pénétration de nombre de valeurs modernes dans un milieu antirépublicain.

+

jeux olympique Didon
SociétéSpiritualité

« Joëlettes chantantes » : des joies à partager au-delà du handicap

Entretien | Inspirée par les « routes chantantes » déjà expérimentées pour des personnes valides, une association nouvellement créée a décidé de faire profiter des personnes handicapées de ces séjours mêlant sport, spiritualité et activités musicales pour des jeunes. Une idée audacieuse dont les difficultés n’ont pas arrêté les réalisateurs, grâce entre autres à des véhicules adaptés, les joëlettes.

+

joëlette chantante