L’imitation de Jésus-Christ : de la vie religieuse

Publié le 23 Fév 2014
L'imitation de Jésus-Christ : de la vie religieuse L'Homme Nouveau

Suite de notre publication dominicale des chapitres de L’Imitation de Jésus-Christ. Extrait du Livre premier, le chapitre dix-sept aborde le sujet de la vie religieuse. La traduction est de l’abbé Félicité de Lammenais. 

Conserver la paix

Il faut que vous appreniez à vous briser en beaucoup de choses, si vous voulez conserver la paix et la concorde avec les autres.? Ce n’est pas peu de chose de vivre dans un monastère ou dans une congrégation, de n’y être jamais une occasion de plainte et d’y persévérer fidèlement jusqu’à la mort. ?Heureux celui qui, après une vie sainte, y a heureusement consommé sa course ! ?Si vous voulez être affermi et croître dans la vertu, regardez-vous comme exilé et comme étranger sur la terre. ?Il faut, pour l’amour de Jésus-Christ, devenir insensé selon le monde, si vous voulez vivre en religieux.

Changement de mœurs et mortification

L’habit et la tonsure servent peu; c’est le changement de mœurs et la mortification entière des passions qui font le vrai religieux.? Celui qui cherche autre chose que Dieu seul et le salut de son âme ne trouvera que tribulation et douleur.? Celui-là ne saurait non plus demeurer longtemps en paix qui ne s’efforce point d’être le dernier de tous et soumis à tous.

Servir

Vous êtes venus pour servir et non pour dominer; sachez que vous êtes appelés pour souffrir et pour travailler, et non pour discourir dans une vaine oisiveté. ?Ici donc les hommes sont éprouvés, comme l’or dans la fournaise.?Ici nul ne peut vivre s’il ne veut s’humilier de tout son cœur à la cause de Dieu.

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneEgliseLiturgie

Pour la liberté entière de la liturgie traditionnelle, en vue du redressement de l’Église

Jean-Pierre Maugendre, Directeur général de Renaissance catholique, propose une campagne internationale pour la liberté entière de la liturgie traditionnelle. Malgré la déchristianisation croissante de la société et la crise de l'Église, il rappelle que celle-ci peut renaître par le biais de la liturgie traditionnelle, dont la sûreté doctrinale et la transcendance ont sanctifié ceux qui nous ont précédés pendant des siècles, et contribuent encore à de nombreuses conversions. À condition de lui redonner une liberté pleine et entière, et non pas seulement une tolérance restrictive. 

+

liturgie traditionnelle
ChroniquesEgliseLiturgie

La Pause liturgique : Sanctus 5, Messe Magnæ Deus potentiæ (Mémoires des Saints)

Ce Sanctus du 4e mode a quelque chose de mystique et de majestueux, dans sa simplicité. Il alterne heureusement les formules neumatiques et les passages syllabiques, les progressions par degrés conjoints et les intervalles de tierce, de quarte ou même de quinte, les élans vers l’aigu et les détentes vers le grave. Ce Sanctus a la particularité de n’être représenté que par une seule source manuscrite, allemande, datée de la toute fin du XIIe siècle.

+

sanctus
A la uneEgliseLiturgie

Confirmation : La chrismation chez les Orientaux (3/3)

Dossier : « Quelle place faut-il donner à la confirmation ? » 3/3 | Le sacrement de confirmation est conféré d’une façon bien différente dans les rites orientaux où il est n’est pas séparé du baptême. La cérémonie, proche de ce qui se faisait en Occident aux premiers siècles, revêt donc une forme spécifique et est accompagnée de prières faisant abondamment référence au baptême du Christ.

+

chrismation confirmation