Loi naturelle, droit naturel, ou ordre naturel ?

Publié le 10 Sep 2023
Loi naturelle, droit naturel, ou ordre naturel ?

La notion de loi naturelle est déformée à notre époque par le naturalisme du XIXe siècle et limitée aux ordres physique et biologique.

Notions bien ignorées aujourd’hui, la loi naturelle et le droit naturel n’en sont pas moins absolument nécessaires à tous comme guides de la raison et de l’action. Trois publications récentes permettent de les expliciter comme principes généraux d’un fondement objectif aux actions humaines.   Dans une civilisation en déshérence, au sein de laquelle les repères anthropologiques les plus élémentaires s’effilochent jour après jour, conséquence logique du rejet de Dieu et de l’idée de nature, notre intérêt pour l’étude de cette dernière comme étalon de mesure des actions humaines est d’une grande actualité.  La nature comme référentiel n’est pourtant pas aussi aisée à définir, tant le naturalisme du XIXe siècle et les sciences modernes ont modifié la perception même des « lois de la nature », trop souvent limitées à un ordre physique ou biologique, sans appui sur la philosophie classique et la théologie. De même, il est probable que la philosophie de Kant ait exercé une influence sur notre compréhension de la loi naturelle, au même titre que bon nombre de chrétiens assimilent les droits naturels à une série de prérogatives individuelles. Quant à la distinction entre loi naturelle et droit naturel, elle semble totalement méconnue, comme si les deux expressions étaient parfaitement synonymes. 

« Lorsque Cicéron parlait de la droite raison qui doit guider l’action des hommes, il énonçait une idée assez proche de la conception chrétienne de la loi naturelle. »
Un fondement objectif

Plusieurs publications récentes portent fort à propos sur ces définitions, toutes rappelant que l’homme n’est pas maître de décider du bien et du mal, du juste et de l’injuste, mais qu’il existe, en dessous et à côté de la Révélation divine, un fondement objectif, la nature, créée par Dieu. La réédition récente par les Éditions de L’Homme Nouveau de trois textes de Jean Madiran, réunis sous le titre Du Bien commun (1), comprend le Court Précis de la loi naturelle selon la doctrine chrétienne, texte d’une grande clarté dont on ne peut que recommander la lecture. Selon l’auteur, « la loi naturelle est d’abord cette lumière de la raison placée en nous par Dieu lors de la Création. Par cette lumière naturelle, nous savons ce qu’il faut faire (le bien conforme à la nature qui nous a été donnée) et ce qu’il faut éviter (le mal, contraire à notre nature) » (2). Cette loi est dite naturelle dans la mesure où elle concerne la…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Joël Hautebert

Ce contenu pourrait vous intéresser

ChroniquesPhilosophie

Nietzsche : Généalogie historique ou continuités illusoires ?

IDÉES | Philosophie nietzschéenne 4 | L’une des thèses principales du philosophe allemand prétend établir des filiations historiques et morales entre Rome, la Renaissance et Napoléon, la Judée, la Réforme et la Révolution française. Interprétation simplistes, ces continuités ne résistent pas à l’examen. Quatrième volet de notre présentation de la philosophie nietzschéenne.

+

Friederich Nietzsche
ChroniquesPhilosophie

L’antichristianisme de Nietzsche : haine, mystifications et confusion (2)

IDÉES | Philosophie nietzschéenne 3 | Dans un curieux retournement de ses aspirations de jeunesse, le philosophe Friedrich Nietzsche déclare la guerre au christianisme, l’accusant d’inviter à la fuite du monde réel, de promouvoir une compassion débilitante, de déviriliser les hommes. Accusations non étayées et particulièrement injustes qu’il faut démonter. Deuxième volet de notre présentation de la philosophie nietzschéenne.Faisant un mauvais procès au christianisme, Nietzsche l’accuse d’être une religion de failles, accusation démontée par la vie même du Christ, celle de saint Paul et celle que mènent les moines. Troisième volet de notre présentation de la philosophie nitzschéenne (article 1 et article 2 à retrouver sur notre site).

+

Friederich Nietzsche
ChroniquesSociétéPhilosophie

D’où vient l’autorité que l’on invoque aujourd’hui ?

C'est logique de François-marie Portes | Réagissant à une série de violences graves caractéristiques de la société française contemporaine, Gabriel Attal tentait récemment, sous l’œil des caméras, de démontrer son autorité devant des jeunes promis à un séjour en internat. Un exercice qui n’a pas enté couronné de succès. La notion claire de ce qu’est l’autorité permet de comprendre pourquoi. 

+

autorité auctoritas
ChroniquesPhilosophie

L’antichristianisme de Nietzsche : haine, mystifications et confusion (1)

IDÉES | Philosophie nietzschéenne 2 | Dans un curieux retournement de ses aspirations de jeunesse, le philosophe Friedrich Nietzsche déclare la guerre au christianisme, l’accusant d’inviter à la fuite du monde réel, de promouvoir une compassion débilitante, de déviriliser les hommes. Accusations non étayées et particulièrement injustes qu’il faut démonter. Deuxième volet de notre présentation de la philosophie nietzschéenne.

+

Friederich Nietzsche
Chroniques

L’amour doit remplacer le culte de la Raison

Carte blanche de Judith Cabaud | Depuis le Dieu de l’Ancien Testament qui dicta sa loi humaine et divine à Moïse, les hommes ont trouvé le moyen d’interpréter ces commandements à leur guise. Par des procédés légalistes et juridiques, ils se sont emparés du contrôle de la vie de leurs semblables des mains du Créateur. Cependant, on découvre que tout n’est pas explicable par la raison. À l’heure actuelle, la plus grande qualité de l’Église catholique reste l’humilité et la charité.

+

maires pour le bien commun principes de politique raison
EgliseMagistèrePhilosophie

La loi naturelle, une herméneutique à contextualiser ?

L'Essentiel de Thibaud Collin | Le récent ouvrage de Mgr Livio Melina, Le discernement dans la vie conjugale, définit la loi morale comme une lumière sur le vrai bien, contre un paradigme, défendu par Karl Rahner et la cardinal Kasper, qui, sous couleur de pastorale et en tordant la notion de discernement, la présente comme inapplicable.

+

LOI NATURELLE Livio Melina