Lucs-sur-Boulogne : un pèlerinage pour les enfants martyrs

Publié le 07 Mar 2023
lucs-sur-boulogne

Les Lucs-sur-Boulogne sont la destination du pèlerinage annuel pour la béatification des 110 enfants martyrs de moins de 7 ans massacrés par les colonnes infernales le 28 février 1794. Le pèlerinage 2023 aura lieu en la fête de l’Annonciation. Entretien avec Romain Lamiot, organisateur du pèlerinage des Lucs-sur-Boulogne.

 

Le 25 mars prochain, vous organisez un pèlerinage aux Lucs-sur-Boulogne pour soutenir la cause de béatification de 110 enfants… quelle est leur histoire ?

En pleine Révolution française, les troupes républicaines sillonnent la Vendée. Douze colonnes incendiaires sont envoyées dans le bocage, par la Convention, à partir du mois de janvier 1794. Elles ont l’ordre de détruire les foyers insurrectionnels qui tiennent tête aux armées de la république ; ceci en exterminant les populations insurgées, femmes et enfants compris. Le 28 février, ces colonnes infernales traversent Les Lucs-sur-Boulogne, commune constituée à l’époque de deux paroisses : le Grand-Luc et le Petit-Luc.

La répression tourne au massacre : les habitants sont passés à la baïonnette et jetés dans des puits. Les révolutionnaires incendient également la chapelle du Petit-Luc dans laquelle de nombreux villageois sont enfermés. Le curé du Grand-Luc, l’abbé Charles Vincent Barbedette a dressé une liste précise des victimes de cet événement sanglant, avec leurs noms, âges et domicile. Au total, 564 personnes ont été tuées dont 110 enfants de moins de 7 ans.

Par notre pèlerinage, nous demandons la reconnaissance publique du martyre de ces innocents, victimes de la fureur révolutionnaire. Nous voulons accompagner la cause de béatification de ces petits enfants tués en haine de la foi. Les Lucs-sur-Boulogne c’est le Bethléem de la Vendée.

Quelle est l’origine de ce pèlerinage ?

Ce pèlerinage existe depuis une vingtaine d’années. Il est né sous l’impulsion de quelques laïcs et du Révérend Père Argouarc’h de la Sainte Croix de Riaumont, dans le seul but de pousser à la béatification des martyrs des Lucs. Il faut noter cependant qu’une cause de béatification ne peut être portée que par l’évêque du lieu. Celui-ci nous envoie tous les ans sa bénédiction et nous soutient par la prière.

Nous avons également l’assistance d’autres curés de Vendée, prêtres diocésains ou membres d’instituts religieux comme la Fraternité sacerdotale Saint-Pierre, qui viennent confesser pendant le pèlerinage.

Malheureusement, ce pèlerinage est encore trop confidentiel. Il y a certes de plus en plus de personnes qui y participent mais il mériterait que tous les catholiques de Vendée s’y joignent. Sur ce territoire irrigué par le sang des martyrs, « semence de chrétiens », nous souhaitons un engouement massif pour cette noble cause. Nous aimerions également que notre évêque vienne avec nous et fasse avancer la cause de béatification.

À partir de l’année prochaine, nous constituons une association de laïcs pour encadrer l’évènement plus efficacement. Notre aumônier demeure le père Argouarc’h mais nous rajeunissons l’équipe en nous appuyant sur les bonnes volontés qui s’investissent déjà depuis quelques temps dans ce pèlerinage. Cela permettra de mieux organiser la logistique et la communication, et de le faire grossir.

Pour le moment, nous sommes soutenus par la direction des pèlerinages vendéens diocésains : ils nous aident dans la communication avec les mairies et les gendarmeries.

Finalement, votre initiative a pour objectif d’élargir la communion avec les autres fidèles du diocèse ?

Exactement. Aujourd’hui, il y a 200 à 300 pèlerins mais chaque fidèle du diocèse est le bienvenu. La route est praticable pour les poussettes et le temps de marche n’excède pas les 3 heures. Ce pèlerinage est conçu pour les familles même avec de très jeunes enfants.

IMG 20180416 WA0003 lucs-sur-boulogne

Comment se déroulera le pèlerinage cette année ?

Le rendez-vous est donné à 8h30, le 25 mars prochain, à La Chabotterie, pour partir à 8h45 de la Croix de Charette. Nous marcherons ensuite pour arriver à la chapelle des Lucs aujourd’hui reconstruite. La messe sera célébrée vers 12h30 devant l’édifice qui est trop petit pour accueillir tout le monde. Enfin, un pique-nique convivial, aux Lucs-sur-Boulogne, vient clôturer cette journée de fidélité chrétienne.

Il est à noter que cette année, notre pèlerinage aura lieu le même jour que l’hommage à Charette rendu par l’association des amis de La Chabotterie et les enfants de Charette. Ce sont deux événements différents : notre cause est purement spirituelle et organisée par des laïcs vendéens, mais nous avons choisi de nous retrouver au début du pèlerinage, à la croix de Charette. « Sommes la jeunesse de Dieu. La jeunesse de fidélité ! »

 

Inscriptions : pelerinagedeslucs@gmail.com

 

A lire également : Passion de la Vendée : pour la béatification des martyrs des Lucs

Marguerite Aubry

Marguerite Aubry

Ce contenu pourrait vous intéresser

Eglise

Le diocèse de Bayonne sous surveillance

Le 27 mai dernier, monseigneur Marc Aillet, évêque du diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron, annonçait dans un communiqué officiel une nouvelle « visite fraternelle » de Mgr Antoine Hérouard, archevêque de Dijon, pour rencontrer l’évêque mais aussi ses collaborateurs clercs et laïcs ainsi que ceux qui exercent des responsabilités diocésaines. Lorsque le Vatican reçoit un certain nombre de plaintes, il peut en effet demander une visite « extraordinaire », « fraternelle » ou bien « apostolique » dans un diocèse. 

+

bayonne
EgliseMagistère

Credo : Un antidote à la confusion doctrinale

Initiatives chrétiennes | Lors d’un récent séjour en France, Mgr Athanasius Schneider, évêque auxiliaire d’Astana au Kazakhstan, est venu présenter l’édition français de son dernier livre, Credo. Compendium de la Foi catholique [1]. Lors de son passage dans les locaux de L’Homme Nouveau, il a expliqué les raisons cruciales de cette publication.

+

credo
EglisePatrimoine

Saint-Saturnin de Merville, une restauration exemplaire

Initiatives chrétiennes | C'est grâce à une association dynamique qu'une église de la région de Toulouse est en train d'achever sa remise en état, avec la restauration d'une grande peinture. Un modèle à suivre, avec des fonds provenant des adhérents mais aussi de généreux dona-teurs, une vraie vie paroissiale, un patrimoine mis en valeur, une communication efficace et des acteurs locaux dévoués. Entretien avec Laurent Toffanello, trésorier-adjoint de l’association « les Amis de Saint-Saturnin » et responsable du suivi de la restauration.

+

saint-saturnin
EgliseLiturgie

Le Grand Sacre d’Angers fête les 10 ans de son renouveau !

Avec une tradition remontant à près de huit siècles, le Grand Sacre rassemblait chaque année des dizaines de milliers de croyants. Des fidèles, des clercs et des personnalités politiques défilaient en procession dans les rues d'Angers pour vénérer le Très Saint Sacrement. Cette ancienne tradition avait été abandonnée après le concile Vatican II, mais en 2013, la Fraternité Saint Pie X l'a relancée.

+

adoration saint sacrement mission grand sacre
EgliseLiturgie

Le temps du Sacré Cœur

L'esprit de la liturgie | Dévotion ancienne, célébrée par saint Jean Eudes, confirmée par les apparitions de sainte Marguerite-Marie, développée et soutenue par les papes, le culte du Sacré Cœur fut finalement officialisé par une fête, célébrée après la fin du Temps pascal.

+

sacré cœur